mai 11, 2021

War & Destiny

11016609_1041044832575592_320591043_n

Titre Original : Closing the Ring

De : Richard Attenborough

Avec Shirley MacLaine, Christopher Plummer, Mischa Barton, Gregory Smith

Année: 2006

Pays: Etats-Unis, Angleterre, Canada

Genre : Romance

Résumé :

En 1943, durant la Seconde Guerre mondiale, un artilleur américain mourant basé en Grande-Bretagne donne une bague à un habitant en lui demandant de la remettre à sa compagne se trouvant aux Etats-Unis. 50 ans plus tard, un homme retrouve cette bague et tente d’en comprendre son histoire…

Avis :

Quand on se lance dans un film signé Richard Attenborough, on a tendance à en attendre beaucoup. Le réalisateur nous a souvent offert de très bons films et « Un pont trop loin« , « Gandhi » ou « Chaplin » sont encore dans toutes les mémoires. Alors c’est toujours avec curiosité et l’œil pétillant que l’on se lance dans un nouveau film de Richard Attenborough.

C’est avec beaucoup de regrets et surtout avec nostalgie que je repense à celui qui incarnait parfaitement le Professeur John Hammond de « Jurassic Park » décédé en 2014. Le réalisateur que j’affectionne beaucoup est l’un de mes premiers souvenirs de cinéma, puisque le premier film que j’ai été voir au cinéma était « Jurassic Park« . C’est donc avec amour que j’aborde aussi chaque nouveau film de lui. Quelques années avant de disparaître, l’acteur et réalisateur était repassé une ultime fois derrière la caméra pour nous offrir un dernier film. « War & Destiny » qui est sorti dans l’indifférence générale, est une histoire belle, tendre et passionnée et fait se confronter deux guerres à travers son récit, mais qui malheureusement se révèle être aussi mou et très vite anecdotique.

11002277_1041044915908917_775541151_o

Aux Etats-Unis, Ethel Ann vient de perdre son mari après une cinquantaine d’années de mariage. La vieille femme repense alors à la douloureuse époque de la Seconde Guerre Mondiale. Une époque sombre et pleine de peine où elle a vu sa vie changer à jamais. Pendant ce temps, à Belfast, un jeune garçon, Jimmy, aide un vieil homme à faire des fouilles dans une colline. Le jeune va alors trouver une bague, une alliance. Souvenir d’un passé détruit, il va alors chercher à qui elle peut bien appartenir. Ces deux personnes qui ne se connaissent pas, qui ne se sont même jamais croisés, vont alors être étrangement et tragiquement liées.

Élégant, c’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour aborder le dernier film de Richard Attenborough. Le réalisateur qui n’avait plus rien à prouver, s’envole une dernière fois dans une belle histoire intemporelle. L’élégance, on la trouve principalement dans la mise en scène de son réalisateur. « War & Destiny » est d’une belle qualité et visuellement, le film avait sa place en salle.

Triste mais romantique, le cinéaste évite les sentiers battus, et même si son histoire a un petit goût de déjà vu, le réalisateur arrivera à nous la raconter autrement. Ne vous fiez pas à l’affiche qui est assez mensongère. « War & Destiny« , c’est une histoire d’amour qui va traverser le temps et de la guerre annoncée avec le visuel de l’affiche, on en aura très peu, si ce n’est pas du tout. Non, ici, c’est la rencontre et les destins de quatre amis que l’on va suivre, mais loin des champs de bataille de la deuxième guerre mondiale. Ce que j’ai apprécié avec ce film, c’est son scénario, qui évite la facilité et nous entraîne dans plusieurs histoires, avec plusieurs personnages différents qui devront chacun résoudre quelque chose pour avancer, que ce soit dans le présent, mais aussi dans le passé. Le film crée un petit mystère aussi autour de certains personnages qui est intéressant. Mais dans un autre sens, malgré tout le bien que je trouve à son histoire, je trouve aussi le scénario mal fichu. Richard Attenborough développe trop d’histoires dans l’histoire et on peut parfois s’y sentir perdu. L’idée de mêler deux guerres dans son film est très bien, (Seconde guerre mondiale et le conflit avec l’IRA), mais bien souvent, on se demande bien où le réalisateur veut en venir et jusqu’où il va nous emmener. Bon, toutes les questions que l’on va se poser vont trouver leurs réponses à la fin du film, mais le souvenir de l’intrigue embrouillée au milieu du récit avec toutes ces histoires qui s’entrecroisent resteront quand même en tête. Ce qui casse l’image que j’ai du film entre l’élégance d’un côté et le confus de l’autre.

Pour son dernier film, le réalisateur a choisi une belle brochette d’acteurs entre confirmés, voire vétérans comme Christopher Plummer et Shirley MacLaine qui sont vraiment très beaux ensemble et de petits nouveaux comme Martin McCann que j’ai déjà pu repérer dans plusieurs films et qui trouve un bon rôle ici. C’est avec plaisir que l’on découvre la trop rare Neve Campbell qui tient un petit rôle, mais qui a son importance. Ou encore le regretté Pete Postlethwaite, dans un rôle de bougre au cœur tendre. Puis la belle et pleine de charme Mischa Barton, que je n’avais pas revu depuis « Newport Beach« .

11007638_1041044995908909_1276361532_n

Donc, pour sa dernière œuvre, Richard Attenborough aura fait un petit film sympa malgré tout. « War & Destiny » a ses défauts qui peuvent agacer, mais les bonnes intentions sont là, puis une fois que les confusions sont évaporées, il reste une belle histoire d’amour qui traversa le temps ainsi qu’une belle brochette d’acteurs. « War & Destiny » est donc une bonne petite conclusion pour un immense réalisateur.

Note : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.