décembre 6, 2021

Vivre!

Titre Original : Huo Zhe

De : Zhang Yimou

Avec Wu Jiang, Niu Ben, Ge You, Gong Li

Année : 1994

Pays : Hong-Kong, Chine

Genre : Drame

Résumé :

A travers l’épopée d’une famille ordinaire et de Fugui, le personnage principal, l’histoire de la Chine profonde des années quarante aux années soixante-dix.

Avis :

Zhang Yimou est un immense réalisateur qui a marqué le cinéma chinois. Alors qu’il vient de se faire remarquer dans les années 80 avec « Le Sorgho rouge » et le sublime « Ju Dou« , Zhang Yimou explose à l’international avec le magnifique « Épouses & concubines« . Le metteur en scène chinois continuera son ascension l’année suivante avec « Qiu Ju, une femme chinoise« , qui raflera le Lion d’Or au prestigieux Festival de Venise. Dès lors, Zhang Yimou se voit offrir bien plus de moyens et il va se lancer dans une fresque.

Deux ans après « Qiu Ju, une femme chinoise« , Zhang Yimou est alors de retour avec « Vivre !« , qui sera sûrement le film de la consécration et à l’époque (et peut-être encore aujourd’hui) son film le plus ambitieux. Raflant le Grand Prix du festival de Cannes, ainsi que le prix d’interprétation qui revient à Ge You, « Vivre ! » est un film tout simplement magnifique. Immense fresque qui part des années 30 pour se conclure dans les années 70, avec « Vivre !« , Zhang Yimou livre l’un de ses sommets. Un film qui visuellement parlant est d’une beauté folle et scénaristiquement est d’une très grande richesse en abordant une grande partie de l’histoire de Chine. Intéressant, passionnant, dur, beau et émouvant, « Vivre ! » se pose alors comme un incontournable de la filmographie de Zhang Yimou !

Xu Fugui, la vingtaine, est un jeune mari et père de famille qui est accro au jeu de hasard. Il délaisse de plus en plus sa famille et surtout, il accumule les dettes, au point qu’un soir, il perd alors tout ce qu’il a. Ce même soir, sa femme décide de le quitter et de partir avec sa fille. Ces événements pour Fugui sont un traumatisme et quand un an plus tard sa femme est de retour, le jeune homme va tout faire pour rester dans les rangs.

Zhang Yimou, c’est le réalisateur de films comme « Hero« , « Le secret des poignards volants » ou « La cité interdite« . Il est vrai que lorsque l’on pense au cinéma du metteur en scène chinois, pour la plupart, ce sont ces films-là qui arrivent en premier, et même s’ils sont excellents, voire même incroyables pour « Le secret des poignards … », le cinéma de Zhang Yimou est bien plus fort et puissant que cela et pour trouver une très grande partie de ses trésors, il faut alors se plonger dans ses premières œuvres. Je vous ai vanté la beauté du « … Sorgho rouge« , de « Épouses & concubines« , de « Ju dou« , ou encore les totalement méconnus « The Road Home » et « Happy Time« , et bien aujourd’hui, je viens avec « Vivre !« , qui comme je le disais plus haut, se pose comme l’un des meilleurs films de son réalisateur.

Peut-être est-ce parce qu’il a vécu dans un sens une partie de ce qu’il va raconter à travers ce film, et peut-être est-ce parce que c’est un sujet personnel, quoi qu’il en soit, « Vivre ! » est un sacré morceau de cinéma. « Vivre !« , c’est une invitation à un voyage. Un voyage à travers la Chine du XXème siècle. En un peu plus de deux heures de film, Zhang Yimou va retracer les grands événements de la Chine à travers le regard d’une famille tout ce qu’il peut y avoir de plus ordinaire. « Vivre !« , c’est un grand scénario dans lequel Zhang Yimou évoquera la création de la république de Chine, la guerre civile, la république populaire de Chine, Mao Zedong, le Grand Bond en avant et bien sûr, la révolution Culturelle. Zhang Yimou rend le tout passionnant, surtout que politique et histoire sont décrites simplement par l’impact qu’elles vont avoir sur une famille lambda. Les bouleversements d’une vie, les adaptations, les craintes, les bons comme les mauvais côtés des événements. La paranoïa, les devoirs, les obligations, les espoirs et le pardon… Bref, « Vivre ! » est un film très riche, qui en plus de ça, se pose aussi comme un film bouleversant sur la famille et le quotidien. Puis derrière ça encore, Zhang Yimou nous entraîne dans une magnifique histoire d’amour. Une histoire d’amour d’une très grande simplicité, ce qui la rend encore plus belle et touchante.

Au rayon du magnifique, on ne peut pas passer à côté de ces personnages à l’histoire ô combien bouleversante. Des personnages qui sont campés de manière incroyable par les comédiens. Zhang Yimou retrouve encore une fois sa compagne de l’époque, la talentueuse Gong Li et comme toujours, il lui offre un rôle poignant, mais si la comédienne est superbe, il est vrai que c’est Ge You qui crève tout simplement l’écran. Intense, profond, bouleversant, voir et traverser la Chine et les décennies à travers ses yeux ne laisse pas indifférent. En compagnie de deux personnages et tous ceux qui les accompagnent, Zhang Yimou nous fait vibrer, il nous touche, il nous fait sourire, rire parfois avec des bêtises d’enfants, puis d’un coup, il nous serre la gorge en un retournement. Bref, c’est du grand art.

Ce grand art, on le trouve aussi dans la mise en scène de Zhang Yimou, qui nous offre un grand spectacle à hauteur d’homme. « Vivre !« , c’est un film où tout est dans son titre. Ce qui est très beau et bouleversant avec ce film, c’est le fait que Zhang Yimou adapte sa mise en scène aux événements, sans jamais faire dans la démesure. Ainsi, le réalisateur sait se faire plus grand quand il filme la guerre, et il fait ramener son film à quelque chose de plus intime quand il revient en ville, auprès de ses personnages, pour filmer avec beaucoup d’émotion leur quotidien et tous les changements qui s’imposent à eux. « Vivre ! » est aussi un film terriblement touchant, car derrière les drames et les pertes, derrière les changements, les événements, les restrictions, Zhang Yimou injecte beaucoup de vie dans son film, ce qui impose « Vivre ! » comme une ode à la vie.

Sixième film de Zhang Yimou, « Vivre ! » est une belle et grande réussite. Intense, beau, intéressant en tout sens, Zhang Yimou nous offre un voyage dans la Chine du XXe siècle inoubliable. Un voyage qu’on va placer directement aux côtés des plus belles œuvres du Maître Chinois, « Coming Home », « The Road Home » (oui, je le replace, car on ne parle jamais assez de ce film), « Épouses & concubines » et « Le secret des poignards volants« .

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.