octobre 6, 2022

Huge en France Saison 1

D’Après une Idée de : Gad Elmaleh, Jarrad Paul et Andrew Mogel

Avec Gad Elmaleh, Scott Keiji Takeda, Jordan Ver Hoeve, Erinn Hayes

Pays: France, Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 8

Genre: Comédie, Drame

Résumé:

Gad est un artiste célèbre… en France. A un tournant de sa vie, il décide de tout plaquer et s’installe à Los Angeles  dans l’espoir de renouer des liens avec son fils de 16 ans dont il a été séparé, aujourd’hui devenu mannequin, et qui déteste la comédie. Il devra y arriver sans pouvoir faire appel aux avantages de la célébrité.

Avis:

Il n’est pas toujours facile de percevoir nos humoristes favoris en tant qu’acteur sérieux. Pourtant, Gad Elmaleh joue depuis longtemps. On l’a souvent aperçu dans des rôles un peu excentriques, où il jouait de son humour et de ses sketchs, sans très grande surprise. Dans Huge en France, le spectateur pourra découvrir une autre facette de l’artiste et Gad Elmaleh s’en sort plutôt bien. On a l’habitude de coller des étiquettes sur les personnes et quand certaines en ont plusieurs, on se sent déstabilisés. La série joue d’ailleurs énormément sur ce problème qui peut gâcher la carrière de certaines stars. Il est à espérer que l’image de Gad Elmaleh ne s’en trouvera que meilleure et que la série ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

La saison 1 est une bonne surprise. Huge en France est une série dramatique, qui n’a rien de comique, même si certains passages font rire. Les thèmes abordés sont nombreux, de qualité et mis en perspective à travers différents acteurs. Le scénario tient la route et est prenant jusqu’à la conclusion de cette saison. Plusieurs sous-intrigues se mettent en place et tous les personnages deviennent attachants à leur manière. Ils ont tous une histoire bien développée, une personnalité riche et une aura importante. La série, bien qu’elle mette évidemment en valeur Gad Elmaleh, s’intéresse à tous les autres personnages secondaires et c’est en cela qu’elle est bien construite. Rien n’est laissé au hasard.

Le personnage joué par Gad Elmaleh, qui joue en fait son propre « rôle », est dérangeant et troublant. Il navigue clairement dans d’autres sphères, est présomptueux, bien égoïste et se comporte comme une vraie star à l’américaine, voire même diva sur les bords. On ne peut nier que l’acteur soit bon dans ce qu’il propose, étant donné ce qu’il nous fait ressentir, même si l’image qu’il renvoie est perturbante. Le spectateur peut être amené à se poser des questions comme : « Est-il vraiment comme ça dans la vraie vie ? », « Est-il aussi égocentrique ? ». Jouer son propre rôle, ou du moins garder son nom, est une entreprise risquée qui pourra déranger certains fans au début.

Une fois les mauvaises sensations passées et que l’on comprend le personnage, la série passe mieux. Cependant, il est difficile de s’attacher à cet individu dont le caractère est plutôt agaçant. Le spectateur se sent plus proche de son assistant traité comme un moins que rien, de son fils mannequin, de son ex-femme, bien qu’elle soit souvent horripilante, et même du nouveau compagnon de celle-ci, qui est bien perché. Le personnage de Gad Elmaleh se complexifie sur la fin et montre d’autres facettes intéressantes. Il se dévoile enfin et on commence à s’y attacher. Il n’est pas qu’une star à l’égo démesuré et qui débarque comme ça, du jour au lendemain, pour se rapprocher égoïstement de son fils et s’interposer entre son ex-femme et son nouveau compagnon.

Le mannequinat est un des thèmes centraux de la série et il est bien traité. La vie du fils de Gad Elmaleh n’est pas si simple et est rythmée par ses séances de sport. Il découvrira les dures lois de la concurrence, le fait que sa confiance doit s’accorder aux bonnes personnes et les avantages non négligeables des pistons. Le personnage est loin des clichés que l’on pourrait imaginer et reste fragile à cause de sa jeunesse. Le spectateur se rendra compte des nombreux débordements auxquels on s’expose dans ce domaine artistique, et ils sont vraiment malsains.

Le nouveau compagnon de l’ex-femme de Gad Elmaleh est un personnage atypique que l’on a du mal à cerner. Torturé, il a dû arrêter sa carrière d’acteur car sa compagne en avait marre qu’il se prenne pour un autre. La méthode « acteur studio » est bien détaillée dans cette série et rend vraiment fou ce personnage, au point qu’il s’oublie et qu’il devient une toute autre personne. De l’autre côté, sa compagne essaie de percer sur la toile en proposant des séances de bien-être et se rend compte que ce n’est pas à la portée de tout le monde. On nage dans un milieu incontestablement riche, un peu en dehors des réalités mais avec des personnalités fortes, complexes, en souffrance et qui touchent.

Huge en France est une série qui étonne par son scénario alambiqué, qui allie politique, famille torturée, mal-être, business, amour raté et milieu artistique. Petit à petit, le spectateur commence à voir qui tire les ficelles et les épisodes prennent des airs de thriller. La fin est étonnante et laisse le spectateur sur un suspense des plus frustrants.

On se laisse finalement vite happer par cet univers réaliste et noir, même si le début est un peu long à venir.

Note : 16,5/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.2passions1dream.com/. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.