août 18, 2022

Torpédo

torpedo

De : Matthieu Donck

Avec François Damiens, Audrey Dana, Cédric Constantin, Christian Charmetant

Année : 2012

Pays : France, Belgique

Genre : Comédie

Résumé :

Michel Ressac, 35 ans et sans situation précise, passe son temps à ne rien réussir… Sa vie va pourtant changer du tout au tout quand un matin un appel téléphonique va lui annoncer qu’il vient de gagner le repas de sa vie avec son idole Eddy Merckx. C’est pour lui l’occasion inespérée de se « rabibocher » avec son père avec qui, à son grand regret, il ne partage plus grand chose mis à part la passion du vélo…

Avis :

C’est après trois courts métrages que Matthieu Donck, scénariste de bandes dessinées belge sort son premier long métrage. Il s’appelle « Torpédo » et c’est une très belle comédie dramatique qui malheureusement est passée complètement inaperçue au moment de sa sortie arrivant à peine à rassembler quinze mille spectateurs en France et c’est bien dommage, car le film est vraiment génial, drôle, touchant et tendre, ce film est vraiment un moment de bonheur.

1008758_torpedo_1331117214444

Belgique, à Marcouing, un matin comme un autre, Michel Ressac reçoit un coup de téléphone. Au bout du fil, son interlocuteur lui apprend qu’il a gagné un repas avec Eddy Merckx, un champion, que dis-je une légende du cyclisme. Pour Michel qui est admirateur de l’homme c’est Noel avant l’heure et il sait que ce cadeau fera encore plus plaisir à son père qui va alors avoir quatre-vingt-deux ans le weekend prochain et ce cadeau pourrait bien ressouder les liens avec son paternel.

Pour valider son cadeau, il doit se présenter en famille ce vendredi entre dix et onze heures chez Sofalife, un magasin de vente de canapés qui est en partenariat avec ce jeu, simple comme bonjour. Le souci, c’est que Michel n’a pas de famille, mais pour lui il est hors de question de louper cette chance, alors le temps de se trouver une famille, son petit voisin de dix ans et une ex, il arrive trop tard. Mais décidé, il prend la décision, après avoir questionné le gérant du magasin d’aller tenter sa chance à la maison mère à Brest. Le voici donc partie sur la route avec son camping-car, sa petite famille improvisée et un lourd bagage. Ils ont maintenant deux jours devant eux pour que tous ensemble ils ressemblent à une vraie famille et le voyage va être très animé !

Quand ce film est sorti au cinéma je voulais le voir, la bande annonce me faisait beaucoup sourire et j’aimais bien l’histoire, même si elle reste un peu grosse. Mais bon, n’ayant pas la même distribution qu’un « Hunger Games » ou « Target » sortis la même semaine, le film de Matthieu Donck n’est alors apparu que dans peu de salles et est resté qu’une petite semaine à l’affiche, ce que je trouve triste à la vue de la qualité du film qui aurait mérité vraiment plus d’attention.

Mais bon je l’ai enfin vu et j’ai adoré. J’ai passé un excellent moment de rigolade, « Torpédo » c’est un film sans prétention, c’est un film frais, léger, avec beaucoup d’humour. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas autant aimé un film francophone. L’histoire est excellente, c’est vrai que le scénario a une petite énormité à laquelle on doit croire, mais bizarrement ça marche bien et ça lui donne un côté décalé vraiment bon. Le film est donc une comédie dramatique, sous forme de Road movie à travers la Belgique et la France. C’est génial, même si c’est convenu de voir cette famille assez improbable devenir au fil des kilomètres une vrai famille de cœur et pourtant c’était pas gagné entre l’improbabilité de Michel, le gamin qui est assez insupportable et prétentieux (Attention c’est le personnage qui veut ça, ce n’est pas un reproche, bien au contraire) et son ex avec laquelle il reste des tensions. Ce drôle de voyage va être l’occasion pour nos quatre personnages de se redécouvrir, comme un parcours initiatique, où on se rend compte que ce n’est pas le but qui importe le plus, mais le chemin parcouru et l’évolution de chaque personne qui va en ressortir.

La mise en scène est de bonne humeur, on s’amuse tout le temps, le film ne souffre d’aucun temps mort et le réalisateur a eu l’idée de faire un film court, mais simple et efficace. Les gags sont bons, les situations dans lesquelles se retrouve notre famille inventée sont parfois énormes sans tomber dans le lourd. C’est un film qui prouve que l’on n’a pas besoin de tomber dans l’humour gras pour déclencher les rires et enfin la fin est belle, triste et intelligente en même temps. Le réalisateur s’envole et arrête son film sur une belle image, même si l’on se doute bien de la suite. J’ai bienaimé ne pas voir cette suite, je pense que ça aurait surement enlevé du charme au film.

Torpedo1

Cette famille composée est très bien assortie. Le réalisateur a fait appel à François Damiens et Audrey Dana pour jouer ces faux parents, ces faux amoureux et ça marche très bien. François Damiens qui explose depuis quelques années maintenant est excellent dans ce rôle et démontre qu’il peut jouer sur un autre registre que celui de la comédie lourde pour laquelle il s’est fait connaitre. J’ai trouvé l’acteur très simple et touchant et je suis sûr qu’il a une longue carrière qui s’ouvre à lui dans laquelle il va nous surprendre. Audrey Dana est terrible, vulgaire, naïve et pleine de charme. Je trouve que le réalisateur l’a très bien accordée à « son mari ». Les deux font la paire et nous réserve de bons moments. Il y a aussi le gamin, terriblement bien joué par le petit Cédric Constantin qui démontre un sacré petit talent pour son jeune âge. Il m’a beaucoup fait rire, surtout avec ce côté « je m’en foutiste et insupportable » et puis il est plein de malice, on sent qu’il est tout le temps en train de chercher une bêtise à faire. Et enfin, il y a le visage décomposé et ahuri de Christian Charmetant au bord du désespoir que j’ai trouvé hilarant, mais je ne vous en dirais pas plus pour ne rien gâcher.

Voilà je rétablis un peu l’injustice qu’a subie ce film lors de sa sortie. « Torpédo » est donc un excellent film. Un film que j’ai adoré, qui m’a fait rire, qui m’a changé les idées, que je vais revoir avec beaucoup de plaisir. Décidément, le cinéma belge fourmille de belle petite pépite et j’ai très hâte de voir le prochain film de Matthieu Donck, car ce jeune homme a du talent et il m’a conquis en un film. Bravo !

Note : 17/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mQSjMWYUGTw[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.