octobre 25, 2021

The 100 Saison 1

D’Après une Idée de : Jason Rothenberg

Avec Eliza Taylor, Paige Turco, Bob Morley, Marie Avgeropoulos

Pays : Etats-Unis

Nombres d’Episodes : 13

Genre : Science-Fiction, Aventure, Drame

Résumé :

Après une apocalypse nucléaire causée par l’Homme lors d’une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, l’Arche, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant…

Avis :

Les 100, série tirée à l’origine de quatre livres écrits par Kass Morgan, s’éloigne rapidement de sa source pour nous fournir des épisodes plus adultes, bien plus cruels, et ne laissant pas de répit aux spectateurs. Les actions s’enchaînent, comme les problèmes que subissent nos héros. Un peu comme pour Game Of Thrones, il ne vaut mieux pas s’attacher aux personnages, de peur d’être déçus quand ces derniers meurent dans d’atroces conditions ou, au contraire, lors de scènes risibles.

Les premiers épisodes de cette saison, plutôt trompeurs quant au contenu génial qui suit, mettent en avant des scènes adolescentes, peu intéressantes, et propices aux clichés. Une fois passé ces instants un peu lourds, la série enchaîne sur un rythme haletant, et il ne vous sera plus possible de vous arrêter avant d’en avoir avalé tout le contenu, qui s’étale, pour le moment, sur six saisons de qualité.

Les épisodes de cette saison un, alternent entre des instants éprouvants, à l’agonie sur une Terre post-apocalyptique, et des moments intenses, au sein d’une station spatiale d’envergure monumentale, l’Arche. Les personnages principaux sont nombreux et tous très différents. Evincés par un système dur, les cents adolescents, tous des hors-la-loi, ont chacun une histoire passionnante à raconter. Ces dernières se dévoilent au fil des épisodes, et nous montrent un passé teinté de gris, aux imperfections difficiles à supporter pour ces jeunes aux espoirs et destins brisés.

Sur l’Arche, rien n’est en effet facile. L’oxygène doit être utilisé à bon escient, les stocks de médicaments, nourritures et armes, sont gérés de manière stricte et les lois sur la vie à bord, sont particulièrement restrictives, pour permettre à des centaines de personnes de survivre dans un milieu fermé et restreint. Diriger cette communauté s’avère compliqué, et seuls des dirigeants sachant faire des choix difficiles peuvent espérer gouverner.

Parmi les adolescents, Bellamy Blake et Clarke Griffin, prennent rapidement le dessus grâce à leurs statures de leaders. Cependant, bien qu’ils s’apprécient et que leurs objectifs soient les mêmes, leurs façons de faire diffèrent du tout au tout. Clarke est plus subtile que Bellamy, et moins dans l’affectif, dépassant les clichés de la féminité en proie à ses pulsions. La jeune fille au regard incisif, apparaît comme une personne dure et froide, efficace sur le terrain et active dans les prises de décision. De graves évènements vont casser sa carapace et nous dévoiler ses fragilités, complexifiant le personnage et le rendant plus humain. Clarke est une personne qui n’est pas simple à cerner, qui reste forte malgré les difficultés, et qui faiblit peu.

Bellamy montre davantage sa force et sa virilité, afin de contenir ses camarades pour les diriger d’une poigne de fer. John Murphy, ou Finn Collins, sont des cas compliqués à gérer, au caractère rebelle qu’il se doit de mater avant que cela ne dégénère. Avec sa sœur, Octavia, il nous montre un autre côté de sa personnalité, tout en finesse et amour. Bellamy est plus facile à comprendre que Clarke, qui semble incarner la figure du héros que rien n’ébranle jamais, ou presque. La saison un nous présente de nombreux autres adolescents, qui joueront un rôle important par la suite, comme Jasper Jordan ou Monty Green, deux phénomènes sympathiques, l’un porté sur le plaisir, et l’autre sur les sciences. On s’attache vite à cette immense fratrie, qui essaie de survivre dans un environnement hostile, sans l’aide de personne.

Du côté de l’Arche, les personnages adultes sont aussi charismatiques et captivants. Parmi eux, on compte Marcus Kane, un des conseillers à la mine patibulaire, prêt à tout, même au plus terrible, pour sauver sa vie ; Abigail Griffin, conseillère et médecin, mère de Clarke, qui culpabilise d’avoir envoyé sa fille mourir sur Terre ; ou le chancelier Thelonious Jaha, un homme dur, à l’allure royale et aux objectifs clairs. L’évolution de ces trois personnages est fascinante et prenante.

Alors que les adolescents essaient de survivre aux attaques des Natifs, habillés tels des sauvages, les habitants de l’Arche ne sont pas en reste. Les complots et actions se multiplient, alliant conflits politique, tromperies, assassinats, mystères, rébellions et mutineries. Le suspense est à son comble et monte en flèche, épisode après épisode. Les rebondissements surprennent régulièrement et la fin de la saison laisse prévoir une prochaine saison étonnante.

Les scènes de violence sont intelligemment bien menées, et n’abondent pas pour rien. Chaque scène difficile sert l’intrigue et permet au spectateur de comprendre la gravité de la situation montrée. La série n’hésite pas à mettre en scène des sujets durs et sombres, que des âmes sensibles ne pourraient certainement pas supporter.

Les 100 est une dystopie captivante, aux réflexions sur la survie qui sont poussées, qui font réfléchir et qui perturbent. Aurions-nous fait les mêmes choix dans leur cas ? Existe-t-il seulement de bons choix ? Le rythme est soutenu et on ne s’ennuie jamais. Tous les personnages ont leur importance, comme chacune des sous-intrigues qui leur est affiliée, et qui enjolive la trame principale, déjà suffocante à suivre.

Les 100 est une série qui surprend et qui prend aux tripes !

Note : 16/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.