août 10, 2022

Tarkan Contre les Vikings

Titre Original : Tarkan Viking Kani

De : Mehmet Aslan

Avec Kartal Tibet, Eva Bender, Seher Seniz, Atif Kaptan

Année : 1971

Pays : Turquie

Genre : Aventure

Résumé :

Venu présenter ses respects à Attila le Hun, le guerrier solitaire Tarkan est laissé pour mort par des Vikings sanguinaires.

Avis :

Si vous aimez le nanar, alors forcément vous ne pouvez pas passer à côté du cinéma turc et plus particulièrement celui des années 70 et 80 où plusieurs réalisateurs sont littéralement tombés dans le plagiat de classiques du cinéma américain. Ainsi, dans la catégorie des Turkish Nanars on trouve les versions turques de films comme « Star Wars« , « Rocky« , « Superman« , « Rambo« , « Batman« , et même certains films de Bruce Lee. Bref, toute une catégorie de cinéma à découvrir pour les plus robustes des nanardeurs.

Par définition, un nanar, c’est un film raté, mais tellement raté qu’il en devient drôle. Et sur la planète des nanars, on y trouve toute sorte de catégories et donc toutes sortes de plaisir et il arrive aussi qu’un nanar déçoive et soit même raté et ça, malgré la tonne d’arguments qu’il peut avoir pour lui et c’est le cas de « Tarkan contre les Vikings » qui se trouve être un film plus ennuyeux qu’hilarant et c’est bien dommage.

Tarkan est un fier guerrier qui vient tout droit de la lignée des Huns. Alors qu’il fêtait son retour accompagné de ses deux loups, le village est attaqué par une horde de Vikings qui enlève la fille d’Attila pour la vendre à des Chinois. Tarkan part donc en découdre avec les Vikings et bien sûr, le voyage va être mouvementé.

« Tarkan contre les Vikings » est un film qui, au final, s’avère être une bien triste déception et une déception frustrante même.

Si l’on devait écrire un cahier des charges du nanar, il ne fait nul doute que « Tarkan contre les Vikings » entrerait dedans haut la main. Quand on regarde le film, il a absolument tout pour être tordant et d’ailleurs, il va l’être plusieurs fois.

« Tarkan contre les Vikings« , c’est un scénario invraisemblable, c’est des rebondissements affreux et bien souvent incompréhensibles qui nous laissent sur le carreau, tant certains sont d’une bêtise et d’un délire absolu. « Tarkan contre les Vikings« , c’est aussi des idées folles, dont on se demande comment elles ont pu être imaginées. Mes préférées étant toutes les relations avec Tarkan et son loup… son chien qu’on essaie de faire passer pour un loup. Bien évidemment, Tarkan parle le loup et le loup est en totale osmose avec son maître et comprend la moindre de ses phrases. On notera aussi que Tarkan jouit de malchance, se faisant attraper à chaque fois qu’il entreprendra quelque chose et c’est bien sûr son loup qui n’arrêtera pas de le sauver. Ce loup est même génialement le personnage le plus intelligent du film.

On ajoutera dans les réussites du cahier des charges de « Tarkan contre les Vikings« , une mise en scène folle, un montage psychédélique, des acteurs sombrant dans le non-jeu, des lancés de mannequins et de chiens assez fendards, un des pires Kraken de l’univers, un chef Vikings qui ressemble énormément à Astérix torse nu, des classiques de Bo repompés et très mal placés (« 2001 l’Odyssée de l’espace« , « Le bon la brute et le truand » entre autres), des costumes hallucinants, qui font basculer parfois le film dans une ambiance disco et fluo, ce qui est hallucinant et on ne parlera pas des perruques géniales, ou encore des chorégraphies absurdes que le film se paye.

Vous l’aurez donc compris, « Tarkan contre les Vikings » a tous les arguments pour qu’on s’éclate devant un nanar de très haut calibre, et pourtant, malgré tout ça et les quelques bons moments qu’on passe devant (oui, c’est difficile de ne pas rire des fois, comme devant le chien qui pleure), il manque à « Tarkan contre les Vikings » un petit quelque chose pour qu’on entre dans le délire, car finalement, on reste en dehors du film et l’on se retrouve devant un métrage qui devient vite ennuyant. Le fun est là, l’invraisemblable est là, les idées nulles sont là et pour le rythme, lui, nous laisse de côté. On s’amuse parfois, mais la plupart du temps, on suit « Tarkan contre les Vikings » en regardant sa montre et c’est très, très frustrant.

Je suis donc partagé entre la déception de trouver un nanar chiant et le plaisir toutefois, d’avoir rigolé à certains gags et moments en dehors du temps, de l’espace et de la technique. « Tarkan contre les Vikings » reste un nanar à découvrir, tout en sachant, qu’on va être très loin des chefs d’œuvres du genre.

Note : 00/20

Note Nanar : 07/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Vz-Bx6x7Iw8[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.