Warning: include_once(/homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/ubh/ubh.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-settings.php on line 391

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/ubh/ubh.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php7.3') in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-settings.php on line 391
Piège Mortel - Lavisqteam.fr
août 4, 2021

Piège Mortel

Titre Original : Deathtrap

De : Sidney Lumet

Avec Michael Caine, Christopher Reeve, Dyan Cannon, Irene Worth

Année : 1983

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Après avoir essuyé plusieurs échecs retentissants, un auteur dramatique, reçoit un très bon manuscrit d’un de ses anciens élèves, celui-ci entrevoit alors la solution à ses problèmes d’inspiration et financiers. Mais pour bien faire, il faut faire disparaitre ce jeune homme trop talentueux…

Avis :

L’immense Sidney Lumet, cinéaste parmi les cinéastes, est une institution à lui tout seul, qui nous a laissé sûrement l’une des plus belles et passionnantes filmographies « moderne ». Alors qu’il a déjà plus de vingt ans de carrière derrière lui et qu’il entame sa troisième décennie, Sidney Lumet est très loin de ralentir la cadence. Après son film fleuve « Le Prince de New York » en 1982, Sidney Lumet a enchaîné et livre l’un de ses standards début 1983, « Le Verdict« , film avec Paul Newman. Alors qu’il aurait pu prendre son temps, Lumet va être alors de retour en salle pas moins de quatre mois après « Le Verdict« .

Changement de décor pour le réalisateur américain qui quitte alors la justice et la police pour se lancer dans l’adaptation d’une pièce de théâtre. Habitué des adaptations, alors que ces dernières sont parfois complexes à porter à l’écran, on a vu bons nombres de réalisateurs se casser les dents en voulant porter telle ou telle pièce, quand on se plonge dans les critiques de l’époque, assurément Sidney Lumet aura rendu le film meilleur que la pièce d’Ira Levin. Pour ma part, je n’ai pas vu la pièce de théâtre originale et pour dire, j’y suis allé sans même savoir de quoi il retournait, tant le nom de Sidney Lumet est forcément un gage de qualité et je dois bien avouer qu’encore une fois, l’américain m’a scotché sur place, offre un film purement génial. « Piège mortel » se pose comme un pur divertissement, à la tension maîtrisée et surtout, c’est un film qui ne va cesser de piquer notre intérêt avec cette intrigue imprévisible et très bien fichue. Bref, si je m’attendais à être conquis, je ne m’attendais pas à l’être à ce point-là !

Sidney fut autrefois un dramaturge à succès. Aujourd’hui, il enchaîne au mieux les déceptions. Un jour, il reçoit un manuscrit de l’un de ses anciens élèves. Ce manuscrit titré « Piège mortel » est excellent, voire même à la limite du chef-d’œuvre, et Sidney le sait, entre ses mains, cette histoire lui assurerait un retour en force. Après avoir discuté avec l’élève en question, Sidney découvre que personne n’a encore lu la pièce. Très vite alors, le dramaturge invite son ancien élève chez lui avec l’intention de le tuer.

Sidney Lumet est un maître de cinéma et il est difficile, voire même impossible, de lui trouver un mauvais film dans son impeccable filmographie. Chacun de ses films est un pur moment de cinéma, de surprises et d’émotions, et c’est toujours avec confiance que je me plonge dans l’une de ses œuvres. Puis parfois, au milieu de ces œuvres, il y a un film qui surprend encore plus que prévu et ce « Piège mortel » fait partie de ceux-là. Génialement imprévisible de bout en bout, parfaitement maîtrisé, tenant un scénario qui n’est que rebondissement, « Piège Mortel » questionne le désir de succès et jusqu’où un auteur est prêt à aller pour le retrouver. Très bien écrit, tenant une tension parfaitement en accordéon, faisant dans les allers-retours incessants à chaque fois que l’histoire se réinvente, « Piège mortel » passionne dès ses premiers instants et l’évocation de tuer ce jeune dramaturge. Drame, comédie, ironie, critique, manipulation, un soupçon de policier saupoudré de thriller, Sidney Lumet oscille entre tous ces styles et garde une belle cohérence, ne se perdant jamais et tenant donc sa barque jusqu’à son terrible et génial final.

En plus d’avoir un scénario qui étincelle tel le plus beau des diamants, « Piège mortel » peut se vanter d’avoir une très belle et bonne mise en scène. Huis clos, Sidney Lumet a tenu à ce que son film tient un côté théâtre filmé et force est de constater que ça fonctionne terriblement tout du long. Comme je le disais, tout est maîtrisé et ce « Piège mortel » est millimétré à tout instant. En un sens, le film peut se poser comme une machine de guerre, qui une fois lancée est impossible à arrêter tant manipulations, rebondissements et tensions se conjuguent au présent et avec surprise.

Si « Piège mortel » est aussi jouissif, c’est aussi grâce à ces comédiens que le réalisateur nous a réunis. Un trio d’acteurs qui s’en donnent à cœur joie pour notre plus grand plaisir. Ainsi, on trouvera d’un côté un Michael Caine en dramaturge avide de succès et prêt à tout pour le trouver, ou plutôt le retrouver, et en face, il y a le regretté Christopher Reeve, génial en jeune premier qui vénère son professeur. Au milieu, il y a les cris terribles de Dyan Cannon, dans la peau de la compagne de Caine. Ces trois-là nous réservent de belles surprises et l’on adore les suivre avec énormément d’attention.

Après avoir ébloui avec « Le Verdict« , Sidney Lumet change son fusil d’épaule et surprend avec une nouvelle adaptation. « Piège mortel » est un film purement jouissif et totalement addictif. Surprenant, divertissant et imprévisible, je ne m’attendais pas à un film aussi prenant. Et même s’il m’en reste encore à découvrir, « Piège mortel » trouve assurément sa place aux côtés de mes Lumet préférés, « 12 Hommes en colère« , « Point Limite« , « Un après-midi de chien« , « L’avocat du diable » ou encore « 7 h 58, ce Samedi-là« .

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.