juin 25, 2024

TimeCrimes

time-crimes-a05

De : Nacho Vigalondo

Avec Karra Elejalde, Candela Fernandez, Barbara Goenaga

Année : 2007

Pays : Espagne

Genre : Thriller/Fantastique

Résumé :

Un homme fait accidentellement un voyage dans le temps et se retrouve confronté à lui-même une heure auparavant. En cherchant à tout prix à réparer cette erreur et à revenir au présent, il va déclencher sans le vouloir une série de désastres irréparables…

Avis :

Le cinéma espagnol est un cinéma à part qui a posé sa patte artistique depuis un bon moment déjà. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que des réalisateurs comme Almodovar, Amenabar ou encore de la Iglesia sont considérés comme de grands cinéastes et que leurs films ont une empreinte bien spécifique. Nouveau territoire de l’horreur, l’Espagne a aussi ses réalisateurs talentueux dans ce domaine, avec en première ligne Paco Plaza et Jaume Balaguero. Timecrimes fait partie des films ovnis, de ceux auxquels on ne sait pas grand-chose, ou qui trompent volontairement le spectateur, lui assurant une surprise mémorable. Véritablement intelligent, le film espagnol va passer par différents stades et différents genres de film, proposant une expérience unique, déroutante mais brillante. On savait l’Espagne forte pour faire des films d’horreur et des comédies caliente, maintenant on peut dire que le territoire ibérique est aussi doué pour les films bizarres au scénario loufoque.

Quand on s’attarde quelques minutes sur les jaquettes et les affiches de Timecrimes sur internet, on peut être sûr de tomber sur un film d’horreur, sur un slasher basique avec un tueur masqué utilisant des ciseaux. C’est d’ailleurs ce à quoi je m’attendais, n’ayant pas lu le synopsis. Le surprise fut totale et j’ai trouvé le film déroutant, peut-être un peu trop. Le scénario est vraiment barré, tanguant entre thriller, comédie et science-fiction. On va suivre Hector, un quinquagénaire qui vient d’aménager dans une grande maison avec sa femme. Il aime regarder son extérieur avec des jumelles, jusqu’à ce qu’il tombe sur une nana à poil dans les bois et qu’il décide d’aller voir ce qu’il se passe. Il se fait alors attaquer et poursuivre pas un homme dont la tête est entièrement bandée de sparadrap rose. Il atterrit dans un centre de recherche et monte dans une machine qui lui fait remonter le temps de quelques heures. Tout cela est le pitch de départ, mais le film va aller beaucoup plus loin dans le voyage temporel. En effet, plutôt que de se concentrer sur les changements de vie d’Hector et sur le constat qu’il existe maintenant deux Hector dans un même espace temporel, le film va montrer les différents points de vue en fonction des différents Hector. C’est très difficile de parler de l’intelligence du scénario sans trop en dévoiler sur le film, mais il faut savoir qu’au tout début du film, on voit des choses bizarres, des dessins, des bruits, et que cela s’éclaire par la suite et que le tout se tient vraiment bien. Le scénariste n’a rien laissé au hasard et n’a surtout rien oublié, prenant le temps de poser ses bases, puis de les expliquer par la suite. Mais si le film brille par son histoire, il n’en est pas de même avec l’ambiance et le ressenti sur le genre du film. Véritable ofni (objet filmique non identifié), on nage en terrain inconnu, avec de l’humour, de la tension et une très légère dose de science-fiction. Seulement, on reste dubitatif du début jusqu’à la fin et on a la sensation que le réalisateur se foutait pas mal de l’ambiance de son film. Il laisse ainsi le spectateur dans une sorte de doute quant aux réelles intentions de susciter un quelconque sentiment.

Still-from-Time-Crimes-001

Tu vois, ça c’est ma bite, et les croix, ce sont les impuretés, pour cela, j’ai tonyglandile !

Le film est assez épuré, que ce soit au niveau des décors, qui ne possèdent rien de marquant, mais aussi au niveau des personnages, puisqu’il n’y a que quatre acteurs dans le métrage. Karra Elejalde est Hector, le héros du film. Enfin, plutôt le personnage principal du métrage, car c’est lui qui va faire un voyage dans le temps et qui va découvrir bien malgré lui qu’il vient de se dupliquer. L’acteur est bon dans son rôle et évolue en fonction de l’histoire. Seulement, il parait bien peu impliqué par son sort, il n’y a qu’à voir ses réactions quand il est poursuivi par un homme qui intente à sa vie et son jeu, plutôt dans la sobriété reste assez simple. C’est d’ailleurs ce qui surprend le plus, car on ne sait jamais si l’on doit rire ou s’il joue mal. Bref, je reste hésitant sur le jeu de l’acteur, montrant une vraie évolution du personnage, mais étant trop nonchalant et trop inexpressif au début. Je passerai rapidement sur sa femme qui est le rôle secondaire de l’histoire, qui n’a le mérite d’exister que pour Hector et sur ses différentes raisons de faire ce qu’il fait. Elle joue correctement, mais ce n’est pas très difficile. On s’attardera plus sur les deux autres acteurs, dont le scientifique, intelligent, mais dont le jeu ressemble plus à un branleur et qui demeure très peu crédible dans son rôle de scientifique. Il forme un duo improbable avec Hector et c’est peut-être leur relation qui laisse vraiment dubitatif. Enfin, Barbara Goenaga est la bombe atomique du film, possédant un physique hallucinant et jouant un rôle secondaire intéressant. Elle tient bien son rôle mais semble bien impuissante face au monsieur masqué. Le film ne présente aucun effet spécial, si ce n’est quelques blessures et un maquillage efficace, mais il faut dire que le film n’est pas du tout un film d’horreur et que le réalisateur arrive à instaurer du fantastique sans pour autant nous bourrer les yeux d’effets spéciaux. Sobriété et intelligence et peut-être ce qui sied le mieux au métrage.

Au final, Timecrimes est un film bizarre, intéressant, efficace mais avec quelques défauts décevants. Si le scénario brille par sa précision et son pragmatisme, le film reste peut-être un peu trop sobre et les acteurs semblent bien peu intéressés par leurs rôles. De plus le film reste vraiment déroutant, peut-être un peu trop et laisse le spectateur avec le cul entre deux chaises et cela n’est jamais très bon. Il en demeure néanmoins un film sympathique et qui vaut le coup d’œil pour la brillance du scénario et le sans faute concernant les voyages temporels.

Note : 14/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=vrzI3lVzQnM[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.