décembre 2, 2021

Les Temps qui Changent

De : André Téchiné

Avec Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, Gilbert Melki, Lubna Azabal

Année : 2004

Pays : France

Genre : Drame, Romance

Résumé :

Antoine est envoyé à Tanger pour superviser un chantier. Il y retrouve Cécile… Ils se sont aimés il y a trente ans, se sont quittés, et ne se sont jamais revus. Elle, s’est mariée au Maroc et a refait sa vie. Lui, n’a jamais su oublier, ni guérir. Il n’a plus qu’une idée en tête : la reconquérir.

Avis :

Les années 2000 sont pour André Téchiné sa quatrième décennie de cinéma qu’il entame. Une nouvelle décennie de cinéma qui va ressembler à toutes celles qu’il a connu jusque-là. Faite de hauts et de bas, les années 2000 commencent calmement pour le réalisateur dont « Loin » n’arrive pas plus à convaincre que cela, alors que « Les égarés » est un petit bijou tout ce qu’il y a de plus Téchinien, si l’on peut dire.

Troisième film de Téchiné pour ce nouveau siècle, le réalisateur fait plaisir et nous rassemble à l’écran un couple mythique, Deneuve et Depardieu. Avec « Les temps qui changent« , André Téchiné laisse présager un beau film, une belle passion amoureuse qui redémarrerait comme au premier jour, mais finalement, « Les temps qui changent » va avoir bien du mal à nous charmer, la faute à un scénario brouillon, qui brasse du vent pour remplir les trous et finalement, heureusement pour André Téchiné qu’il a ce couple incroyable à l’écran pour rehausser quelque peu son film.

Antoine et Cécile se sont aimés comme des fous il y a plus de trente ans maintenant. Si Cécile a refait sa vie, Antoine, lui, n’a pu passer après cet amour et il en est persuadé, un jour, il reconquerra le cœur de Cécile. Après trois décennies sans se voir, c’est à Tanger que le couple va se retrouver. Elle anime une émission à la radio, lui dirige un chantier. Espoir et désillusions, Antoine se demande si son premier amour pourrait devenir son dernier amour…

« Les temps qui changent » est un film qui aborde pas mal de bons sujets qu’André Téchiné sait traiter avec le talent qu’on lui connaît. Ainsi, il offre à Malik Zidi, en fils de Deneuve, le rôle le plus intéressant. Avec ce personnage, André Téchiné, aborde l’homosexualité du côté caché de la chose. Ne s’assumant pas, se créant une vie et un mensonge, « Les temps qui changent » est un beau film qui parle avec respect et pudeur de ce problème. On appréciera la patience et le regard d’une mère, comme on sera plus fermé à la réaction d’un père qui ne se doutait de rien. André Téchiné a ce pouvoir de parler encore et encore de l’homosexualité sans jamais se répéter et c’est plus qu’appréciable, surtout qu’en bonus, il ne joue jamais avec les clichés.

Bien entendu, « Les temps qui changent » se laisse admirer pour son couple de monstres sacrés du cinéma français, qui arrive toujours à composer avec les étoiles, même quand le film ne passionne pas plus que cela. Deneuve et Depardieu se regardent avec une telle tendresse, un tel amour, qu’on a envie de les suivre n’importe où, même si l’arrière-fond est mal fait, ou anecdotique et c’est là, la force des grands acteurs.

On se retrouve donc face à un film qui a de jolis arguments pour lui, un film qui, dans un sens, marque, mais qui dans un autre aussi se fait tout à fait oubliable, notamment à cause d’un scénario qui hormis l’amour d’un fils qui se cache, n’arrive pas à convaincre sur son histoire principale. Une histoire principale qui se trouve être en permanence perturbée pas d’autres sous intrigues desquelles on se fiche un peu. Des intrigues qui brouillent le film comme celle qui tourne autour de Lubna Azabal et sa sœur… En voulant rajouter des histoires dans son histoire, en plus de ne développer par grand-chose, on finit par se demander de quoi parle vraiment le film de Téchiné. Avec ce film, on a aussi l’impression qu’André Téchiné ne sait pas trop quoi faire de ces monstres réunis pour son film et c’est dommage, car dans le film, l’idée d’un premier amour qui devient le dernier est belle, pleine de poésie et de nostalgie, mais le réalisateur n’a pas su quoi en faire.

« Les temps qui changent » est donc une déception. C’est un film qui avait de très belles idées, qui de plus, a été tourné à Tanger, et Téchiné a très bien su mettre en valoir l’ambiance de la ville. C’est un film qui se laisse regarder avec parfois du plaisir et de l’intérêt surtout quand on aborde la vie du fils de la famille. Mais voilà, malgré ses qualités, « Les temps qui changent » déçoit, car il ne raconte pas grand-chose et la manière dont il raconte ses évènements est très oubliable et anecdotique. C’est vraiment dommage, heureusement le réalisateur a su se rattraper.

Note : 07/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=2jt5nxSgZl0[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.