mai 11, 2021

Sex and the City Saison 3

D’Après une Idée de : Darren Star

Avec Sarah Jessica Parker, Kim Cattrall, Cynthia Nixon, Kristin Davis

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 18

Genre: Comédie

Résumé:

Célibataire new-yorkaise, Carrie s’inspire de sa propre expérience, et de celle de ses amies, pour écrire des articles sur des thèmes touchant le sexe et les relations amoureuses.

Avis:

Après une première saison qui a convaincu pas mal de spectateurs, « Sex and the City« , la série de Darren Star, a fait bien plus que de confirmer l’essai avec sa deuxième saison qui l’a installée durablement dans le paysage télé de la fin des années 90, gagnant à chaque épisode de nouveaux fidèles, au point qu’en Amérique, la série devient le deuxième programme le plus vu le dimanche soir. Avec de tels chiffres, inutiles de dire que « Sex and the City » fut renouveler pour une troisième saison.

Ainsi, en 2000, le club des quatre célibataires new-yorkaises revenait pour dix-huit nouveaux épisodes d’aventures, de sexe en tout genre, d’amour, de relations et surtout de remises en question permanentes. Si jusque-là « Sex and the City » nous racontait souvent les aventures d’un soir ou deux de Carrie, Miranda, Samantha et Charlotte, dans cette troisième saison, les choses changent et elle pourrait alors se poser comme la saison de la maturité. Plus sérieuse que les deux premières, abordant des sujets plus complexes, tout en gardant son côté humoristique et bien entendu, le format chronique de Carrie, cette saison trois se pose comme l’une des meilleures de la série et c’est assurément pour cela que la série s’envole dans les audiences, gagnant près de 30 % de téléspectateurs entre le premier et le dernier épisode.

Carrie s’est encore une fois séparée de Mister Big et cette fois-ci, ça semble définitif, puisque lui, l’homme qui ne voulait pas se remarier, lui l’homme qui était parti habiter à Paris pour son travail, est de retour à New York avec une jeune épouse et Carrie a bien du mal à se faire à cette idée. Alors qu’elle s’engage dans une nouvelle relation, ces copines cherchent encore l’amour ou le sexe dont elles ont besoin.

Cela fait deux saisons que « Sex and the City » s’installe doucement et après pas moins de trente épisodes, Darren Star s’est dit que le public était près à une saison plus adulte, une saison qui pousserait ses personnages plus loin et si la série avait déjà fait beaucoup, c’est sûrement avec cette saison trois qu’elle s’installe définitivement dans le paysage de la télé.

Toujours aussi drôle et loufoque, toujours aussi assumée dans son envie de parler des relations, des hommes, des femmes et du sexe, ces dix-huit nouveaux épisodes vont être un petit menu maxi best of de la série continuant sur sa lancée, tout en brassant beaucoup de nouveautés. Avec cette saison trois, Darren Star et ses scénaristes installent des relations durables pour quelques-unes du club des quatre. Et avec ces relations s’installent beaucoup de sujets qui vont rendre cette saison passionnante, ni plus ni moins.

À travers tous les épisodes, la série abordera les problèmes de couple, la peur du couple, surtout quand on n’a jamais vécu avec quelqu’un. La série aborde aussi la liberté dans un couple, la complicité, ou encore l’adultère, la culpabilité et les pulsions. La série installe aussi définitivement l’un de ses plus beaux personnages et surtout l’une de ses plus belles relations, avec le couple Miranda et Steve. La série parlera aussi des tensions dans les mariages, elle parlera du choc avec les nouvelles générations, très en avance sur son temps, ou encore, et c’est peut l’être l’un des sujets les plus intéressants, le jugement de l’autre, celui des inconnus, mais surtout celui des copines. Quelles sont les limites qu’on se pose, celles à ne pas franchir, celles qui font se poser la question si l’on trouvera toujours une épaule réconfortante, même si l’on sait qu’on a fait une bêtise. Bref, cette nouvelle saison est résolument plus adulte et l’on prend plaisir à suivre les aventures de ces quatre nanas pas comme les autres et en même temps exactement comme les autres (enfin si, on enlève bien sur leur côté hors sol et leur rapport à l’argent).

La série gagnant en popularité, c’est avec plaisir qu’on voit arriver dans des rôles récurrents ou simplement de petits moments guests, le tout Hollywood. Ainsi, à travers les épisodes on pourra trouver Kyle MacLachlan, John Corbett, Sarah Michelle Gellar, Matthew McCaunaughey, Bobby Canavale, Carrie Fisher, Vince Vaugh, Kat Dennings, Alanis Morissette et même Hugh Hefner, qui ouvrira sa villa playboy l’espace de quelques scènes.

« Sex and the City » continue donc son ascension et avec cette troisième saison, elle revient plus en forme que jamais. Toujours aussi drôle, voire même féroce parfois, toujours aussi hors-sol dans certains de ses côtés, cette saison trois se fait bien plus intéressante dans ses sujets, ce qui fait qu’on dévore tous ces épisodes et on la quitte avec déjà l’envie d’y revenir. Bref, pour l’instant, c’est que du bon !

Note : 17/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.