mai 25, 2024

Tom à la Ferme

432844.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Xavier Dolan

Avec Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy, Evelyne Brochu

Année : 2012

Pays : Canada, France

Genre : Thriller

Résumé :

Un jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne n’y connaît son nom ni la nature de sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclatera enfin, quelles qu’en soient les conséquences.

Avis :

Xavier Dolan est un tout jeune réalisateur et pourtant, à 25 ans, il a déjà réalisé cinq films. Il vient de terminer son dernier « Mommy« .

Le jeune homme s’est forgé une belle réputation en seulement cinq ans. Certains l’adorent et crient au génie, d’autres détestent son ego et son style et hurlent à la supercherie. Le cinéaste ne laisse donc pas indifférent.

Personnellement, de lui, je n’ai vu que son premier film, « J’ai tué ma mère » que je n’avais pas du tout aimé. Tellement que ses autres projets ne me tentaient absolument pas. Puis je suis tombé sur la bande-annonce de « Tom à la ferme« . Comme celle-ci me plaisait bien, je me suis laissé tenter par ce film et je suis très surpris, car si j’ai détesté le premier que j’ai vu de lui, je dois dire que je suis complètement conquis par celui-là qui n’a rien à voir avec le reste de sa filmographie.

146218.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film suit donc Tom, un jeune publicitaire, qui se rend à l’enterrement de son petit ami, qu’il a perdu dans un accident.

Il quitte donc la ville pour la campagne quelques jours, mais une fois sur place, rien ne se passe comme prévu et Tom se rend compte que la mère de Guillaume ne connait pas son existence et qu’elle croyait son fils avec une femme. Le frère aîné de Guillaume menace même Tom et lui demande de mentir pour le bien de sa mère. Cette dernière n’a pas besoin de savoir. Alors que celui-ci est pourtant intriguant et violent, Tom se sent mystérieusement proche de lui et c’est entre craintes, peurs, obligation et fascination qu’il décide, un peu de façon forcée, de rester quelques semaines à la ferme pour aider… Enfin c’est ce qu’il croit…

Ambiance particulièrement Hitchcockienne dans un film tout en non-dit pour le nouveau projet de Xavier Dolan, le petit prodige québécois. Après trois films très remarqués, le jeune réalisateur est de retour mais cette fois-ci, c’est pour un thriller oppressant.

C’est dans les champs de la campagne canadienne que Xavier Dolan a posé sa caméra pour se mettre en scène dans ce film aussi fascinant qu’étrange qui est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Michel Marc Bouchard pour laquelle il avait eu un véritable coup de cœur.

C’est un film que j’ai beaucoup aimé, plus pour son ambiance radicale, étrange, glauque, noire, profonde que réellement son histoire en elle-même. Le scénario est assez curieux et j’avoue que j’ai eu par moments du mal à croire réellement à l’histoire. Le film se tient dans le fond, mais l’histoire est si particulière que par moments, on doute un peu du réalisme de l’histoire. Même s’il y a dans l’intrigue de très bonnes choses et des scènes prenantes ( Je pense au moment où l’un des personnages, submergé par l’émotion le deuil et les questions, finit par craquer. Je dois dire que cette scène-là est particulièrement intense).

Le scénario est plein de sous-entendus, de non-dits, de moments incertains qui seraient plus mal passés, je pense, si le réalisateur ne nous tenait avec cette ambiance incroyable.

Car c’est là où réside le génie de « Tom a la ferme« . L’atmosphère que Xavier Dolan y installe est sublime. C’est glauque, c’est plein de tension, d’ailleurs il y a une redoutable tension sexuelle qui est parfaitement tenue pendant tout le film. Quand on regarde Tom à la ferme, on n’est pas à l’aise du tout à aucun moment ne sachant pas ce qui pourrait arriver. Le réalisateur s’amuse à créer des tensions, des moments bruts, presque stressants. On reste en haleine, alors même qu’il ne se passe pas grand-chose finalement. C’est vraiment ce que j’ai adoré dans « Tom à la ferme ». Puis cette tension est tenue par la BO du film qui est très belle, classe et renvoie directement aux différents films d’Hitchcock que j’ai pu voir.

Xavier Dolan s’offre le premier rôle et il est bien dans la peau de Tom. Il est très intriguant, je trouve. On comprend et en même temps, on ne comprend pas les choix de son personnage. Tout réside encore une fois dans l’ambiance et l’ambiguïté de la tension du film. Par contre, je dois dire qu’il y a quelques plans où le réalisateur se filme avec beaucoup d’égo quand même. On sent qu’il s’aime et il se filme avec des ralentis qui ne sont pas forcément nécessaires pour nous faire passer quelque chose.

Je suis ravi de découvrir deux comédiens incroyables dans ce film. D’abord, il y a le frère aîné incarné avec force et terreur par Pierre-Yves Cardinal. L’acteur est un coup de cœur. Il est intense, dérangeant, intriguant, très beau garçon, on s’attache à lui, sans pour autant l’aimer vraiment et l’acteur joue particulièrement bien avec la frontière entre bien et mal. En fait, il m’a fasciné dans toutes ses scènes. Puis il y a Lise Roy, la mère de Guillaume, le petit ami décédé de Tom. Si on début du film, j’ai eu du mal à accrocher avec son personnage, en l’espace d’une scène l’actrice a su me conquérir. En une scène vraiment très bien filmée et montée, Lise Roy nous explose tout son talent et m’a ému.

162625.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En fait « Tom à la ferme« , malgré les bizarreries de son scénario est une bonne surprise. J’y partais perdant et bien au contraire, j’ai vraiment aimé ce film et il m’a même donné envie de voir « Les amours imaginaires » et « Lawrence Anyways » pour voir ce que ça donne. Je suis très content de l’avoir vu.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=fuxrEoMdOh4[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.