mai 25, 2024

Jean-Christophe & Winnie

Titre Original : Christopher Robin

De : Marc Forster

Avec Ewan McGregor, Hayley Atwell, Bronte Carmichael, Mark Gatiss

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Le temps a passé. Jean-Christophe, le petit garçon qui adorait arpenter la Forêt des Rêves bleus en compagnie de ses adorables et intrépides animaux en peluche, est désormais adulte. Mais avec l’âge, il est devenu sérieux et a perdu toute son imagination. Pour lui rappeler l’enfant attachant et enjoué qu’il n’a jamais cessé d’être, ses célèbres amis vont prendre tous les risques, y compris celui de s’aventurer dans notre monde bien réel…

Avis:

Réalisateur britannique, Marc Forster est un cinéaste qui a joliment percé dans les années 2000, avec des films comme « A l’ombre de la haine« , film qui valut l’Oscar de la meilleure actrice pour Halle Berry, mais aussi « Neverland« , « Les cerfs-volants de Kaboul » ou encore le très bon « L’Incroyable Destin de Harold Crick« .

Si le réalisateur a su passionner à partir de la fin des années 2000, il part vers de plus gros budgets et les premières déceptions pointent le bout de leur nez. Marc Forster, c’est lui qu’on trouve derrière « Quantum of Solace« , derrière le « Machine Gun » Gerard Butler et bien entendu « World War Z« , film qui va mettre un sacré coup de frein à sa carrière, puisque depuis ce film sorti en 2013, « Jean-Christophe & Winnie » est le premier film de Marc Forster qu’on va retrouver en salle. Après cinq ans d’absence, Marc Forster fait donc son retour via Disney pour un petit film qui s’inscrit dans une mouvance générale, même si celui-ci est quelque peu différent de « La belle et la bête » ou un « Le livre de la jungle« .

Avec « Jean-Christophe & Winnie« , Marc Forster nous invite dans un joli drame qui aborde l’enfance perdue. Sorte de « Hook » des temps modernes, si l’on peut dire ainsi, « Jean-Christophe & Winnie » est un petit film qui fait du bien au moral. Entre légèreté, comédie, drame et une pointe de poésie fantastique, ce film marque aussi les retrouvailles entre le réalisateur et Ewan McGregor treize ans après « Stay« , et il plaira aux plus petits comme aux plus grands, ce qui est très loin d’être déplaisant.

Il est loin le temps où le petit Jean-Christophe arpentait la forêt des rêves bleus pour jouer avec Winnie l’ourson et tous ses amis. Aujourd’hui, Jean-Christophe est adulte, père de famille et surtout, il travaille pour la compagnie Wilsow, une compagnie qui vend des bagages et ce travail lui prend tout son temps. Alors qu’il devait partir en week-end avec sa famille, Jean-Christophe se voit obligé de les décevoir encore une fois et de ne pas les accompagner, étant coincé au travail. Mais c’est sans compter sur l’aide de Winnie l’Ourson et ses amis, qui vont ressurgir dans la vie de Jean-Christophe pour lui rappeler ce qui est important…

Il est venu le temps des mignonneries et voici que « Jean-Christophe & Winnie« , mais aussi Porcinet, Tigrou, Bourriquet, Maitre hibou, Maman Gourou et Petit Gourou sans oublier Coco Lapin arrivent sur nos écrans et cette petite mignonnerie est bien plaisante à découvrir.

Onzième film pour Marc Forster, « Jean-Christophe & Winnie » est certes un film de commande et il s’inscrit dans une certaine mouvance, mais il redore le blason du cinéaste qui en avait pris un grand coup, car si le film est pile comme on se l’imaginait, il n’en sera pas moins un petit et bon moment de cinéma.

Ce qui est très bien avec « Jean-Christophe & Winnie« , ce sont ses degrés de lecture. Le film est aussi bien un joli, charmant et amusant spectacle pour les enfants, qu’un film plus profond et touchant pour les plus grands, qui en deuxième lecture laisse entrevoir une fable sur le temps qui passe et l’innocence, l’âme d’enfant perdue à cause de problèmes d’adulte. Joliment écrit et pensé, on suit donc le personnage de Jean-Christophe entre rêve et réalité. Le film joue un bon moment là-dessus, ce qui apporte un peu de piquant à cette deuxième lecture et embarque les adultes. Jean-Christophe se perd-il dans des souvenirs ou alors ceci est-il réel ? Personnellement, ce côté-là du film m’a totalement embarqué et cette aventure comique et nostalgique à la fois fut bonne à suivre.

L’aventure fut bonne et intéressante aussi grâce à un choix intéressant pour donner vie à Winnie et ses amis. « Jean-Christophe & Winnie » n’a pas fait le choix de donner des apparences réelles à ses animaux (même si étrangement, Coco Lapin et Maitre Hibou ont ces aspects-là et ça dénote dans le film). Le film de Marc Forster donne ici vie à des peluches et plus d’une fois, l’histoire s’amuse avec ce côté peluche vivante. Ce côté décalé et loin des effets spéciaux qu’on retrouve dans les derniers Disney donne quelque chose de vraiment intéressant et surtout d’original. Ainsi, Jean-Christophe & Winnie se démarque des autres productions Disney. C’est plaisant, ce n’est pas réaliste, c’est enfantin, et surtout ça fonctionne très bien. Ca nous ramène nous, les plus grands, à une nostalgie sans pour autant gêner les plus petits.

Bref, amusant, sympathique et poétique en même temps, le petit garçon qui sommeille encore en moi a été touché et l’adulte a été embarqué dans cette trépidante aventure en compagnie d’acteurs géniaux (le sourire de McGregor !) et de personnages on ne peut plus adorables. Bref, un joli film qui marque un joli retour pour Marc Forster.

PS : je l’ai vu en VF et ce fut un petit plaisir de réentendre les voix de mon enfance.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=WUnvJZAE1_I&t=69s[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.