décembre 3, 2021

Tout ce qui Brille T.02 – Une Saison à Long Island – Anna Godbersen

Auteur : Anna Godbersen

Editeur : Albin Michel/Le Livre de Poche

Genre : Romance

Résumé :

Cordelia et Letty savourent un été bien mérité entre cocktails et potins mondains dans la belle propriété des Grey à Long Island. Bien à l’abri des ennuis, au bord de la piscine, les deux amies sont incorrigibles… Cordelia vit une folle passion avec Max Darby, le bel aviateur qui déteste la frivolité du monde où évolue celle qu’il aime. Letty, elle, malgré ses nombreuses mésaventures ne renonce pas à sa carrière artistique. Remplaçant au pied levé la vénéneuse Mona Alexander qui s’est trouvée ivre morte avant d’entrer sur scène, elle devient le soir même une vedette ! Mais les concours de circonstance dont profitent les filles ne sont pas sans prix à payer. Et l’existence se chargera bientôt de le leur rappeler…

Avis :

Une saison à Long Island est le tome 2 de la trilogie Tout ce qui brille d’Anna Godbersen. Ce livre nous replonge dans les nuits endiablées des années 20, celles des années folles ! On y suit de nouveau les aventures de Letty, Cordelia et Astrid, les trois protagonistes principaux. Toutes trois ont bien évolué depuis le tome précédent. Quelques éléments de la fin du tome 1 seront dévoilés dans cette critique.

Cordelia a dû mûrir plus vite et s’habituer à sa nouvelle vie de fille de bootlegger. Son père, à peine retroubé, est mort à cause de rivalités entre sa famille et une autre famille de trafiquants d’alcool, les Hale. L’ambiance est ainsi plutôt lugubre dans un monde où tout est dicté par la soif de vivre et de s’amuser tout au long de la nuit. Le personnage de Cordelia est intéressant et devient plus dur au fil du récit, accentuant ses émotions et nous la rendant encore plus attachante. Devenue une femme mondaine, recherchée par les journalistes et les photographes, elle est devenue une autre, plus sûre d’elle, aimant la célébrité et en profitant allégrement. Cependant, la jeune femme d’affaires ne supporte pas les côtés négatifs de cette nouvelle vie et a du mal à accepter les gardes du corps qui la suivent sans cesse. New-York a permis à Cordelia d’accomplir son rêve. Qu’en est-il pour les autres ?

Letty poursuit ses recherches et rêve toujours de devenir actrice, chanteuse ou artiste. Sa naïveté est toujours présente. Contrairement à Cordelia, Letty paraît bien jeune et extrêmement émotive. Son caractère peut agacer quelque fois même si on finit par la trouver attendrissante, tant ses douloureuses erreurs lui permettent de mieux comprendre le monde qui l’entoure. Dans ce roman, Letty prend plus de place et on la voit grandir et devenir une personne à part entière, qui finit par comprendre qu’elle doit décider par elle-même et vivre sa vie comme elle l’entend sans être constamment influencée. La fin de ce second tome est particulièrement prometteuse pour la jeune fille et on ne peut qu’être content pour ce qui lui arrive. Sa joie de vivre parsème tous les passages du livre la concernant, contrastant bien avec les moments plus sérieux de Cordelia.

Astrid, quant à elle, évolue moins rapidement et son caractère toujours superficiel empreigne chaque ligne la concernant. Se plaindre et râler pour un rien sont ses passe-temps favoris. On se plaît tout de même à la suivre dans ses soirées folles où flirter est son loisir principal, ou dans ses disputes toujours plus stupides les unes que les autres avec son amoureux. Même si le côté superficiel est celui que l’on voit le plus, le lecteur se rendra compte que la jeune fille exagère ses traits pour mieux s’amuser et mieux plaire. La fin de ce roman peut ainsi s’avérer jouissive pour le lecteur qui espérait que ce personnage prenne plus d’ampleur et devienne plus intelligent, ancré dans la réalité et moins irritant. Astrid évolue drastiquement après un évènement majeur qui lui fera voir la vie autrement. Sa relation avec son amoureux va changer du tout au tout, son caractère boudeur va se voir disparaître et la vie n’aura plus la même saveur à ses yeux. Son personnage n’en devient que plus intéressant.

Ce second tome est toujours un délice de lecture. On a la sensation de voyager avec les personnages dans le monde des années 20. Ces années nous fascinent toujours autant. Marquées par la montée en puissance du cinéma, des spectacles et des mondanités, on se plaît à s’imaginer dans ce passé mouvementé. On se balade dans une ville animée et riche tout en y rencontrant des personnes influentes et célèbres tels que des acteurs, des chanteurs et des danseurs connus. On assiste également à une séance de cinéma d’époque, plutôt bien reconstituée par l’auteure, à des soirées dans des night-club et à des revues de cabaret. L’écriture poétique et fluide nous transporte avec facilité et nous donne envie de suivre les destins de nos trois héroïnes.

De plus, ce roman nous fait découvrir d’autres parties de la ville, comme Harlem. Ce court passage permet à l’auteure d’intégrer rapidement le thème du racisme dans son livre et de celui de la vie plus pauvre de certaines catégories de la population.

Anna Godbersen ne semble pas critiquer ouvertement cette époque mais la décrit dans ses moindres détails. De temps à autre, de courts passages décrivent néanmoins la vie insouciante des habitants de cette époque, mettant le point sur l’égoïsme et l’oisiveté des classes les plus hautes. Doit-on y percevoir une critique des inégalités qui restent encore présentes aujourd’hui ?

Les histoires recoupées de ces jeunes filles ne sont pas les seules à être racontées. Le fond de ce roman met clairement en lumière les trafics d’alcool de l’époque et les rivalités existantes et dangereuses dans ce domaine. On suit ainsi d’autres personnages dans leurs pérégrinations pour sauver leur commerce ou se venger de leurs ennemis. Cette trame d’intrigues est tout de même peu mise en lumière. Le lecteur avide d’actions sera déçu par ce roman.

Ce second tome est ainsi toujours aussi plaisant et permet une évolution intéressante des personnages. Les dernières pages sont, comme d’habitude, plus mouvementées et laissent présager, espérons-le, des fins positives pour Cordelia, Letty et Astrid dans le dernier tome de la trilogie.

Note : 17/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.