mai 16, 2021

Détour Mortel 4 Origines Sanglantes

2c605e30

Titre Original: Wrong Turn 4 Bloody Beginnings

De : Declan O’Brien

Avec Terra Vnesa, Dean Armstrong, Tenika Davis, Kaitlyn Wong

Année: 2011

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

Un groupe d’amis, pour leur vacances d’hiver, partent faire de la motoneige. Après s’être égarés, ils se retrouvent dans un ancien asile où ils seront bientôt la proie de trois anciens patients…

Avis:

Il est tout de même assez bizarre de voir débouler de par nos contrées un quatrième opus de la saga Détour Mortel. Il faut croire que de l’autre côté de l’Atlantique, la série se vend bien et fait des émules. Par contre, de part chez nous, depuis le premier film, on a droit qu’à des sorties directement en DVD et ces films sont beaucoup moins ancrés dans les mémoires d’amateurs de films de genre qu’un la colline a des yeux par exemple. Néanmoins, et surtout après un premier film convaincant et des suites regardables et sympathiques, j’étais assez emballé de voir ce quatrième opus. Mais est-il aussi décevant que le quatrième Indiana Jones? Est-il aussi pourri que le quatrième Star Wars à être sorti (la menace fantôme pour les nuls)? Va-t-il déplaire aux fans comme le quatrième Die Hard? Bref, ce film est-il le plus mauvais de la saga comme bien souvent dans des filons qui commencent à s’effilocher?

Le scénario est le scénario de base pour un film d’horreur. D’ailleurs, même un handicapé mental pourrait suivre et comprendre le film sans problèmes. Cela en est presque insultant pour nous et notre intelligence. Pour faire simple, et de toute façon, je ne peux pas faire plus simple, sinon je ne dis rien, on va suivre une bande de jeunes qui partent faire de la moto-neige. La nuit tombe et ils sont perdus. Heureusement, ou plutôt malheureusement, ils trouvent un vieil hôpital désaffecté dans lequel se réfugier. Sauf que quelques années auparavant, ce sanatorium traitait des cas très dangereux, dont nos trois compères difformes bouffeurs de chair fraîche, et ils habitent toujours dedans. Le massacre peut alors commencer. Ben oui, parce qu’en plus d’aimer la viande humaine, nos trois bigots sont très cruels et aiment torturer leurs victimes avant de les becqueter. Bref, on est devant un scénario qui tient sur le nombril de Mimie Mathy et qui n’est qu’un prétexte à un massacre en bonne et due forme. On est certain d’être devant un film oscillant entre survival et gore.

Je n’ai rien contre les préquels, si ce n’est qu’elles démontrent d’un grand manque d’inventivité de la part des scénaristes, mais l’on peut toujours trouver des idées assez intéressantes, et espérer trouver des réponses aux origines de nos monstres préférés ou autres. D’ailleurs, je préfère largement un préquel à un remake insipide pour notre jeunesse crétine. Mais le problème, c’est que l’on sent plus une volonté de sortir un énième épisode pour faire des thunes plutôt que de fournir des renseignements sur des origines. Un peu comme dans Cold Prey 3, nos renseignements, on peut se les foutre au cul, car on n’aura aucune info à part que nos débiles cannibales étaient internés dans un asile et qu’ils s’en sont échappés en tuant et bouffant tout le monde. Pfiou, je ne sais pas si je vais me remettre d’une telle information. Du coup, la sensation d’être pris pour un dindon est assez grande et on sera plutôt en colère face à ce genre de film. Mais ne nous arrêtons pas à ce genre de gamineries et essayons de trouver des bons côtés pour finalement passer un bon moment.

Wrong-Turn-4-Bloody-Beginnings-2011-Movie-3

Merde, je ne savais pas que Jésus Christ était toubib!

Le casting est assez sympathique. Aucun acteur n’est vraiment connu et c’est tant mieux car cela offre de la chair à canon pour pas cher. Et puis en général, ces gens-là sont prêt à tout pour se faire connaître et ils acceptent plus facilement les scènes de baise qui sont bien présentes dans le métrage. Je vais dissocier les acteurs hommes et les actrices, car contrairement au film précédent qui parlait de détenus face aux pécores, dans ce film, on fait la part belle aux actrices féminines. Du côté de la testostérone, on retrouve un casting assez transparent et sans réel envergure. Les mecs vont vite se faire dézinguer et ils ne servent que de pseudo protecteur aux gentes damoiselles. Mention spéciale tout de même à l’homme qui crie comme une gonzesse en voyant sa copine se faire décapiter avec du fil barbelé. Pour les actrices, c’est un peu mieux, même si la black lesbienne en fait des tonnes pour essayer d’avoir un brin d’épaisseur. Et vas-y que je t’aguiche avec un clin d’œil, et vas-y de je lèche les nichons de ma copine en regardant la caméra, bref, elle aurait plus sa place dans un porno. Pour le reste, on retrouve tous les clichés de ce genre de film avec une héroïne sérieuse et qui ne baise pas du film, mais qui est quand même attirante. En gros, on ne voit pas ses seins donc elle peut encore vivre. Bref, un casting sympathique.

Par contre, et depuis le deux, la saga s’est beaucoup plus penchée sur le côté gore que sur le côté survival et ce quatrième opus ne déroge pas à la règle. Les amateurs de gore et d’hémoglobine seront comblés. Il faut dire que tout cela est plutôt bien fichu et que les morts restent inventives. Pour faire une liste non exhaustive, on a un écartèlement et une décapitation au fil barbelé, des décapitations avec autre chose que du barbelé, un coup de foreuse géante dans le bide et surtout, surtout, une fondue bourguignonne humaine. D’ailleurs, le film vaut le détour pour cette scène, à la fois drôle et très gore et qui reste totalement inattendue. Bref, les amateurs apprécieront fortement. Malheureusement, la fin est complètement inutile et ne sert à rien. D’ailleurs pour ceux qui le verront, je me demande encore pourquoi ces deux connasses ne sont pas allées directement sur la route au lieu de prendre un virage et de… vous verrez par vous-même.

wrong-turn-4-2011-movie-image-3

O-Pack, le nouveau boys band venu d’Europe de l’est

Au final, Détour mortel 4 (ou wrong turn 4 bloody beginnings pour les anglophones) est un film sympathique mais pas inoubliable. Il est loin d’être le plus mauvais de la série et on voit bien l’évolution de Declan O’Brian, le réalisateur de ce film et du précédent. Mieux maîtrisé et encore plus gore, ce film vaut peut-être le coup d’œil pour les fanas de la saga. Malheureusement, le titre avec son accroche de préquel est une pure arnaque et ne sert qu’à nous resservir un massacre de jeunes débiles en bonne et due forme par trois dégénérés consanguins. Si vous aimez le gore, le gras et les jeunes gens qui se font dézinguer, alors vous serez comblés. Les fans de la première heure, avec son côté survival seront fortement déçus pas cet opus. Pour ma part, c’est en demi-teinte, mais au-dessus de bien d’autres films d’horreur contemporains.

Note: 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.