novembre 30, 2021

Seven T.01 – Forsaken – Sarah Supplisson – Post-Apo Caniculaire

Auteure : Sarah Supplisson

Editeur : Bookelis

Genre : Science-Fiction

Résumé :

La Terre est laissée pour morte après que des vagues de canicule aient provoqué une extinction avancée de l’espèce humaine. L’homme se révèle être une arme plus dangereuse que la nature elle-même, destiné à sa propre perte.
Au milieu de toutes ces ruines et de ces vies brisées, naît une décision porteuse d’espoir. Kinston, le dernier gouvernement encore debout d’Amérique, prend l’initiative de transférer les survivants sur une planète viable lorsqu’il en est encore temps.
Mais le jour du Départ, tout ne se passe pas comme prévu : sept personnes sont oubliées sur Terre, les laissant seules et sans défense, avec pour seules armes leur instinct de survie.
Entre peurs, morts, trahisons et secrets, parviendront-elles à survivre dans le chaos ?

Avis :

Du post apocalyptique vivace

Le premier tome de Seven nous plonge en pleine ambiance post apocalyptique, sur une Terre désolée où seuls quelques adolescents parviennent encore à vivre, du moins à survivre. Quant aux autres, partis vers l’espace, frontière de l’infinie, ils ne reviendront pas ; à la recherche d’une nouvelle planète habitable, leurs yeux ne sont plus tournés vers la Terre, leur berceau d’antan, mais vers un avenir meilleur.

Le climat aride, aidé par un soleil ravageur, et l’atmosphère suffocante, amenée par un environnement hostile, s’avèrent bien retranscrits dans le récit : on ressent la douleur de la solitude des protagonistes, les efforts que demandent des marches longues et fatigantes pour rapporter de quoi se nourrir sommairement, la force qu’ils possèdent pour ne jamais perdre espoir, et le combat quotidien qu’ils doivent livrer pour tenir. Ensemble, ils sont plus forts, plus organisés et plus résistants. Le premier tome de Seven marque par sa dureté, mais aussi par sa générosité face à l’adversité, et surtout par ses messages de vivre-ensemble et d’unité.

Des points de vue internes

Le roman suit plusieurs points de vue internes d’adolescents ; le lecteur connaît ainsi tout de leurs pensées, de leurs doutes, de leurs souffrances et de leurs cheminements intimes. Malgré des longueurs à certains passages du récit, ces narrations demeurent plaisantes et attractives : tout est décrypté, jusqu’aux mimiques des uns, aux silences des autres, aux regards des uns ou aux paroles des autres. Vivre en communauté n’a jamais été aussi vital. Pourtant, donner sa confiance reste délicat, dangereux. L’humain ne cesse de le prouver, même alors que sa survie est menacée.

Deux points de vue majeurs ressortent du roman, de par leur taille mais aussi de par leurs liens intrinsèques. Tessa est rigoureuse, téméraire et impulsive. Pragmatique, débrouillarde et leadeuse dans l’âme, elle ne se laisse pas faire. Sociale et amicale, elle parvient à fonder une nouvelle famille, une famille composée de plusieurs autres survivants, plus ou moins traumatisés. Parfois hargneuse, râleuse ou revancharde, elle finit toujours par retrouver sa positivité et sa force première. Quant à Ben, il est plus discret, plus calme, secret et posé. A deux, ils forment un duo qui se complète plutôt bien, qui balance les excessivités de l’autre. Notamment quand Tessa se braque, et que cela traîne un peu. Heureusement, cela ne dure jamais bien longtemps. L’idylle amoureuse que l’on sent venir est plaisante à suivre, sans passage niais ou mal formulé. Le ton est juste.

Les personnages sont touchants et complexes : ils se découvrent encore alors que le monde se meurt. La vie ne leur a pas donné toutes les clés qu’ils doivent, de surcroît, surmonter les pires obstacles et des ennemis imprévisibles. Adolescents, certes, mais aussi adultes devant les tâches et les douleurs inhérentes à leur nouveau mode d’existence.

De la réflexion

Le premier tome de Seven s’ancre surtout dans la réflexion, dans ce que signifie survivre. Peu d’actions parsèment le récit, cependant celles-ci prennent de la place, de nombreuses pages, de nombreux chapitres. Trop longues pour certaines, elles s’étalent dans le temps et se voient offrir plusieurs points de vue actifs, pas tous forcément ensorcelants. Les différentes actions rythment l’histoire, amènent leurs lots de péripéties et de mystères. Néanmoins, elles ne donnent pas l’impression de faire avancer l’intrigue, qui stagne inlassablement. La vie de groupe, les phases de chasse, les instants d’organisation et de construction, les rires et les larmes, les disputes et les réconciliations constituent le cœur du récit.

La fin percutante et étonnante donne un nouveau souffle, tout comme la venue d’autres adolescents aux histoires, passés troubles et intéressants. Des flash-backs saisissants captivent, au même titre que les personnalités atypiques qui rejoignent Tessa et Ben dans l’aventure. Le premier tome de Seven se veut certes lent, réflexif, mais aussi poignant. Les états d’âme des adolescents marquent.

En bref

  • De l’ambiance post apocalyptique ensorcelante, portée par des adolescents aux personnalités riches.
  • De l’émotion, du vivre-ensemble, de l’unité, de l’espoir, de l’amour.
  • Des points de vue internes diversifiés, qui s’étendent parfois trop sur la longueur.
  • Peu d’actions mais de la réflexion sur la survie, le partage, la confiance et le pardon.
  • Une intrigue qui stagne, rythmée par quelques passages percutants ou emplis de mystères prenants.
  • Une jeunesse qui se cherche et qui a encore tout à découvrir.
  • Une lecture agréable, aidée par une plume efficace et travaillée.

Note : 15/20

La chronique vous a donné envie de lire le roman ? Cliquez ici https://bit.ly/3ilgEtz pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.