janvier 22, 2022

Alien Vs Predator

18393144.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Paul W.S. Anderson

Avec Lance Henriksen, Sanaa Lathan, Raoul Bova, Ewen Bremner

Année : 2004

Pays : Etats-Unis

Genre : Science-Fiction

Résumé :

Une mystérieuse onde de chaleur, émanant du coeur de la banquise, se propage à travers l’Antarctique. Pour étudier ce phénomène, Charles Bishop Weyland finance une expédition scientifique pilotée par Alexa Woods.
L’équipe découvre une pyramide renfermant des vestiges de civilisations aztèque, égyptienne et cambodgienne. Constituées d’un labyrinthe de « chambres », les issues se referment brutalement sur plusieurs membres de l’expédition.
Des Predators retiennent captive une reine Alien dont ils livrent les descendants aux jeunes Predators lors de rituels.

Avis :

Les films de Paul W.S Anderson, c’est soit très bien, soit pas bon du tout et bien souvent, c’est le pas bon du tout qui l’emporte. Sur tous les films du réalisateur, il y en avait bien un qui me tentait vraiment. Oui, je peux même dire que ce « Alien VS Predator » me faisait fantasmer. Revoir à nouveau la créature de Hans Ruedi Giger sur grand écran qui pourrait foutre une raclée au Predator me faisait rêver. Mais malheureusement le film est une amère déception et ne m’a absolument pas donné le spectacle que j’avais envie de voir.

18892858.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Un satellite américain détecte une grosse source de chaleur sous la banquise en l’Antarctique. Après des analyses, il se trouve qu’il y aurait une pyramide sous la glace. De suite, une équipe est recrutée pour se rendre sur place. Ce que l’équipe va découvrir sur place est bien loin de ce qu’elle pouvait attendre et la voilà prise dans une guerre ancestrale et maintenant leur seul but sera de survivre aux deux créatures.

J’adore les films de la saga « Aliens« , j’adore aussi les films de la saga « Predator » alors la rencontre des deux géants de la science-fiction devait être énorme, mais malheureusement, c’est un film bâclé et pauvre que nous sert là Paul W.S. Anderson.

Alors que j’attendais une baston pas possible entres les deux, le film ne nous montrera que très peu de scènes entre les deux créatures et le peu qu’il nous montrera, aura un gout fade, approximatif et vite fait.

Je trouve que le film manque de combats épiques comme il le promettait. Il manque d’action, et quand il y en a elle est coupée par des ralentis qui coupent les scènes et me fait sortir du film, et c’est bien souvent ce que je reproche à ce réalisateur d’ailleurs, qui a tendance à tomber dans le ralenti à outrance et à chaque fois ça me casse le rythme.

Le film manque d’univers aussi et on attendait beaucoup plus que ce qu’il nous sert. En fait, le film ne se démarque pas des autres, alors même qu’avec un tel concept, il aurait dû y avoir de quoi faire.

La légende que le film m’a exposé une fois entrée dans la pyramide se tient à peu près et l’on ne se dit « oui pourquoi pas,  » et encore, c’est parce que le réalisateur ne nous propose que ça et qu’on est bien obligé de l’accepter.

Le reste du scénario, une fois dans la pyramide n’est pas mieux que le reste du film. Tout passe trop vite, on ne profite de rien. Le film est court et on ne sent pas la terreur des humains au milieu de tout ça, on ne sent pas la survie, tous se font avoir très vite dans des scènes qui passent trop vite.

La réalisation d’Anderson n’est pas excellente. Outre ces ralentis qui me gâchent le tout à chaque fois, je trouve les effets spéciaux pas géniaux, ils ont même pris un petit coup de vieux. Le film manque de rythme. C’est soit tout va trop vite, soit le réalisateur étire des scènes qui ne sont pas nécessaires. Il y a bien le petit côté badass que j’aime bien avec l’héroïne à la fin, mais je me raccroche à ce que je peux et elle est bien loin de remplacer une Ellen Ripley.

Au niveau de la musique, on ne retient rien, il n’y a pas de vrais scores, ou alors rien qui vient titiller nos oreilles.

Le casting n’est pas royal. On ne peut pas dire que les acteurs soit mauvais, mais il n’y a pas de personnages avec lesquels on accroche. Tout se passe trop rapidement pour qu’on ait le temps d’avoir de l’empathie pour eux. Ou alors il n’y a en a qu’un seul, c’est Ewen Bremner et encore, je me pose la question à savoir que peut-être que j’ai apprécié ce personnage parce que c’est un acteur que j’aime beaucoup. Pour les autres, le film se paye le luxe d’avoir quand même Lance Henriksen, qui est un très joli clin d’œil à la saga initiée par Ridley Scott. Et Agathe de La Boulaye, que j’aime bien, mais qui est ici bien trop sous exploitée.

18892876.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

La seule chose de sympa que je retiens de ce film est le plaisir quand même de revoir dans d’autres circonstances, les Aliens et les Predators à l’écran. Ça reste quand même dommage qu’avec tant de promesses le film ne tienne pas grand-chose et que le réalisateur ne nous serve que ça… Mais bon, c’est frustrant, mais les déceptions font elles aussi partie de la magie du cinéma.

Note : 05/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=BMK3IqyuoQE[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.