juillet 15, 2024

Les Âmes Sœurs – Téchiné en Petite Forme

De : André Téchiné

Avec Benjamin Voisin, Noémie Merlant, Audrey Dana, André Marcon

Année : 2023

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

David, lieutenant des forces françaises engagées au Mali, est grièvement blessé dans une explosion.

Rapatrié en France, il souffre d’amnésie et commence une longue convalescence sous le regard dévoué de sa sœur Jeanne.

Dans la maison familiale des Pyrénées, entre montagnes et lacs, Jeanne tente de raviver sa mémoire, mais David ne parait pas soucieux de se réconcilier avec celui qu’il était.

Avis :

André Téchiné un grand cinéaste français qui a débuté sa carrière à la fin des années 60. Connu pour explorer les complexités des relations humaines, André Téchiné a un goût aussi pour les sujets difficiles tels l’homosexualité, les crises identitaires ou encore l’inceste. Passionné par l’humain, il aime capter l’essence de ses personnages et leurs problématiques. Ainsi, on lui doit des films tels que « Hôtel des Amériques« , « Les roseaux sauvages« , « rendez-vous« , « Les sœurs Brontë« , ou encore dernièrement le superbe « Quand on a 17 ans« .

Infatigable, à quatre-vingts ans, il revient cette année avec un vingt-troisième film, « Les âmes sœurs« . Emmené par un duo qui représente la révèle du cinéma français, Noémie Merlant et Benjamin Voisin, « Les âmes sœurs » est un vrai film d’André Téchiné, avec au sein de ses scènes et son intrigue, une histoire comme le metteur en scène aime en parler.

« L’ensemble s’éparpille trop, et derrière ça, l’ensemble manque d’émotion. »

Complexe, difficile, tabou, ce nouveau film d’André Téchiné se pose comme intéressant pour tout un tas de raisons, mais a contrario, il se pose aussi comme une déception, car l’ensemble s’éparpille trop, et derrière ça, l’ensemble manque d’émotion, ce qui est dommage, car ses acteurs sont excellents, dans des rôles qui sont loin d’être évidents.

David, vingt-trois ans, est militaire. Envoyé en mission au Mali, son blindé saute sur une mine et le jeune homme est gravement blessé. Amnésique, c’est sa sœur qui va s’occuper de lui à sa sortie de l’hôpital des invalides. Revenu dans son Ariège natale, David réapprend petit-à-petit à vivre, et alors que sa sœur lui raconte qui il était avant l’accident, contre toute attente, David n’a pas l’air d’avoir vraiment envie de retrouver qui il était…

Quatre ans après « L’adieu à la nuit« , film qui abordait le terrorisme au travers d’une famille lambda, André Téchiné, comme je le disais, fait son retour dans les salles obscures avec un film qui a pour le moins un sujet complexe. Un sujet si complexe d’ailleurs, qu’il a une tendance à nous laisser perplexe tant le réalisateur bouscule les codes de la famille. Très intéressant, « Les âmes sœurs » est bien plus qu’une simple convalescence et la recherche de qui l’on est, face à l’amnésie. Étrangement solaire, « Les âmes sœurs » est un film qui cache un secret dans son intrigue, et petit à petit, au gré d’indices, André Téchiné nous dévoile la complexité de ses personnages.

« Qu’on cautionne ou pas ce qui se joue à l’écran, le metteur en scène ne cesse de piquer notre intérêt. »

Et ainsi, plus son histoire se dévoile, et plus l’on va être partagé entre fascination et intrigue, d’autant plus qu’André Téchiné ne juge jamais ses personnages, pesant toujours les pours et les contres, pesant les sentiments, les émotions, les liens et les interdits. Si l’on reste perplexe, ou plutôt perdu, ne sachant trop quoi en penser, ce côté de l’histoire demeure intéressant et prenant. Qu’on cautionne ou pas ce qui se joue à l’écran, le metteur en scène ne cesse de piquer notre intérêt. Si « Les âmes sœurs » n’avait exploré que cela dans son intrigue, assurément, il se serait posé comme un excellent Téchiné (qu’on cautionne ou non cette histoire).

Mais voilà, le réalisateur ne s’arrête pas là, et charge son scénario (qui était déjà bien chargé) de beaucoup d’éléments qui ne vont faire qu’alourdir son film. Puis tous ces éléments, bien souvent, vont et viennent au sein de l’intrigue sans vraiment de justifications, notamment ce qui est fait autour du personnage d’André Marcon, dont l’histoire aurait pu faire un film à lui seul. Cette façon de faire intervenir des personnages et des scènes qui ne servent pas vraiment l’histoire a une tendance à se répéter, et finalement, le tout donne un sentiment de flou, et l’on ne sait pas vraiment où le réalisateur veut en venir et c’est dommage.

« Il nous entraîne aussi dans un film qui se fait longuet, inégal dans son rythme. »

Ce bousculement de sensations, on le retrouve aussi dans la mise en scène d’André Téchiné, qui d’un côté, comme je le disais, livre un film qui est intéressant (quoi qu’on en pense) et de l’autre, avec tout ce surplus au sein de son intrigue, il nous entraîne aussi dans un film qui se fait longuet, inégal dans son rythme et dans la façon de raconter cette histoire. De plus, le réalisateur pose cette histoire dans l’Ariège, mais il ne profite jamais vraiment de ces paysages, ce qui est étrange, car à plusieurs reprises dans le film, au sein de conversations, il mentionne l’amour et l’importance de ce département pour ses personnages.

On ressort donc de ces « … âmes sœurs » partagé, entre un film qui, dans ses thèmes et dans sa forme, sonne bel et bien comme du André Téchiné. La complexité de ces personnages est intéressante, d’autant plus qu’ils sont tenus par un duo d’acteurs excellents, mais face à cela, le film est abîmé par tout un tas d’éléments qui n’arrivent pas à trouver leur place, ainsi qu’une mise en scène qui, si elle offre de belles images et une alchimie intéressante entre ses personnages, est parsemée de longueurs et d’instants qui ne font pas avancer cette histoire et n’explorent pas son sujet. Ce nouveau film d’André Téchiné est donc un film inégal, dont on ressort partagé, intéressant d’un côté et ennuyant de l’autre. Dommage.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.