novembre 28, 2021

Nekfeu – Feu

image-sorties-nekfeu-feu-4042

Avis :

Le milieu de la musique urbaine est bourré de talents que l’on ne découvre que sur le tard ou alors après un passage obligé dans divers formations et autres projets. D’ailleurs, il y a tellement de regroupements de rappeurs sous différents labels qu’il est parfois difficile de s’y retrouver de voir quelques rappeurs sortent du lot. Surtout que suivant ce que l’on cherche en fonction des textes, cela est encore complexe entre ceux qui ont un discours violent (Booba, Gradur et consort) et ceux qui ont un discours plus positif (Soprano, Youssoupha). Nekfeu n’est pas un nouvel arrivant sur la scène française, puisqu’il a fait partie lui aussi de plusieurs formations de rap comme le S-Crew, 1995 ou encore L’Entourage. Il se décide à passer le pas de l’album solo cette année, avec un premier succès incroyable, à grands coups de rabâchage médiatique. Mas cela vaut-il vraiment la peine ? Pris entre deux feux à cause d’une citation maladroite autour de Charlie Hebdo, il faut croire que les jeunes qui écoutent ça ont la mémoire courte et que l’argent pardonne toutes les paroles. Mais fi de cette affaire dont le rappeur s’est excusé, c’est plus sur la qualité artistique de son album que l’on va se pencher, car il faut avouer que c’est vraiment pas mal et que malgré la volonté d’afficher un discours parfois dur et très souvent ambigu, Nekfeu livre une jolie partition qui mérite que l’on s’attarde dessus.

D’origine grecque, le jeune rappeur, de son vrai nom Ken Samaras, offre une entrée en matière dans laquelle il ne renie pas ses origines, bien au contraire. Martin Eden livre un joli son de piano suivi de tout ce que le rap livre de pas terrible à savoir une boîte à rythme sans âme et des infrabasses pour faire plus badass. Le morceau est plutôt sympathique et affiche clairement le discours à deux sens que donne le rappeur. Entre volonté de faire le vilain garçon et celle de donner un discours plus positif, Nekfeu offre un premier morceau assez sombre mais dans lequel il explose en écriture, montrant une grande facilité avec les mots et les rimes. Et ce ne sera pas le seul titre à montrer tout le talent du jeune garçon. En effet, on pourra se réjouir devant Nique les Clones Pt II, dont l’écriture est intéressante et le flow ultra rapide. C’est d’ailleurs cette alchimie entre rapidité d’exécution et valeur des mots qui va permettre à Nekfeu de sortir de la masse des rappeurs que l’on a aujourd’hui. Il s’accapare du coup des featuring relativement intéressants avec Ed Sheeran pour le morceau Reuf, le titre le plus enjoué du skeud, qui fait d’ailleurs penser à de la funk dans son instrumentalisation ou encore avec le S-Crew sur La Moue des Morts.

photo_1434472219

Mais en dehors des textes et de l’instru, ce qui frappe le plus dans l’écoute intégrale de cet album, c’est la morosité ambiante qui s’en dégage. C’est loin d’être joyeux, les trois quarts des titres sont assez tristes ou mélancoliques et cela dénote grandement avec les volontés de violence ou d’apaisement que livrent certains rappeurs plus connus. En effet, ici, Nekfeu préfère écrire des textes pour dénoncer, critiques, mais le tout sur une ambiance presque dépressive. Alors on est loin d’une tristesse absolue, mais cela reste assez frappant et s’accorde finalement assez bien avec ses textes. A titre d’exemple, Mon Ame est un excellent morceau assez triste ou encore Elle en Avait Envie, qui parle d’une jeunesse perdue, bercée de désillusions. Et c’est là le point fort de Nekfeu, c’est d’avoir la vision assez juste d’une jeunesse qui se perd, qui s’ennuie et qui galère. Mais l’avantage du rappeur, c’est qu’il ne prône pas un discours agressif. Bien évidemment, on a toujours quelques redondances, propres au rap, comme le fait que quand t’es blanc, tout est plus facile, ou encore le fait de galérer justifie la prise d’armes, mais globalement, tout se tient et l’ensemble demeure assez respectueux. Bon, il faudra éviter d’écouter les paroles d’Etre Humain, d’une facilité absolue et qui peuvent paraître d’une niaiserie aberrante. C’est dommage, l’instru est excellente avec une jolie guitare sèche.

Au final, Feu, le premier album solo de Nekfeu, est plutôt une réussite dans son ensemble. Loin du rap de beauf que prônent les gros blacks musclés qui ont laissé leurs cerveaux dans leurs biceps, Nekfeu expérimente, écrit et livre un album complet, parfois cliché, mais qui fonctionne, notamment grâce à son flow et sa voix éraillée, mais aussi grâce à une écriture de qualité, ce qui fait défaut à bon nombre de rappeurs.

  1. Martin Eden
  2. Mon Ame feat Sneazzy
  3. Le Horla
  4. Nique les Clones Pt II
  5. Rêve d’Avoir des Rêves
  6. Tempête
  7. Egérie
  8. Reuf feat Ed Sheeran
  9. La Moue des Morts feat S-Crew
  10. Laisse Aller
  11. On Verra
  12. Ma Dope feat Spri Noir
  13. Jeux d’Ombres feat Doums & Amber-Simone
  14. Elle en Avait Envie
  15. Princesse feat Nemir
  16. Risibles Amours
  17. Point d’Interrogation feat Alpha Wann
  18. Etre Humain feat Amber-Simone

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=YltjliK0ZeA[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.