septembre 24, 2020

Le Vilain

46595

De : Albert Dupontel

Avec Albert Dupontel, Catherine Frot, Nicolas Marié, Bouli Lanners

Année : 2008

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Un braqueur de banques, le Vilain, revient après 20 ans d’absence se cacher chez sa mère Maniette. Elle est naïve et bigote, c’est la planque parfaite. Mais celle-ci découvre à cette occasion la vraie nature de son fils et décide de le remettre dans le  » droit chemin « . S’ensuit un duel aussi burlesque qu’impitoyable entre mère et fils.

Avis :

« Le vilain » est le quatrième film d’Albert Dupontel en tant que réalisateur et c’est l’un de mes préférés du réalisateur. « Le vilain » est une comédie pleine de drôleries portée par une Catherine Frot grimée en vieille dame carrément tordante.

Madame Thomas a toute pour être heureuse. A son âge, elle est encore en très bonne santé et elle est autonome dans sa belle maison qu’elle aime. Mais voilà, Madame Thomas aimerait bien partir, mais il peut lui arriver les pires accidents au monde, elle n’a jamais une égratignure. Pourquoi? Est-elle maudite? Aurait-elle encore quelque chose à faire qu’elle n’a pas encore fait?

Elle va très vite avoir sa réponse avec Sydney, son fils qu’elle n’a pas vu depuis vingt ans. Il revient à la maison un soir sans prévenir. D’abord comblée par ce retour, elle va très vite déchanter quand elle se rend compte que ce dernier est le mal incarné, depuis qu’il est tout petit. Madame Thomas se met alors en tête de lui faire faire de bonnes actions, car si elle remet son fils dans le droit chemin peut être pourra-t-elle mourir en paix. Mais la mission va être bien plus dure qu’elle ne l’imagine, parce que son fils aime faire le mal et en plus il le fait bien. Comment va-t-elle s’y prendre pour le remettre dans le droit chemin, surtout qu’en découvrant son plan, le petit bonhomme s’est mis en tête tuer sa maman…

Qui a dit que le cinéma français était mauvais ? Qui a dit que le cinéma français était chiant ?

132084-10-le-vilain

Pour ma part je pense que le cinéma regorge de petites merveilles qui sortent tous les mois. « Le vilain » d’Albert Dupontel en est encore une jolie preuve. Le réalisateur nous offre un film typiquement Dupontelien.

« Le vilain » mélange habilement film burlesque, comédie déjantée et humour noir dans une histoire touchante au final et qui rime quand même avec du grand n’importe quoi. Et pourtant quand on regarde « Le vilain » on se rend vite compte que tout marche, tout fonctionne, qu’on s’amuse et qu’on se marre bien devant ce film, qui se révèle être aussi fantaisiste qu’intelligent et tendre au final.

Le film est original dans tous ses aspects. D’abord, l’histoire est bonne et sort des sentiers battus. J’adore l’idée du film, c’est que du bon, il n’y avait que Dupontel pour imaginer une histoire comme celle-là et rien qu’avec cette idée on sait qu’il y a de quoi se marrer.

Le film est léger, il n’a aucun autre but que de nous amuser, les personnages sont bien pensés, celui de la tortue est géniale et très drôle et fonctionne génialement avec le personnage de Dupontel. C’est son opposé et c’est trop drôle de les voir dans les brèves scènes où ils sont ensembles. La réussite de ce côté-là est excellente, car je n’ai pas vu le film passer et je l’ai trouvé un poil trop court du coup, il ne fait même pas une heure et demie.

Ensuite, le film est très bon dans sa mise en scène. C’est drôle, énergique, bien filmé, la photographie est léchée, l’ambiance est super. Encore une fois le réalisateur a d’excellentes idées pour habiller son film. Plusieurs plans sont excellents dans leur construction, inhabituelle, Dupontel innove et ça marche très bien.

Comme dans chacun de ses films, le comédien s’offre le premier rôle et il est tordant dans la peau de ce type infâme, méchant et drôle dans sa méchanceté. Pour lui faire face, on trouve une Catherine Frot excellente, grimée en petite vieille délicieuse. La comédienne nous fait rire dans ses petits gestes qu’elle a trouvés pour jouer les mamies. Elle est touchante dans son regard, pétillante et pleine d’énergie pour remettre son imbécile de fils dans le droit chemin. Le couple Dupontel/Frot marche vraiment très bien et nous réserve de bons moments de comédie. Il y a aussi Nicolas Marié qui est terrible en médecin sur le retour qui reprend confiance en lui peu à peu grâce aux « vacheries » de Sydney et de sa mère … Bouli Lanners est bon en agent immobilier véreux, mais j’aurais aimé le voir plus, le personnage est sympa dans sa caricature, mais est sous exploité je trouve.

pic_590248111128

« Le vilain » est donc une belle réussite, c’est l’un de mes préférés de Dupontel. C’est une comédie drôle, fantaisiste, on rigole bien devant, ça change de ce qu’on a l’habitude de voir. C’est déjanté et ça reste intelligent et la fin est excellente. Et puis Catherine Frot est vraiment délicieuse en petite vieille j’adore !!!!

Dupontel a encore une fois réussi son pari.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.