juin 23, 2021

Asaf Avidan – Different Pulses

avidan

Avis :

Quand on compare un jeune chanteur à des pointures telles que Janis Joplin ou encore Robert Plant (ancien leader de Led Zeppelin), il va sans dire que cela attise la curiosité et que l’on a forcément envie d’en savoir plus sur ce chanteur. C’est ce qui se passe en ce moment avec Asaf Avidan, qui doit son succès à un remix de l’un de ses premiers tubes, One Day/Reckoning. D’origine israélienne, le chanteur alors âgé de 33 ans aujourd’hui, commence sa carrière non pas dans la chanson, mais dans l’animation et le cinéma ? Plutôt doué et remportant un prix, il s’installe à Tel Aviv. Mais sa rupture douloureuse avec sa compagne de longue date va changer sa vie et il va se mettre à la musique. Il faut croire qu’il a bien fait vu le succès mondial qu’il se tape et les critiques unanimes de la presse sur son dernier album Different Pulses. Mais à Lavisqteam, on a la dent dure et l’oreille mal foutue et pas sûr que l’on soit du même avis que la presse. Alors que vaut pour nous cet album ? Réelle révélation ou vaste fumisterie ? Le type a-t-il vraiment du talent ? Allons voir ces pulsations différentes, si elles rentrent bien dans l’oreille !

L’album entame sur Different Pulses, le titre éponyme du skeud et il démarre plutôt bien. Assez envoutant, les producteurs ne se sont pas trompés en mettant en avant le tube qui est sorti juste avant l’album. Mais grosse déception aussi, puisque le remix de One Day ne sera pas sur cet album, et d’ailleurs, le chanteur ne la chante même plus sur scène tant cela le gonfle. On sent un rythme lent, assez possessif, qui rentrerait parfaitement dans un film dramatique. Seulement, on sent que lorsque l’on entame la deuxième piste, le rythme sera tout le long comme cela et passer plus de 40 minutes dans une musique d’ambiance un peu lente et dramatique, c’est vite saoulant. Il arrive un moment où il faut envoyer le pâté et faire bouger les gens. Si Setting Scalpels Free demeure assez intéressant dans son univers et sa mélodie, elle reste dans le même schéma que la première piste. Alors évidemment, on sent un renouveau avec Love It or Leave It (Sarkozy sort de cet album !), où le rythme est un peu plus soutenu avec des mains qui frappent pour scander un rythme, mais cela demeure presque insuffisant. Pour le reste, malgré des efforts de variations sur les instruments et sur les rythmes, on restera sur quelque chose de folk et de pas très rock, voir même pop pour beauf. Certains morceaux sont assez réussis comme Cyclamen ou encore A Gun and A Choice et son joli piano, mais le reste est assez superficiel et ne donne pas forcément envie de le réécouter. On pourra peut-être me reprocher de dire du mal de cette album puisque Turn, la neuvième pièce de l’album est assez pêchu, mais cela ne sied pas à la voix du chanteur, mais on y reviendra un poil plus tard. L’album se clôture sur deux morceaux trop planants et franchement pas super original, ne suscitant qu’ennui malgré encore une fois, une voix spéciale.

chanteur-asaf-avidan-26-janvier-2013-a-cannes-1214101-616x380

Le point qui sauve littéralement l’album, c’est la voix si particulière du chanteur. En effet, Asaf Avidan possède un organe spécial, et si l’on ne sait pas que c’est un homme, on imaginera plus facilement une jeune demoiselle qui chante. Néanmoins, il possède une grosse particularité et sa voix est vraiment très belle. Partant dans les aigus et parfois dans les sons cassés, il sait sublimer une chanson comme Is This  It, la dernière pièce de l’album, qui est vraiment sublime malgré son côté mou du genou. Alors bien entendu, certaines critiques presse diront que c’est la voix du siècle et qu’une voix comme celle-ci, on n’en trouve que tous les cent ans. C’est vrai, mais cela n’en fait pas pour autant un skeud incontournable. D’autant plus que si sa voix se prête fort bien à des morceaux calmes et jolis, il n’en est pas de même pour des morceaux plus pêchus où elle devient vite insupportable. Mais force est de reconnaître que sa voix est très particulière et que l’on peut ne pas adhérer.

Au final, Different Pulses, le dernier album de Asaf Avidan n’est pas l’album du siècle, même s’il demeure assez sympathique. Seulement, il est bien trop mou et ne possède pas assez de morceaux marquant, hormis le tube éponyme de l’album. Si la variété des instruments est plutôt bien vue, on regrettera l’absence de pièce vraiment maîtresse et de morceaux rentrant dans la tête. Bref, un album qui n’est pas un incontournable malgré la voix si vibrante de son interprète.

  1. Different Pulses
  2. Setting Scalpels Free
  3. Love It or Leave It
  4. Cyclamen
  5. 613
  6. Thumbtacks in my Marrow
  7. Conspiratory Visions of Gomorrah
  8. A Gun and A Choice
  9. Turn
  10. The Disciple
  11. Is This It

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.