décembre 9, 2021

Tusk

390236.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Kevin Smith

Avec : Justin Long, Michael Parks, Haley Joel Osment, Johnny Depp, Génesis Rodriguez

Année : 2015

Pays : Etats Unis

Genre : Horreur / Comédie

Résumé :

Un podcasteur américain se rend au Canada afin d’interviewer un jeune homme pour son show internet, « so not see ». Une fois sur place un contre-temps l’oblige à changer ses plans et l’amène à rencontrer Howard Howe, un tétraplégique vivant dans une grande demeure entouré des souvenirs de ses voyages en mer. Ce dernier nourrit un rêve : trouver le morse qui réside en chaque être humain.

Avis :

S’il y a bien un réalisateur qui m’est cher, c’est bel et bien Kevin Smith ! Pour tout vous dire, j’ai l’impression qu’il fait partie de ma famille et même si ce n’est pas le cas sur le plan généalogique c’est tout à fait vrai en matière de cinéma !

Pour ceux du fond qui débarquent, le gros barbu a commencé derrière la caméra avec le film culte de toute une génération : Clerks.

376000.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Kevin Smith est sans doute le seul réalisateur (avec peut être John Hugues) à réellement retranscrire les problèmes du quotidien de jeunes qui sont loin d’être les stars du bahut ou le cliché inverse !

Dans les films de Smith c’est ce coté irrévérencieux et follement drôle qui prend le dessus quoi qu’il arrive et on le vérifiera dans (quasiment) toute sa filmographie. On lui doit donc des pépites comme sont Jay & Silent Bob contre attaquent, Dogma, Les Glandeurs, Clerks 1 & 2 et depuis quelques années il semble mettre de coté le parti pris du 100% humour pour dévier vers l’humour noir et flirter avec le drame et/ou l’horreur.

Après un Red State époustouflant de violence et grosse critique envers les autorités américaines et le fanatisme religieux, voici venir le nouveau joyau du metteur en scène.

Tusk est donc un film qui n’a failli jamais voir le jour du fait de son scénario pour le moins original et méga tordu ! Totalement barge dans son déroulement et dans son traitement, le film commence comme tous les autres films de Kevin Smith, sur un duo de potes qui enchaine les blagues potaches et autre discussions totalement absurdes mais tellement drôles. Or, une fois, n’est pas coutume, Kevin Smith sépare son duo pour se concentrer sur le personnage interprété avec brio par Justin Long, une espèce de petit connard arrogant qui surfe sur son petit succès sur internet pour traiter les gens comme de la merde.

Pour le bien de son podcast, il va faire la rencontre d’un personnage énigmatique, tétraplégique et ayant plein d’histoires hallucinantes à lui raconter ! Mais seulement, comme vous vous en doutez, derrière ce vieillard handicapé se cache un fou furieux amoureux des… morses !

C’est là que bascule Tusk dans une sorte de Human Centipède animalier avec des scènes vraiment gores, des maquillages pour le coup super réalistes et un show de Michael Parks qui nous offre du très grand spectacle un peu comme pour sa partition dans Red State.

Sans trop en dévoiler, car le film mérite largement d’être vu, Kevin Smith nous livre là un OVNI filmique entre la comédie noire avec des dialogues, comme toujours chez le réalisateur, hilarants et le film déviant bien comme il faut.

S’il y a une chose que l’on pourrait reprocher à ce film, c’est une fin pour le moins étrange et décalée que l’on pourrait là aussi rapprocher de celle de Red State et « l’analyser » comme si la situation était une grosse farce !

387212.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est tellement rare de voir des réalisateurs sortir de leurs conforts et s’essayer à autre chose que leurs styles de prédilection que lorsque c’est bien fait, et pour le coup c’est le cas, il faut le mentionner ! Kevin Smith réussit l’exploit de nous mettre à la fois mal à l’aise tout en nous faisant exploser de rire et ça, ce n’est pas donné à tout le monde !

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BCQJnOn0ru0[/youtube]

Par La_Malédiction

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.