février 28, 2024

Liaison Fatale

liaison.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Fatal Attraction

De : Adrian Lyne

Avec Michael Douglas, Glenn Close, Anne Archer, Ellen Hamilton Latzen

Année : 1987

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame, Thriller

Résumé :

Les amours de passage d’un avocat new-yorkais, heureux mari et père de famille, avec une jeune éditrice célibataire, vont déclencher chez tous les protagonistes une avalanche de drames passionnels.

Avis :

Après son cultissime « 9 semaines 1/2 » qui mettait en vedette Mickey Rourke et Kim Basinger, le grand Adrian Lyne est de retour avec cette fois-ci Michael Douglas en bon père de famille et Glenn Close en amante un peu siphonnée et terrifiante dans son histoire d’amour.

Le réalisateur livre un bon thriller, quelque peu déjà vu, mais diablement efficace.

18463690.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Dan Gallagher a tout pour être heureux. D’ailleurs, c’est un homme très heureux. Avocat, marié à une belle femme qu’il aime et père d’une adorable petite fille, tout lui réussit.

Un weekend sa femme part chez ses parents pour changer d’air, lui ne peut les accompagner car il doit travailler. Il planche sur une affaire de plagiat avec une nouvelle collègue Alex Forrest, une jeune femme sexy, sensuelle, pleine de charme. Entre eux, l’attirance est évidente et Dan finit par céder aux charmes de la belle Alex. Mais alors que pour Dan, ce weekend passionné et torride est une histoire sans lendemain. Pour Alex, c’est tout autre chose et elle est bien décidée à revoir Dan. Au début harcelé par Alex, la situation va très vite dégénérer et aller à la limite de la folie.

Glenn Close dans le rôle d’une folle furieuse, Michael Douglas… Parce que c’est Michael Douglas et qu’il a à faire à Glenn. Adrian Lyne parce que c’est un grand réalisateur et puis les années 80, parce que j’aime le cinéma des années 80. Alors toutes ces conditions réunies dans un seul et même film, je ne pouvais résister à ça et je suis ravi de l’avoir redécouvert (je l’ai vu y a des années, mais je ne m’en souvenais plus).

« Liaison Fatale« , c’est un peu le film qui donne à réfléchir avant de commettre une infidélité.

Sur la base d’une histoire qui reste assez classique et qu’on connait, Adrian Lyne va alors nous livrer un film au scénario machiavélique et aux rebondissements bien trouvés et prenants, on se demande bien ce que Glenn Close va bien pouvoir inventer pour torturer ce mari infidèle. « Liaison Fatale » commence par une belle rencontre. Une rencontre passionnée et pleine de plaisir et de rire, le temps d’un weekend. Le couple est beau et en parfaite osmose, mais on sait bien que ça ne va pas durer. De suite, le film de Lyne met la pression avec la psyché du personnage de Glenn Close. Après les rires, voilà le sang et les larmes et là, on sait que les ennuis du pauvre Michael Douglas ne font que commencer. Adrian Lyne a un très bon sens du suspens et son film ne va faire que nous le démontrer. Le réalisateur va ainsi faire monter la pression sur tout le long, nous emmenant vers une scène finale, quelque peu cliché, c’est vrai, mais redoublement efficace, où Glenn Close laisse échapper toute sa folie et sa haine amoureuse. D’ailleurs, l’actrice a été nommée cette année-là pour l’Oscar de la meilleure actrice et c’était plus que mérité.

Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi, c’est que le film n’est pas vraiment vieilli. Il reste dans sa mise en scène impeccable et dans son ambiance, assez moderne, tout en ayant quand même quelque chose de rétro. Beaucoup d’autres productions de l’époque font kitschs aujourd’hui, quand on regarde « Liaison Fatale » on n’a pas cette sensation-là. On pourrait presque croire qu’il a été fait il y a une dizaine d’années en plaçant son histoire dans les années 80.

18463691.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Puis il y a cette interprétation magistrale des deux comédiens passionnants dans leurs personnages. Michael Douglas est excellent dans la peau de ce mari qui a fait une bêtise et qui le paye cher. L’acteur nous fait bien passer l’enfermement, la peur et l’angoisse qu’il peut ressentir à la simple sonnerie d’un coup de téléphone. Quant à Glenn Close, elle est impériale et flippante en maîtresse psychopathe et sadique. Elle est tout simplement possédée par son personnage dès les premiers plans du film. Pour la petite histoire, l’actrice, après ce rôle avait même reçu des menaces, c’est pour dire comme elle est marquante. D’ailleurs, elle en vole la vedette à tout le monde dans ce film.

« Liaison Fatale » est donc un bon film signé par le réalisateur de « L’échelle de Jacob« . C’est un film que j’ai aimé, même s’il était assez prévisible dans l’ensemble. C’est un film qui sent bon les années 80, qui est bien ancré dans son époque et puis il y a ces deux acteurs qui sont impeccables et beaux dans leurs rôles.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=e3oF8Po4qWc[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.