décembre 7, 2022

Selah Sue – Reason

selah-sue-reason-album-cover

Avis :

La Belgique, le plat pays. Il ne faut pas croire les légendes urbaines, c’est aussi un endroit où fleurissent de grands artistes. Bon, il est vrai qu’il faut oublier Maurane, Lara Fabian ou encore Benjamin Viré, réalisateur du très mauvais Cannibal. Mais d’un autre côté, on peut voir que la Belgique regorge de personnalités talentueuses, à l’image de Felix Von Groeningen (La Merditude des Choses ou Alabama Monroe), Milow ou bien Selah Sue qui nous préoccupe aujourd’hui. La jolie belge a commencé la guitare acoustique à l’âge de 15 ans et elle participe à un concours deux ans plus tard. Elle se fait repérer par Milow qui lui fait faire ses premières parties lors de ses concerts. Très influencée par des musiques de Lauryn Hill ou encore M.I.A., Selah Sue rentre dans la catégorie pop/folk tout en s’essayant de s’affranchir du côté commercial en rajoutant des aspects ragga, notamment en jouant avec sa voix. Elle sort son premier album, qui porte son nom, en 2011 et le skeud devient disque de platine. D’ailleurs elle connait le succès grâce à son titre Raggamuffin qui fera les beaux jours des radios. Il aura fallu attendre quatre ans pour que la belle sorte son deuxième album, Reason, et qui malheureusement demeure en deçà du premier effort, devenant plus commercial, un poil plus électro et possédant surtout un énorme ventre mou dans sa première moitié.

Et c’est asse dommage car le skeud démarre plutôt bien avec Alone. Le titre est plutôt axé pop mais il possède ce petit grain si particulier qu’a la chanteuse pour apparenter le style à quelque chose de plus folk, voire même reggae/ragga. C’est plutôt bien fichu, il n’y a pas de fioritures et cela demeure sympathique à défaut d’être transcendant. Exactement comme le deuxième morceau qui démarre avec une jolie guitare acoustique et qui fait de suite penser à des artistes comme Irma par exemple. I Won’t Go For More s’amuse aussi avec le style folk et chaud en incluant des trompettes et un refrain qui fait presque jazzy. C’est plutôt simple mais ça reste honnête et bien produit. Le problème commence à se faire sentir à partir de Reason, le titre éponyme de l’album. La chanteuse décide de partir vers quelque chose de plus mou, plu lancinant, tout en essayant de garder le format pop. Malheureusement, c’est un peu chiant et l’instrumentalisation derrière n’est pas forcément mirobolante. Le seul intérêt réside finalement dans l’exploitation de sa voix éraillée et si particulière. Par la suite, on ne pourra qu’être déçu par des titres comme Alive ou The Light, qui sont du même acabit et qui ne restent pas en mémoire de par leur faiblesse respective, la mollesse et un choix peu judicieux d’accompagnement, délaissant l’acoustique pour quelque chose de plus brouillon et de finalement de plus usuel. Entre, on aura droit à Together, un morceau qui fait la part belle à l’électro et qui est finalement l’un des plus mauvais morceaux, notamment avec un featuring en rap et que l’on entend tous les jours à la radio ou à la télé.

selah-sue-concert-olympia-reason-nouvel-album

Fort heureusement, le skeud va reprendre du poil de la bête dans sa seconde moitié. Avec Fear Nothing, on retrouve un rythme plus intéressant et surtout un refrain plus entêtant, alors que le début est très lent et que le titre reste finalement sur un ton presque monocorde. Mais il se dégage une réelle émotion et il demeure bien moins commercial que tout ce qui le précède. Avec Daddy, on retrouve quelque chose de plus jazzy, de plus chaud et don d’un peu plus sympathique avec un joli piano en accompagnement. Avec Sadness, Selah Sue part dans quelque chose de plus blues et on se rend compte de suite que c’est beaucoup mieux. Une jolie ligne de basse, une batterie lente mais bien présente, une jolie voix, tout cela suffit pour faire un bon titre qui colle bien plus à ce que fait la chanteuse d’habitude. On retrouve cette facette avec Feel tout en gardant un fond plu accessible et donc mercantile. La jeune chanteuse finit son album avec trois titres sympathiques mais qui restent dispensables et qui ne se démarquent pas forcément de la masse. Il faut dire que l’ensemble de l’album est bien agréable mais il demeure aussi oubliable, la faute à l’absence de hits potentiels.

Au final, Reason, le dernier album en date de Selah Sue, n’est pas une déception en soi et reste assez potable, mais il risque fort de ne pas se faire remarquer à cause de titres trop transparents et qui ne marquent pas assez. On a donc droit à un album qui explore différents styles sans jamais aller vraiment dedans et qui n’ose pas forcément prendre de risque en comparaison à son premier disque. Un album en demi-teinte mais qui devrait surement plaire aux fans de la jeune chanteuse.

  1. Alone
  2. I Won’t Go For More
  3. Reason
  4. Together feat Childish Gambino
  5. Alive
  6. The Light
  7. Fear Nothing
  8. Daddy
  9. Sadness
  10. Feel
  11. Right Where I Want You
  12. Always Home
  13. Falling Out

Note : 11/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=oiqRFvUOUH0[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.