décembre 9, 2021

Cœurs

11004516_1039773582702717_1920273877_n

De: Alain Resnais

Avec Sabine Azéma, Lambert Wilson, André Dussollier, Pierre Arditi

Année: 2006

Pays: France, Italie

Genre: Romance

Résumé:

Thierry, agent immobilier, se donne beaucoup de mal pour trouver un appartement à Nicole et Dan, un couple de clients difficiles.
A l’agence, Charlotte, sa collaboratrice, lui prête la cassette d’une émission qu’elle adore, un programme de variétés religieuses dont la vision troublera fortement Thierry.
La sœur cadette de Thierry, Gaëlle, recherche secrètement l’amour, allant même jusqu’à recourir aux petites annonces.
Dan, militaire de carrière expulsé de l’armée, passe ses journées dans le bar d’un hôtel où il confie ses mésaventures à Lionel, le barman.
Pour assurer son service du soir, Lionel fait appel à une assistante à domicile bénévole pour s’occuper de son père, Arthur, un vieil homme malade et colérique. C’est Charlotte qui se présente.
Et ainsi, le mouvement d’un personnage peut bouleverser le destin d’un autre sans pour autant le connaître voire même le rencontrer.

Avis:

Alain Resnais est surement l’un de nos réalisateurs les plus respectés. Alain Resnais, c’est presque quatre-vingts ans de carrière. Il tourne ses premiers courts-métrages à l’âge de quatorze ans et il n’a plus jamais laissé une caméra jusqu’à l’année dernière, où le réalisateur s’est éteint à l’âge de quatre-vingt-onze ans peu avant de nous livrer son vingt-troisième film « Aimer, boire et chanter« .

Pour fêter ses soixante-dix ans de carrière, le réalisateur sort en 2006, « Cœurs » un film choral qui suit les parcours entrecroisés de différents parisiens. Un film pour le moins sympa, qui a un charme fou, mais qui ne m’a malheureusement pas touché. Très beau dans sa mise en scène, amusant parfois, je trouve qu’il manque de profondeur et d’émotion pour que l’on s’accroche aux personnages.

11004039_1039773696036039_2116573378_n

Dan est un homme qui se remet en question. Sans emploi, il passe son temps dans un bar chic à discuter avec Lionel un barman assez classe. Lionel, lui, a de gros problèmes chez lui. Son père ne pouvant plus vivre seul, Lionel l’a récupéré, mais il est parfaitement insupportable et s’en prend avec vulgarité à toutes les aides-soignantes et autres jeunes femmes qui essaient de s’occuper de lui. Mais la dernière en date, Charlotte, une chrétienne, très croyante, a l’air de s’en sortir pas trop mal. Charlotte, elle, travaille dans une agence immobilière, tenue par Thierry un homme qui se décarcasse pour trouver un nouvel appartement à Nicole et Dan. Thierry a une femme qui s’ennuie à la maison et c’est sans le savoir qu’elle se rend à des rendez-vous galants derrière son dos. Tout ce petit monde se croise, se rencontre, se décroise ou se redécouvre dans un Paris enneigé.

Cela faisait un petit bout de temps que je voulais voir « Cœurs » ne serait-ce que parce que c’est un film de Resnais, réalisateur que je connais assez mal et dont j’ai très envie de développer sa filmographie, mais aussi à cause de son beau casting qui réunit beaucoup d’acteurs que j’apprécie en particulier André Dussollier et Claude Rich.

La première chose qui m’a frappé quand je suis entré dans ce film, c’est l’élégance de son esthétisme. L’image m’a séduit tout de suite. Ce Paris enneigé, cette photographie, doux mélange de couleurs et de brume, qui rend le film presque irréel, en dehors du temps. Il y a quelque chose de presque fantasmé qui se dégage des images. Alain Resnais développe une très belle ambiance et réussit à nous immerger dans ce Paris. J’ai beaucoup apprécié les décors, le film oscille dans plusieurs lieux qui sont tous beaux à regarder, même dans le plus commun. Je trouve qu’ils donnent du cachet au film. « Cœurs » a un joli caractère, qui est renforcé par un bon rythme. Le film fait deux heures et elles passent plutôt bien. La mise en scène de Resnais est intéressante. Certes, j’ai vu peu de films de lui, mais à chaque fois, il y a ce petit quelque chose en plus, dans la façon de créer un plan, de proposer une séquence qui me plaît énormément. Alain Resnais a de l’ambition, et même quand le film n’est pas terrible, il y a toujours ce côté-là qui ressort, enfin pour ceux que j’ai vus pour l’instant.

Mais malheureusement, malgré ces très jolis côtés, je dois dire que « Cœurs » est un film qui m’a laissé en demi-teinte. Plus un film de personnages qu’un film qui a une véritable intrigue, j’avoue avoir eu du mal à m’accrocher à plusieurs protagonistes et n’avoir rien ressenti par rapport à ce qui peut bien leur arriver. En fait, en y repensant, il n’y a pas beaucoup de personnages avec lesquels j’ai accroché, la plupart me laissant indifférent. Et c’est d’autant plus dommage car les personnages avec lesquels j’ai accroché se trouvent être vraiment touchants ou drôles, ce qui démontre bien la qualité de l’écriture. Mais si elle est bien pour certain, elle ne tient pas et n’est pas assez développée pour tous.

Alors bien sûr, les comédiens sont bons. Alain Resnais en faiseur de rêves a encore une fois réuni la crème de la crème devant sa caméra et c’est vraiment plaisant de voir autant de beau monde se donner la réplique. Mais comme beaucoup ne m’ont pas touché, je reste sur ma faim de ce côté-ci. On notera quand même une Sabine Azéma exceptionnelle, qui fera presque le film à elle seule. Drôle, lubrique, elle m’a vraiment épaté et son duo avec un Claude Rich invisible est franchement tordant. « Cœurs » aurait vraiment mérité d’être tout le temps comme ça.

photo.php

Comme vous l’aurez compris, je suis donc très partagé sur cette œuvre. « Cœurs » m’a autant comblé dans un sens, qu’il m’a ennuyé dans un autre. Heureusement, les bons côtés prennent le dessus, ne serait-ce que pour Sabine Azéma, ou les insultes immondes de Claude Rich, pour la présence gênée d’André Dussollier ou le charisme de Pierre Arditi, puis l’esthétisme qui est fabuleux. C’est vraiment dommage que tout le film ne fonctionne pas aussi bien. Mais comme je l’ai écrit plus haut, même un Resnais mineur reste à voir et « Cœurs » en est une « belle preuve ».

Note: 11/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=FVOwWBSq7bw[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.