octobre 21, 2021

Le Seigneur des Anneaux: Le Retour du Roi

18366630.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : The Lord of the Rings : The Return of the King

De: Peter Jackson

Avec Elijah Wood, Sean Astin, Viggo Mortensen, Ian McKellen

Année: 2003

Pays: Etats-Unis, Nouvelle –Zélande

Genre : Fantasy

Résumé :

Les armées de Sauron ont attaqué Minas Tirith, la capitale de Gondor. Jamais ce royaume autrefois puissant n’a eu autant besoin de son roi. Mais Aragorn trouvera-t-il en lui la volonté d’accomplir sa destinée ?
Tandis que Gandalf s’efforce de soutenir les forces brisées de Gondor, Théoden exhorte les guerriers de Rohan à se joindre au combat. Mais malgré leur courage et leur loyauté, les forces des Hommes ne sont pas de taille à lutter contre les innombrables légions d’ennemis qui s’abattent sur le royaume…
Chaque victoire se paye d’immenses sacrifices. Malgré ses pertes, la Communauté se jette dans la bataille pour la vie, ses membres faisant tout pour détourner l’attention de Sauron afin de donner à Frodon une chance d’accomplir sa quête.
Voyageant à travers les terres ennemies, ce dernier doit se reposer sur Sam et Gollum, tandis que l’Anneau continue de le tenter…

Avis :

Attention, la bataille du gouffre de Helm est terminée, celle pour la terre du milieu ne fait que commencer… « Le retour du roi » a la très lourde tâche de conclure l’une des plus belles et plus grandes épopées des années 2000 et le moins que l’on puisse dire, c’est que le réalisateur nous a sorti tout ce qu’il avait en stock pour nous offrir le spectacle le plus incroyable et fabuleux possible. Un spectacle épique et titanesque qui sera récompensé par onze statuettes en or, largement méritées. Onze statuettes qui font définitivement entrer son réalisateur dans la légende aux côtés de William Wyler et son « Ben Hur« , et James Cameron et son « Titanic« . Bref, Peter Jackson a tout compris à la Terre du Milieu et sait comment nous l’offrir.

18365108.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La quête pour détruire l’anneau continue avec encore plus de dangers. Frodon et Sam sont emmenés au Mordor par des chemins secrets par le perfide Gollum qui ne rêve que de tuer les Hobbits pour récupérer l’anneau de pouvoir. Alors que Frodon approche de la montagne où a été forgé l’anneau, le seul endroit où il puisse être détruit, le grand œil de Sauron commence sa guerre et décide d’envoyer une partie de ses forces à Minas Tirith pour frapper un grand coup sur l’espoir des hommes. Des hommes courageux, mais trop peu nombreux pour emporter la victoire, et ce, malgré l’aide apportée par le Rohan, ou la communauté de l’anneau. Désormais, la liberté de la Terre du Milieu repose sur les petites épaules de deux semi-hommes perdus quelque part en Mordor. Frodon et Sam vont devoir affronter les pires dangers sur leur chemin, car l’anneau désire plus que tout être retrouvé et retourner au doigt de son maître. Le danger n’aura alors jamais été aussi présent.

Avec la sortie du « Retour du Roi« , c’est dix ans de passion auxquels Peter Jackson mettait fin. Dix ans de sa vie que le réalisateur avait consacrée, pour nous confier son bébé, ce qui sera surement l’œuvre de sa vie. Et le résultat aura été à la hauteur des attentes, car cette trilogie du « Seigneur des anneaux » est tout simplement démentielle. Pour ma part, jamais une trilogie n’aura été aussi captivante de bout en bout. Jamais une trilogie, ou même plus, n’aura été aussi réussie, et quand on regarde « Le seigneur des anneaux » on peut même avoir là un grand film de dix heures tellement chacun se suit, se complète et reste dans la même lignée. Jackson a réussi l’impossible, adapter les romans de Tolkien, avec une perfection magique, et même s’il manque quelques passages et que le réalisateur a pris certaines libertés, l’essentiel y est et l’esprit de l’écrivain est respecté. On a même du mal au mot « The End » à se dire que c’est fini. Malgré ses quatre heures pour le dernier, on en redemande et personnellement, je ne veux pas quitter la Terre du milieu. Avec ce dernier film, Peter Jackson conclut sa trilogie avec maitrise. Son film est un très grand moment de drame, la définition même du drame dans l’heroic fantasy. En plus d’être impeccablement écrit dans le drame et d’être intense dans la mise en scène, « Le retour du Roi » jouit d’un spectacle sans aucune faille. Les batailles sont démentielles, on en prend plein les yeux, le film est littéralement à couper le souffle et enchaine les rebondissements sans qu’on est une minute pour respirer. Peter Jackson offre du très grand spectacle. Quand je regarde ce « Retour du Roi« , je reste encore saisi par la beauté de ce film. La cité de Minas Tirith, le Mordor et la porte noire, comment ce personnage affreux vient accueillir Aragorn, tout m’éblouit, c’est hallucinant la créativité qu’il y a dans ce film au service de cet univers qui ne ressemble à aucun autre.

18365436.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’aime que Peter Jackson ait pris le temps de bien développer encore ses personnages, surtout qu’il y en a plus qu’avant. Puis le jeu des acteurs est remarquable et confirme l’excellence de ce casting. Peter Jackson invente peut-être le blockbuster d’auteur.

Bref, c’était prodigieux, magnifique et féerique, incroyable, passionnant, intense, irréel, Peter Jackson m’a procuré du pur cinéma, du vrai cinéma, je pense que si Tolkien avait pu voir ces films, il aurait pu voir ses rêves prendre forme.

Note : 20/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=RCuDRcK0BBM[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.