décembre 7, 2021

Damages Saison 5

DVf1DANCzFIkjg_5_l

Sur une Idée de : Daniel Zelman, Glenn Kessler et Todd A. Kessler

Avec Glenn Close, Rose Byrne, Ryan Philippe, Jenna Elfman

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Nombre d’Episodes : 10

Résumé :

Vous ne voudriez pas vous mettre à dos Patty Hewes… Cette femme élégante dirige l’un des cabinets judiciaires les plus puissants de New York, gérant les affaires les plus sensibles avec une poigne de fer et ne reculant devant rien pour atteindre ses objectifs. Entourée des meilleurs, elle recrute une jeune et ambitieuse procureur, Ellen Parsons, pour compléter son équipe. Patty va devenir son mentor, son exemple… et son pire cauchemar : Ellen va en effet s’apercevoir bien vite que le prix de la réussite est plus élevé qu’elle ne l’imaginait. Patty Hewes a une nouvelle cible en vue : le puissant Arthur Frobisher, un des plus grands dirigeants du pays, l’un des plus corrompus aussi. Son but est clair : le mettre à genoux, hors d’état de nuire, en d’autres termes le détruire.

Avis :

Après cinq années de bons et loyaux services, la plus passionnante des séries judiciaires « Damages » nous offre une belle plaidoirie finale. Une plaidoirie riche en suspense (Je dois dire que cette saison m’a torturée !!!) et en rebondissements.

DAMAGES Saison 5 - Episode 10

On avait quitté Ellen qui s’apprêtait à témoigner contre Patty dans un procès pour que le fils de Patty, Michael puisse avoir la garde de sa fille. On retrouve donc Patty sur le qui-vive, appréhendant ce qu’Ellen Parson pourrait bien révéler sur son compte.

Pendant ce temps, Ellen, toujours aussi ambitieuse, vient d’ouvrir son cabinet et attend une affaire pour parfaire sa réputation.

Channing McClaren est un hacker très connu. Avec son site, il dénonce des machinations et des malveillances de plusieurs sociétés. Il ne va pas tarder à publier des informations qui vont faire un scandale dans l’univers de Wall Street. Sur les recommandations de Patty, Channing engage Ellen pour le défendre. Mais le scandale annoncé va d’autant plus éclater quand la source de Channing est retrouvée morte suicidée dans son appartement. De là, Patty engage des poursuites envers le client d’Ellen. Après des années, vient enfin ce moment où Parson va affronter Hewes devant un tribunal. L’affaire McClaren va alors être très riche en rebondissements et autres manipulations.

En cinq ans, cette série m’aura fait vibrer, fait frémir, il y a bien peu de séries qui m’auront procurées autant de plaisir à la découverte de chaque nouvelle saison.

Quand j’ai appris que cette cinquième saison serait la dernière, j’étais très déçu tant j’aime cette série. Mais en même temps, j’étais encore plus impatient de la découvrir, puisque je voulais et j’espérais depuis un bout de temps que la dernière saison soit un affrontement entre « le maître » et « l’élève » et c’est bien ce que m’a offert cette nouvelle et dernière saison.

Et accrochez-vous, car cette dernière saison est terrible et sombre dans la manipulation et le côté dramatique de cette nouvelle saison atteint de jolis sommets dans son genre.

J’ai autant adoré que j’ai redouté ce final. Ce qui est un coup de génie je trouve, car ce flashforward apporte tellement à cette saison. En l’ayant vu j’ai été très surpris de voir ça. Je dois dire que ça m’a perturbé, torturé même. L’affaire en elle-même n’est pas très trépidante, elle est comme toujours très bien écrite, bien ficelée, elle tient parfaitement la route, on ne peut rien lui reprocher, mais ce n’est pas la meilleure que la série ait pu nous offrir. Par contre, avec cette vision de l’avenir, les scénaristes arrivent à nous scotcher, jusqu’au final que j’ai vraiment adoré tout comme la morale, très bienvenue et ce plan final qui conclut à la perfection ce qui restera comme l’une des meilleures séries que j’ai pu voir.

Pour cette nouvelle saison, la série perd trois épisodes, elle descend donc à une saison de dix épisodes, mais elle reste toujours aussi prenante. Les épisodes s’enchaînent les uns à la suite des autres, cette saison passe trop vite, je ne l’ai pas vu passer. Surtout que ce sentiment est d’autant plus fort avec l’impatience de savoir la fin.

Les deux comédiennes endossent pour la dernière fois leur rôle et nous offre un superbe affrontement de non-dits entre elles. Glenn Close est impériale dans cette saison, elle connait tellement bien son personnage, qu’elle nous l’emmène vers des sommets de dramaturgie, elle est incroyable dans cette série, Patty Hewes était vraiment le rôle de sa carrière. Je vais la regretter. Rose Byrne est toute aussi sidérante que Glenn Close. La comédienne a fait un travail génial tout au long de cette série. Son personnage était toujours en évolution, mais dans cette dernière saison, elle voit le côté sombre de son personnage décuplé, l’actrice nous scotche d’emblée et est maintenant aussi manipulatrice que Patty Hewes, c’est terrible. C’est avec grand plaisir qu’on retrouve Chris Messina dans le rôle de Chris Sanchez. On accueille aussi toute une nouvelle équipe de plaignants et de défenseurs. Avec en tête Ryan Philippe et John Hannah qui sont tous les deux très très bons. Surtout Philippe dans le rôle d’un personnage trouble, pendant une bonne partie de la saison on ne sait pas si on doit lui faire confiance ou non, alors que c’est le client d’Ellen (donc entre les lignes, le gentil de l’histoire). Janet McTeer est bien, mais j’aurais aimé que son personnage soit plus exploité, il y avait de quoi faire avec son passé. J’ai beaucoup apprécié Gbenga Akinnagbe et son personnage. On a le droit aussi à de petits rôles pour Michael Gaston, Victor Garber et William Sadler. Cette saison cinq à encore une fois, un excellent casting.

Damages-Saison-5

Cette plaidoirie finale m’a apportée tout ce dont j’avais envie de voir. Encore plus machiavélique que jamais, encore plus surprenante que les autres avec ce flashforward qui va apporter tant de tension, cette saison conclut en beauté cette série, qui a eu l’intelligence de l’arrêter à temps avec de faire la saison de trop.

Bien sûr, je vais regretter « Damages« , ses personnages, son univers, mais la série est si riche, que c’est avec plaisir que je la redécouvre à chaque fois.

C’est donc une série indispensable. Avec ses cinq saisons au top, même si certaines avaient des faiblesses, ou des baisses de régime, « Damages » est un grand moment de cinéma sur petit écran.

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=oAX07p7647g[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.