décembre 9, 2021

Wilfred Saison 1

10716040_948926831787393_1016579145_n

D’Après une Idée de : David Zuckerman et Jason Gann

Avec Elijah Wood, Jason Gann, Fiona Gubelmann, Dorian Brown

Pays: Etats-Unis

Genre : Comédie

Nombre d’Episodes : 13

Résumé :

Les gens voient Wilfred comme un chien. Ryan voit Wilfred comme un homme déguisé en chien. Wilfred est l’alter-ego de Ryan. Il lui permet de sortir de sa coquille, lui qui est si peu sûr de lui et si introverti…

Avis :

Ces dernières années, Elijah Wood se fait plutôt rare des écrans, préférant produire musiques et films. Le comédien continue à tourner dans des films, mais plus dans des seconds rôles que dans le premier. Puis, en 2011, il fait son retour en tant que tête d’affiche, mais c’est pour le petit écran, dans une série télé, où l’acteur se lance dans un projet complètement décalé et fou. Cette série, c’est « Wilfred » où l’on a l’impression que le personnage principal est sous LSD en permanence. Une série rigolote, pas comme les autres, qui m’a fait passer un chouette moment devant cette première saison.

critiques-series-wilfred-us-saison-1-pilot-L-bbEBJj

Ryan est un jeune homme dépressif, qui a la sensation d’avoir complètement raté sa vie. Cette sensation est si forte qu’un soir Ryan décide d’en finir avec la vie. Il décide de se suicider avec des cachets, mais malheureusement pour lui, il va se rater et la mort ne viendra jamais le prendre. Après une nuit des plus longues et dures pour lui, il est dérangé le matin par sa nouvelle voisine, Jenna et son chien, Wilfred… Enfin quand je dis son chien, c’est évident pour tout le monde sauf pour Ryan qui voit plus un homme dans un costume de chien. Peut-être est-ce un effet secondaire des cachets. Mais le souci c’est que pour Ryan, le lendemain Wilfred ne ressemble toujours pas à un chien et pire encore, car Ryan peut carrément avoir des discussions avec Wilfred et ce n’est pas près de s’arrêter, si bien que Ryan et Wilfred finissent par devenir amis et il se pourrait bien que Wilfred, soit l’alter ego de Ryan, le pousse à remettre sa vie dans le droit chemin… Ou pas du tout…

Au départ « Wilfred » est une série australienne déjà créée par Jason Gann, qui tient aussi le rôle de Wilfred dans les deux séries. La série ne connue que deux saisons dans son pays, puis s’est exportée aux Etats-Unis.

J’avais très envie de voir cette série, car j’aime bien Elijah Wood, acteur avec lequel j’ai de grands souvenirs de « Forever Young » à « The Faculty » et puis bien sûr « Le seigneur des anneaux« . J’ai vu tous ceux dans quoi il a tourné et je désespérais de voir « Wilfred » arriver en France (Oui, aux USA, ils en sont à la saison quatre, cette année). J’ai découvert là une série charmante, originale, et surtout complètement folle dans son concept. On peut même dire que c’est ce qui tient toute la série. L’idée est amusante d’emblée, et les premières apparitions de Wilfred sont hilarantes.

L’humour noir et l’irrévérence sont de rigueur. « Wilfred » est une série qui faut donc regarder avec du recul, et ne pas la prendre au premier degré, sinon vous risquez de passer un mauvais moment devant. La série est basée sur la relation que va entretenir Ryan avec le chien de sa voisine et au fur et à mesure des épisodes, on se rend compte que l’un ne va plus sans l’autre et que Wilfred va être un peu le mentor de Ryan, capable de faire et dire tout ce que le jeune n’a pas le courage de faire, ni le courage de dire. Et derrière le côté complètement barré de la série, des gags parfois potaches, et souvent bien placés, de manière à rire jaune des monstruosités qu’est capable Wilfred, on va se rendre compte que « Wilfred » est aussi une série plus sérieuse qu’elle n’en a l’air et que dans un sens, l’on assiste là à la renaissance de Ryan, personnage ô combien attachant. C’est grâce au franc parler de Wilfred et sa façon sadique, amusante et précise que Ryan retrouve peu à peu l’envie de vivre et d’aller de l’avant. C’est subtil, très bien écrit et les showrunners n’oublient pas de nous amuser devant.

La série peut se vanter aussi d’avoir un duo de comédiens au top du top, drôle, intrigant, parfois irritant, et toujours juste. Ce duo, c’est Elijah Wood bien sûr et Jason Gann, qui joue Wilfred. Le premier est très touchant dans la peau de ce jeune type, dépressif et névrosé, qui est peut-être bien la gentillesse incarnée. Tellement gentil, qu’il se laisse un peu bouffer par tout le monde, sa famille, ses amis, enfin le peu qu’il a, ses voisins, et même Wilfred parfois, qui n’est vraiment pas tendre avec lui. Quant au deuxième, il est carrément énorme ! L’acteur est tordant de bout en bout. Il est très animal et en même temps très fragile à l’intérieur. Puis l’acteur n’a vraiment pas peur du ridicule, jouant les chiens de manière possédée, courant après des bulles, ou en pissant un peu n’importe où, comme un véritable chien. J’avoue qu’il m’a bien fait marrer. « Wilfred » est aussi une série qui accueille pas mal de comédiens assez connus, comme Eric Stoltz, Mary Steenburgen, très drôle, elle joue la mère d’Elijah Wood, la belle Rashida Jones, Chris Klein, Ed Helms, Peter Stormare, ou Ethan Suplee et d’autre encore que je dois oublier.

vlcsnap-2011-07-08-17h47m13s182

Cette première saison est donc pile comme je l’attendais depuis un bon bout de temps maintenant. Le seul petit reproche que j’aurais à lui faire, c’est que sur les premiers épisodes on n’a pas trop de fil rouge et que les épisodes m’ont plus fait penser à un ensemble de sketchs, mais heureusement la série rattrape ça peu à peu et devient dans son intrigue plus prenante. À la fin de cette première saison, on a qu’une envie, c’est de savoir ce qui va encore arriver au pauvre Ryan. Je suis donc ravi de l’avoir enfin découvert, je me suis amusé devant, elle m’a bien divertie en compagnie de deux acteurs vraiment excellents dans leurs rôles et c’est tout ce que je lui demandais.

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=GBmf43IacZY[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.