décembre 7, 2021

Maribas ou les Balles Bondissantes – Jean Yanaudel

Auteur : Jean Yanaudel

Editeur : Books on Demand

Genre : Drame, Contemporain, Esotérique

Résumé :

Emma et Dan ne vivent pas une comédie romantique.
Leur idylle est une série B.

Dan et Emma vivent en symbiose et se comprennent d’un seul regard.
Un regard échangé, c’est d’ailleurs ce qui leur suffit pour se lancer sur la piste du mystérieux Maribas, entré brusquement dans leur vie.
Les voilà embarqués dans des situations ubuesques teintées d’un soupçon de sciences occultes, d’un brin de légendes absurdes, d’une pincée d’érotisme, d’un tas de coïncidences et de beaucoup d’humour.

Avis :

Un OVNI littéraire

Maribas ou les balles bondissantes fait partie de ces ovnis littéraires, ces ouvrages que l’on ne saurait résumer à nos amis, que l’on ne pourrait classer et que l’on ne saurait décrire. Dans ce texte, tout dénote, de l’introduction jusqu’à l’épilogue. L’auteur nous offre une lecture rafraîchissante, parfois incompréhensible, complètement loufoque, et frôlant allégrement l’absurde. La couverture vous donne déjà de savoureux indices sur le sujet du roman, ou du moins sur les idées que l’auteur démonte avec emphase.

L’absurde n’est pas un style littéraire évident, surtout lorsqu’il apparaît malgré tout cohérent, riche en péripéties et actions insensées. Maribas ou les balles bondissantes nous choque, nous fait rire, nous fait sourire, nous questionne et nous intrigue. Rien n’est acquis dans cette lecture. Tout est calculé pour nous subjuguer, du nom des chapitres, jusqu’aux manipulations du narrateur qui brise régulièrement le quatrième mur. Ces échanges avec le lecteur rythment le récit, et ne gâchent rien. Au contraire, ils deviennent même essentiels à la lecture. Tantôt espiègle, tantôt provocateur, l’auteur fait partie intégrante de son histoire.

Les prologues et épilogues, tels que présentés ici, sont du jamais vu. L’auteur se prend au jeu en nous présentant une bande-annonce, comme si nous étions au cinéma, et nous propose, comme dans un DVD, des bonus de fin. L’auteur ne se prend pas au sérieux, tout est sujet au jeu, à la bonne humeur et à la moquerie. Lire Maribas ou les balles bondissantes met de bonne humeur, et nous permet de nous évader le temps d’une courte lecture ; n’est-ce pas finalement ce que nous demandons de la part d’un roman ?

Deux amoureux libres comme l’air

L’auteur joue avec nos croyances, et s’amuse à créer de nombreuses coïncidences, plus folles les unes que les autres, qui ont de l’intérêt… ou non. Le personnage principal porte ces jeux, les personnifie même, car il y croit, au contraire de sa compagne qui se moque un peu de lui, voire parfois beaucoup et sans se cacher. Cependant, elle finit par le suivre, corps et âme, et à se prendre au jeu.

Même s’ils ne se comprennent pas entièrement, notamment concernant ce sujet, ils s’aiment éperdument, n’ont pas toujours besoin de mots pour communiquer et utilisent les gestes tendres pour se montrer leur amour. Les deux héros sont rapidement attachants, ils nous ressemblent, vivent un quotidien classique, espionnent leurs voisins, se disputent, s’aiment à leur manière et doivent supporter un propriétaire pénible. Une vie que l’on connaît en somme.

Les jeux érotiques des amans étonnent et fascinent ; l’auteur écrit d’une plume romantique, douce et sensuelle, poétique sans vulgarité.

Complots et coïncidences

Quand Dan aperçoit un homme qui lui ressemble, son monde s’écroule et tout s’enchaîne. L’auteur fou nous embarque dans une aventure unique, ubuesque, fantasque, bombardée de références littéraires savoureuses, ou qui vous donnera envie de faire des recherches pour en comprendre tous les à-côtés. Le choix des mots, celui des figures de styles, des images sont d’importance. La lecture fluide nous enchante, tout comme les explications ridicules, justifications improbables et dénouements énigmatiques.

De terribles complots viennent envelopper les coïncidences fantasques ; le roman se moque non sans subtilité des complotistes et de ceux qui réfléchissent trop, ou de ceux qui cherchent des liens partout et qui y voient forcément des messages vitaux. Maribas ou les balles bondissantes doit se lire avec l’esprit ouvert, de l’humour et au second degré.

Le roman court ne souffre pas de sa longueur, ou plutôt de sa « courteur ». Le rythme endiablé laisse le temps au lecteur de s’attacher aux personnages, de s’amuser des références et des manigances de l’auteur, et de se questionner sur les coïncidences et complots mis en scène, ainsi que sur les quelques analyses psychologiques qui trainent de-ci de-là.

Sexe, violence, alcool, complots… Tous les ingrédients se réunissent pour offrir une lecture indéfinissable, une œuvre indéterminée et inimaginable. Cet OVNI littéraire nous mène dans l’ailleurs, mais aussi au plus profond de nous-même, dans notre intérieur dérobé. Le roman questionne notre réalité, du moins la vision que nous en avons. Toute cette aventure pourrait se percevoir tel un rêve, agencé par nos angoisses les plus primaires, et cadencé par notre cerveau bouillonnant, agressé par des médias envahissants et des informations sans queue ni tête.

Note : 16/20

Cette chronique vous a donné envie de lire ce roman ? Cliquez ici https://bit.ly/36bdoL0 pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.