novembre 28, 2021

La Folle Histoire de Max et Léon – La 8ème Compagnie

14997288_1472024272810977_1259531708_n

De : Jonathan Barré

Avec David Marsais, Grégoire Ludig, Alice Vial, Saskia Dillais de Melo

Année : 2016

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Les aventures de Max et Léon, deux amis d’enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d’échapper à la Seconde Guerre mondiale.

Avis :

Max et Léon, c’est un duo d’humoriste connu sous le nom du Palmashow. Et derrière ce célèbre nom du Palmashow, se trouve David Marsais et Grégoire Ludig, deux copains qui se sont rencontrés au collège. De petits spectacles en chaîne Youtube et autre Dailymotion, le duo va alors mettre près de dix ans avant de percer avec leurs émissions et sketchs. Et c’est en toute logique qu’avec le succès, le duo trouve le chemin du long-métrage. Et c’est là qu’on découvre un autre petit détail du Palmashow qui a toute son importance, c’est qu’il ne s’agit pas d’un duo, mais bel et bien d’un trio, puisque David Marsais et Grégoire Ludig ont toujours travaillé avec Jonathan Barré, qui est leur réalisateur et c’est comme une évidence que « La folle histoire de Max et Léon » lui a été confiée.

14954380_1472024269477644_1089433793_o

Max et Léon sont deux copains qui rêvent d’ouvrir un bar, mais nous sommes en 1939 et l’Allemagne vient fortement contrarier leurs plans. Enrôlés dans l’armée, Max et Léon n’ont absolument rien de combattants et d’ailleurs, ils vont tout faire pour fuir le front, les batailles et la guerre. Mais plus ils vont essayer de fuir et plus ils vont trouver des épreuves incroyables sur leur route. Des épreuves si incroyables qu’elles finissent par devenir « La folle histoire de Max et Léon ».

« La folle histoire de Max et Léon » ou la comédie qui fait du bien, dans le monde de la comédie française. Une comédie, par conséquent, laisse entendre qu’on va passer un moment à se poiler avec bonne humeur et quand on regarde l’état du paysage français de ce côté-là, on ne peut pas dire qu’on soit servi ces derniers temps. Si l’on regarde ce qui nous a été offert sur cette année, on va avoir bien du mal à trouver un film qui remplit son cahier des charges, c’est-à-dire nous faire rire. Car entre les comédies lourdes et ennuyeuses (« retour chez ma mère« , « Five« ), les fourrages complets (« Les visiteurs 3« , « Débarquement immédiat« ) ou encore celles qui ne donnent pas du tout envie (« Marseille » ou « La Dream Team« ), cette  » … folle histoire de Max et Léon » s’avère être une véritable bouffée d’air frais et un film à voir ne serait-ce que pour tout ce qu’il apporte en termes d’humour, d’ambition et de générosité.

« La folle histoire de Max et Léon » est ce que l’on appelle de la grande comédie. C’est un film qui navigue entre les hommages aux vieux films qu’on aime tant, tout en inventant de nouvelles idées dans la parodie. Second degré, humour potache et fin, le trio se donne à fond et il en ressort une énergie follement positive qui fait du bien. On se marre, on rigole, on est surpris devant cette histoire qui finalement tient la route et se trouve être tout à fait cohérente.

Le scénario est tordant, offrant à nos deux héros malchanceux de vrais moments de bravoure, des situations rocambolesques et des quiproquos tellement improbables qu’on ne peut que rire devant l’incongruité des situations. Ce qui est génial avec ce film, c’est qu’il ne se prend jamais au sérieux et pourtant, malgré tout, il garde un vrai fond et aborde de vrais sujets. On sera même surpris d’avoir des moments qui seront réellement touchants. Des moments où des décisions graves doivent être prises. Et finalement, ces deux pétochards vont être obligés de faire la guerre de la plus « belle » des façons.

« La folle histoire de Max et Léon« , c’est aussi une mise en scène pleine de panache. Le film détient une énergie dingue qui n’arrête pas une minute. Jonathan Barré trouve toujours un gag ou un détail qui rend les scènes drôles. Que ce soit dans la débilité assumée des situations, ou bien dans toutes les références qui peuvent parcourir le film ou encore par les répliques ou par ce que le réalisateur filme, il y a toujours de quoi amuser et divertir le spectateur. On appréciera aussi que le film relève un peu le niveau évitant toute vulgarité et autre facilité du genre. « La folle histoire de Max et Léon » respire le travail fait en amont. Le scénario est intelligent tout comme la mise en scène.

David Marsais et Grégoire Ludig sont Max et Léon et comme vous l’aurez compris, ils sont un vrai bonheur à suivre. Leur duo fonctionne à merveille et se complète très bien. Les deux acteurs tiennent des personnages attachants qu’on n’a pas envie de quitter.

Le trio a fait appel à une flopée de stars toutes plus amusantes les unes que les autres. On retiendra particulièrement le génie de Nicolas Marié, le talent de Catherine Hosmalin, géniale en patronne de boutique. Il y a aussi Bernard Farcy « grandiosement » dégueulasse en collabo ou encore un Christophe Lambert explosif et Julien Pestel qui nous offre un show à lui seul.

14963685_1472024279477643_1666133872_o

Bref, à bien des arguments, « La folle histoire de Max et Léon » est une réussite. C’est de la grande comédie, comme on adorerait en voir plus souvent. Bien ficelée, bien écrite, cohérente, plus intelligente qu’elle n’en a l’air, franchement, cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas autant rit devant une comédie et surtout une comédie française. Il y en a qui devrait en prendre de la graine… « La folle histoire de Max et Léon » est un film à voir absolument !

Note : 16,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=SYUFS4PnDdI[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.