octobre 1, 2022

Jojo le Pigeon Narcoleptique – Gare au Chat!

Fiche technique :

Création : Phil Vizcarro

Illustrations : Phil Vizcarro

Joueurs : 2 à 8

Durée : 10 min

Type/public : Ambiance / Familial

Mode de jeu : Compétitif

Age : 6 ans

Mécaniques : Lancer de dés

Première parution : NA

But du jeu :

Chaque joueur incarne un pigeon tentant d’échapper à Rizzo, le chat de gouttière, qui n’attend qu’une chose : pouvoir manger un volatile. Soyez le dernier à survivre pour l’emporter, et surtout ne vous endormez pas !

Règles :

Chaque joueur choisit un Pigeon parmi les 8 (lorsque l’on joue à moins de 5 joueurs, chacun en prend deux). Les quatre dés à 6 faces sont posés sur la table à portée de tout le monde. L’on place la carte de Rizzo au centre.

Le premier choisi lance autant de dés qu’il le souhaite (entre 1 et 4) et place son Pigeon au dessus de Rizzo, c’est-à-dire « en l’air », représentant un ligne électrique ou un rebord de fenêtre. Il doit retenir la somme des résultats obtenus par les dés. Le joueur suivant procède de même, mais il doit lancer au moins autant de dés que le joueur précédent. Si son résultat est supérieur à celui de son adversaire, il place son Pigeon à droite de ce dernier. Sinon, il le place à gauche, de sorte que les Pigeons soient rangés par ordre croissant des résultats obtenus. Le joueur suivant procède de même, lançant les dés et plaçant son Pigeon dans l’ordre croissant des résultats. En cas d’égalité, le nouvel arrivant se place avant son prédécesseur. L’on procède ainsi jusqu’à ce que tous les joueurs aient lancé leurs dés. A ce moment, la manche se termine et Rizzo se nourrit du Pigeon ayant obtenu le plus faible résultat : son propriétaire place la carte sous Rizzo et est éliminé.

Si pendant son lancer un joueur fait un double (deux dés de même valeur), son Pigeon a une crise de narcolepsie et tombe de sommeil ! Sa carte ne rejoint pas la ligne au dessus de Rizzo mais se place à côté lui, tournée à 90°, comme pour signifier que le Pigeon dort sur le sol. A la fin de la manche, tous les Pigeons « au sol » sont mangés par Rizzo et le plus faible encore « en l’air » n’est pas dévoré.

Si pendant son lancer un joueur fait un triple (trois dés de même valeur), il peut relancer tous ses dés et choisir parmi les deux résultats lequel il souhaite prendre en compte.

Si pendant son lancer un joueur fait un quadruple (quatre dés de même valeur), il ajoute 4 à son résultat.

Une fois la manche terminée et le ou les Pigeons éliminés, le joueur ayant obtenu le plus haut score lance autant de dés qu’il le souhaite entre 1 et 4, et les autres jouent dans l’ordre de la ligne précédente, du plus faible au plus fort (l’on peut créer une nouvelle ligne au dessus de l’ancienne).

La partie se poursuit jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un Pigeon encore en « l’air » à la fin d’une manche, il est alors déclaré vainqueur ! Mais si Rizzo a mangé tout le monde, personne ne gagne !

Les dés, et quelques cartes du jeu dont le fameux Rizzo !

Avis :

Jojo le Pigeon Narcoleptique est un titre très simple, proposé dans quelques jours en financement participatif à l’heure où j’écris ces lignes, sur la plateforme Ulule. A-t-il de quoi se faire une place dans une ludothèque ?

Le matériel est très simple et minimaliste : 9 cartes et 4 dés. Une aide de jeu est tout de même fournie, ce qui reste appréciable pour avoir les combinaisons sous les yeux même si elles sont peu nombreuses. La règle est pleine d’humour, tout comme les illustrations et le jeu en lui-même, ce qui reflète bien l’ambiance qu’il cherche à créer. Tous les Pigeons ont des noms composés de deux syllabes identiques, comme Jojo. L’on notera par exemple que Popo porte une écharpe rouge et or rappelant une maison d’une célèbre école de sorciers dans laquelle le nom du protagoniste commence précisément par la syllabe « Po », ou que quand Bobo se blesse ce n’est pas à moitié car un clou le traverse de part en part ! Chaque Pigeon a un peu son propre univers, ce qui aide à s’attacher à son avatar (mais pas trop car il ne faut pas oublier qu’il n’en restera qu’un… Ou pas).

Le gameplay est facile à prendre en main. A son tour, la seule question que le joueur actif va se poser est le nombre de dés qu’il va lancer. S’il en lance peu, il prend le risque de faire un résultat faible et de se retrouver dans le ventre de Rizzo. Plus il lance de dés, plus il risque d’obtenir un double et donc d’être éliminé, mais plus il augmente ses chances de sortir les deux dernières combinaisons, bénéfiques, lui assurant quasiment de ne pas être dévoré durant cette manche. Mais un joueur un peu frileux pourra compter sur le « soutien » de ses adversaires qui ne manqueront pas de le pousser à la faute. Car ce titre est forcément l’occasion de se chambrer gentiment, de se lancer des piques et de se défier. Les interactions sont inexistantes, du point de vue du gameplay et de la mécanique, mais comme dans tout bon jeu d’ambiance, les interactions sociales sont ce qui en font le sel. Naturellement, la part d’aléatoire est immense mais cela rentre exactement dans ce que le jeu cherche à proposer : un moment fun et détendu, par exemple entre deux plus gros titres.

La rejouabilité est virtuellement illimitée puisque l’issue de chaque manche et de chaque partie dépendra des résultats des dés. Les convives les moins exigeants en matière de complexité pourront enchaîner quelques parties dans une soirée avant de passer à un autre jeu, les amateurs de titres plus cérébraux feront peut-être une partie dans la soirée avant d’enchaîner avec un casse neurones mais risquent de se lasser rapidement. Et comme souvent dans un jeu d’ambiance, les parties sont bien plus amusantes avec plus de joueurs. Le titre perd la majeure partie de son intérêt en dessous de 4.

Jojo le Pigeon Narcoleptique est un titre sympathique qui fait bien ce pour quoi il a été fait : proposer un petit moment de détente et d’amusement autour d’un petit jeu sans prise de tête, et où l’interaction sociale promet des retournements de situation et des rires !

A noter enfin que le jeu se veut éco-responsable, produit en Europe. Au lieu d’une grande boîte plein de vide, l’éditeur a choisi un format tout petit, à transporter partout, plus économique et écologique. Et vous, saurez-vous échapper à Rizzo et son appétit vorace ?

Note : 13,5/20

Par Flippy Who

2 réflexions sur « Jojo le Pigeon Narcoleptique – Gare au Chat! »

  1. 10 balles pour 9 cartes et 4 dés… cet éditeur n’en est pas à sa première arnaque avec U-ho et sa carte à 3€…

    1. Merci pour l’information, je n’étais pas au courant (on ne peut hélas pas tout savoir sur ce qui se passe dans le milieu, comme dans n’importe quel milieu d’ailleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.