mai 25, 2024

The Colony

11950996_1152148871465187_1165633133_n

De : Jeff Renfroe

Avec Bill Paxton, Laurence Fishburne, Kevin Zegers, Charlotte Sullivan

Année : 2014

Pays : Etats-Unis

Genre : Science-Fiction

Résumé :

En 2045 une nouvelle ère glaciaire a contraint les survivants à organiser une société sous terre : un réseau de colonies. Quand un avant-poste de rescapés, mené par Briggs, répond au signal de détresse de la colonie 5, une expédition spectaculaire au cœur de la neige commence afin de préserver l’humanité contre une menace encore plus sauvage que la nature… L’apocalypse n’est que le début…

Avis :

Bill Paxton est un acteur que j’aime depuis que j’ai découvert « Twister » et « True Lies« . C’est un acteur qui m’a toujours accompagné depuis, et même si un film n’a pas l’air terrible, j’ai toujours tendance à vouloir le voir si Bill est au casting. Et encore plus ces dernières années, car l’acteur se fait rare et j’avoue qu’il me manque. Alors quand il sort directement en DVD un petit film à l’ambiance apocalyptique et qu’en prime, la bande-annonce peut annoncer quelque chose de sympa, forcément, il a fallu que je jette mon œil dessus.

Je n’en attendais pas forcément grand-chose, mais j’aimais beaucoup l’ambiance glaciale qui régnait dans la bande-annonce. Elle me donnait l’impression que j’allais voir un survival sympa. Mais à la place de ça, j’ai eu le droit à un film maladroit, bête et méchant, qui s’égare pas mal en voulant essayer d’être original.

11924868_1152149258131815_1329250727_o

2045, la Terre n’est plus. A force de vouloir contrôler la météo, les hommes ont complètement déréglé l’écosystème et aujourd’hui la planète n’est plus qu’une immense couche de glace. Peu de gens ont survécu et le peu de survivants habitent des sortes de colonies à l’abri sous terre. Un jour, la colonie 7 n’a plus aucun contact avec la colonie 5 basée à quelques kilomètres de là. Ayant fait un pacte d’entraide, une expédition est alors organisée pour savoir ce qu’il est advenu de la colonie, mais ce que l’expédition va découvrir sera bien plus dangereux qui la période glaciaire elle-même.

« The Colony » est l’exemple type de la bonne idée sur le papier qui une fois mise en images ne fonctionne pas vraiment et la faute va essentiellement à un scénario qui veut trop en faire, explorant beaucoup de choses, mais s’applique sur peu de choses. Franchement, il y avait matière à faire un film terrible, même si on se doutait bien que l’intrigue n’était pas franchement révolutionnaire. Mais le réalisateur pouvait faire simple et efficace. Mais à la place de faire simple et efficace, l’histoire va faire complexe pour rien et s’évaser, posant beaucoup de questions et ne répondant à rien. L’exemple le plus fragrant étant cette maladie tant redoutée, qui ne laisse de chance à personne, mais dont on ne sait rien finalement, si ce n’est le fait qu’elle existe… Pourquoi ? Comment ? Ce n’est pas une simple grippe, vu le dispositif de quarantaine. Et des petits éléments comme celui-là, le film en est truffé, comme les appareils météo qui ont déréglé la planète et il semblerait qu’on puisse inverser la tendance, et au moment où l’on pourrait en savoir plus, c’est là que le réalisateur met un point final à son film, nous laissant avec nos questions, un peu comme si le film pouvait bénéficier d’une suite et c’est terriblement frustrant. Du coup, la seule chose sur laquelle le film s’attarde un peu, c’est la confrontation entre les humains et ces cannibales hystériques venus simplement tuer les survivants. De ce côté-là, le film offre ce que l’on est venu chercher et il contient quelques bonnes scènes d’affrontements un peu gores, mais rien de bien folichon non plus.

Puis la frustration est d’autant plus grosse que le film a des pointures à son casting et les personnages se font dégager comme des merdes. Je parle bien entendu de Bill Paxton, qui joue l’ordure à merveille, mais son personnage ne va pas plus loin que d’être une ordure et Laurence Fishburne, qui aurait pu tenir un joli rôle de mentor, ne voit pas son personnage se développer. Reste alors Kevin Zegers qui s’en sort plutôt bien dans son personnage et Dru Viergever qui compose un méchant assez puissant parfois dans la façon dont il est filmé.

Après, je n’ai pas tout détesté. J’ai apprécié l’ambiance glaciaire, les effets spéciaux ne sont pas trop mal pour le petit budget que le film devait avoir. Et les décors des colonies ont vraiment un truc. Puis la bataille finale entre Zegers et Viergever est assez violente, bien montée, elle de la gueule pour un instant trop court.

11960563_1152149288131812_2083913471_o

Je ressors très déçu de « The Colony« . Je n’en attendais pas grand-chose et il n’a pas su me charmer, ou du moins, il m’a charmé, mais sur trop peu de moments. Je suis resté là en regardant le film, sans vraiment de passion en me posant plein de questions qui ne trouveront jamais de réponses et surtout en imaginant ce qu’il aurait pu être, si le réalisateur, les scénaristes et les studios s’étaient donnés un peu plus de mal, car il y avait vraiment matière à faire un bon film au départ…

Note : 07/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=ZENI7UC3WQo[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.