décembre 8, 2022

Nightmaster

De : Mark Joffe

Avec Nicole Kidman, Tom Jennings, Joanne Samuel, Vince Martin

Année: 1987

Pays: Australie, Canada

Genre : Action

Résumé :

Un jeune karateka est témoin d’un meurtre perpétré par son maître au cours d’un jeu nocturne. Il tente alors de faire éclater la vérité.

Avis :

Réalisateur australien, Mark Joffe est de ces cinéastes qui se sont essayés à quelques films avant de finalement partir vers la télévision pour réaliser de la série télé et pas forcément de qualité. Mark Joffe commence à réaliser au tout début des années80, et à force de travail, il réussira à faire quelques longs-métrages et ce « Nightmaster » est son premier film.

« Nightmaster« , c’est le film qu’on trouve dans toutes les boutiques qui revendent de l’occasion. Bien souvent, sa place se trouve dans le bac des films à un euro et vous savez quoi ? Un euro, c’est cher payé pour ce film, qui n’a finalement que de l’intérêt parce qu’on y trouve Nicole Kidman à son casting. Et encore, car la pauvre Nicole est totalement insignifiante de ce film.

Mauvais, nul, ne racontant rien, sans aucune logique ou cohérence, « Nightmaster » ne nous aura même pas fait le plaisir d’être un nanar. Franchement plus cette histoire tirée par les cheveux avance et plus nous sommes pris pour des cons et moins on s’y intéresse, pour finalement rester là, à attendre un générique libérateur… Voilà !

Un lycée, quelque part en Australie dans les années 80. Un groupe d’étudiants prend des cours de karaté à 05 h du matin, pour la discipline. Le souci, avec ces horaires plus que matinaux, c’est que le groupe ne suit pas en cours, mais ce n’est pas bien grave, il faut bien que jeunesse se fasse. Puis, tous les soirs, ils mettent en pratique ce qu’ils ont appris dans des parties de Paintball dans des entrepôts désaffectés. Un jour, Robby, le jeune chouchou du professeur de karaté, voit par hasard ce dernier tuer son dealer de cocaïne. Dès lors, le gentil professeur, qui est en dépression depuis qu’il est revenu seul vivant de la guerre, n’a qu’une idée en tête, se débarrasser de l’étudiant en question…

Non mais qu’est-ce que c’est que ce scénario ? Il y a vraiment des mecs qui y ont cru ? Pire encore, avec un tel synopsis, il y a vraiment des mecs qui ont mis de l’argent là-dedans ? Et peut-être le clou du spectacle, il y a encore aujourd’hui des gens qui ont osé sortir en DVD ce film ? Et le vendre comme un film, et je cite « Magistralement interprété par Nicole Kidman » … Il y a vraiment des gens qui ont fait ça ?

« Nightmaster« , c’est quelque chose qu’on ne peut pas appeler un film. « Nightmaster« , c’est autre chose. C’est un objet non identifié qui ne partage pas notre univers. Bon, je ne vais pas vous mentir, avec un tel synopsis (quoi que le film est loin d’être résumé ainsi à l’arrière de la jaquette), je me doutais bien que ce film ne serait pas un chef d’œuvre, ni même un film moyen, mais dans cette rétro consacrée à Nicole Kidman, j’espérais au moins trouver un nanar à la « BMX Bandits« , mais non, « Nightmaster« , c’est juste du très mauvais cinéma.

« Nightmaster« , c’est donc un scénario qui essaie tant bien que mal de nous raconter quelque chose. Mais ce quelque chose, à force d’incohérences flagrantes et de n’importe quoi dans tous ses recoins, fait qu’on finit par lâcher l’affaire. C’est laborieux, ça ne fonctionne pas et pire encore, à plusieurs moments, on ne comprend pas ce qui se passe et pourquoi ça se passe. « Nightmaster » essaie de combler du vide avec du vide et ça, c’est assez incroyable. Entre scènes d’action malvenues, crise d’adolescence et idées folles dont on finit par se demander qui a bien pu laisser faire ça, on reste catastrophé devant la pauvreté et la nullité de la chose.

De plus, le film n’a aucune mise en scène. « Nightmaster » ne ressemble à rien. Il n’y a pas de rythme, c’est mal éclairé et mal filmé. Les scènes d’action et autres chorégraphies de combat sont pathétiques. Et l’on ne parlera pas du nombre incalculable de faux raccords qui traînent ici. Faux raccords qui finissent par nous occuper en attendant que Mark Joffe ait fini de faire mumuse avec ses caméras.

On passera au-dessus de la direction d’acteurs inexistante, ou encore le fait que Nicole Kidman soit relayée au second plan alors qu’on essaie de nous faire croire que non. Bref, « Nightmaster« , c’est du mauvais, du très mauvais cinéma. On s’ennuie, on n’y croit pas et on reste catastrophé face à ce requiem pour une catastrophe. Je repose ma question donc, comment a-t-on pu ressortir une chose comme ça ?

Note : 03/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=w9WX_CkfO9w[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.