Tremblement de Terre

image.php

Titre Original : Earthquake

De : Mark Robson

Avec Charlton Heston, Ava Gardner, Lorne Greene, Geneviève Bujold

Année : 1974

Pays : Etats-Unis

Genre : Aventure

Résumé :

Los Angeles. L’ingénieur Stuart Graff qui vient de se séparer de sa femme Remy, entretient une liaison avec la veuve d’un collègue, Denise Marshall. Mais Remy tente de convaincre son père, Sam Royce (qui est également l’employeur de Stuart) de mettre fin à cette relation. Dans un autre coin de la ville le sergent de police Lew Slade est suspendu pour avoir frappé un autre policier, et Jody, tenant d’une épicerie générale, ne pense qu’à séduire Rosa, soeur de Sal, l’assistant de Miles Quade, un casse-cou de la moto. Leurs vies vont être bouleversées par un terrible tremblement de terre…

Avis :

Les films catastrophes ont toujours bercés le cinéma d’Hollywood. L’un des premiers films sur un tremblement de terre remonte à 1936, avec le film « San Francisco« , depuis Hollywood n’a jamais cessé de détruire des villes et même le monde avec le film d’Emmerich « 2012« .

« Tremblement de terre » est un peu à part puisque c’est l’un des premiers à nous sortir l’artillerie et faire du grand spectacle avec des acteurs de légende au casting, tel que Charlton Heston, Ava Gardner ou George Kennedy. C’est un film qui est devenu culte avec la force des années et même s’il a pas mal vieilli je trouve qu’il reste toujours correct et plaisant à regarder.

822738_665x245x665 245q90otop50

Los Angeles, les années 70. Stuart Graff est en conflit permanent avec sa femme Remy, qui le soupçonne à tort de le tromper. Denise, une jeune mère célibataire se prépare pour le tournage d’un film dans lequel elle a eu un petit rôle.

Dans un autre coin de la ville, le sergent Slade de la police se lance à la poursuite d’un homme qui a renversé une petite fille. Et Miles Quade se prépare à faire une cascade qui pourrait bien changer sa vie. La ville vit et chacun mène à ses occupations. Mais alors que tout est calme, une petite secousse se fait ressentir.

Dans un bureau d’étude de séismographe, Walter Russell, un assistant, est persuadé que cette secousse n’est pas anodine et que celle-ci annonce une prochaine secousse d’une bien plus forte amplitude et que la ville et surtout ses habitants courent un réel danger.

Ses prédictions vont s’avérer exactes, car quelques heures plus tard Los Angeles est frappé par l’un des tremblements de terre les plus violents jamais enregistré.

Alors que la ville est dévastée, les survivants commencent à s’organiser pour secourir les nombreuses victimes du séisme.

Je me rappelle quand j’étais petit, j’adorais ce film et il me faisait très peur. Je n’étais pas à l’aise après et j’avais toujours l’impression que ma maison pouvait être frappée d’un coup comme ça.

Je n’avais pas revu ce film depuis au moins une vingtaine d’années, il faisait partie d’un passé presque oublié, alors quand je suis tombé dessus dans ma boutique préférée je n’ai pas hésité une seconde à me le prendre et il est passé devant toute ma pile de films à voir.

Parfois revoir des films que l’on n’a pas vu depuis des années peut être traumatisant, parce qu’on évolue et qu’ils ont soit mal vieilli, soit l’histoire ne nous passionne plus ou ce qu’on se rappelle n’est absolument pas ce qu’on voit, c’est donc avec un peu appréhension que je me lançais dans « Tremblement de terre« .

Dès les premières images du film, mes souvenirs de gamin reviennent et même si le film a parfois très mal vieilli, que les effets spéciaux, rudement bien fait pour l’époque, ne tiennent plus la route, il gagne en charme et il m’a beaucoup plu et surpris de ce côté-là.

L’histoire est simple au possible et le film ne va pas chercher plus loin que présenter des personnages, plus ou moins attachants, les emmener vers ce tremblement de terre et nous tisser une histoire sur qui survit ou non à la catastrophe. C’est simple comme je le disais, mais ça marche et c’est plaisant à suivre.

Les petites intrigues du scénario pour peupler la vie des personnages sont simples, mais sympas, on suit différentes histoires, alors bien sûr, il y en a des plus passionnantes que d’autres, mais elles séduisent toutes au final.

Quand arrive le tremblement de terre, on a le droit à tout ce que l’on attendait, panique en tout genre, gravas qui tombent, des maisons qui s’effondrent, pas mal fait pour l’époque, tout comme les immeubles qui se déforment. C’est vrai que sur tout le film, c’est la partie qui a le plus mal vieilli, mais pareil, les petits trucages et les effets spéciaux très bien trouvés dégagent beaucoup de charme, ce qui fait que tout est pardonnable et l’on prend plaisir à regarder Los Angeles se détruire. En plus, il faut compter sur une bande originale impeccable du grand John Williams que mes oreilles de cinéphile découvrent avec plaisir.

« Tremblement de terre » c’est aussi un casting en or massif où se côtoie Charlton Heston, excellent, Ava Gardner, terrible, la chieuse par excellence, Lorne Greene, George Kennedy, Richard Roundtree, un visage que j’associerais toujours à mon enfance à cause de ce film, alors qu’il n’a qu’une petite histoire par rapport aux autres. Walter Matthau aussi dans le rôle d’un poivrot qui me faisait déjà rigoler étant môme. Le mec dit trois fois rien, ce n’est même pas un personnage important et pourtant qu’est-ce qu’il est marquant.

Tremblement De Terre 1

Parfois c’est génial de se refaire de vieux films qu’on regardait quand on était petit. Je suis content de l’avoir revu, j’ai passé un moment génial devant bercé quelque part entre mélancolie de mon enfance et nouveau regard de cinéphile (Le casting incroyable et à l’époque je n’avais aucune idée de qui était ces acteurs). Je pense que « Tremblement de terre » est un des piliers du genre film catastrophe et que beaucoup de réalisateurs ont dû s’en inspirer pour faire leurs films.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net