octobre 29, 2020

Conversation Secrète

Conversation_secrete

Titre Original: The Conversation

De : Francis Ford Coppola

Avec Gene Hackman, John Cazale, Allen Garfield, Frederic Forrest

Année: 1974

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Spécialiste de la filature, Harry Caul est engagé pour suivre un couple et enregistrer leur conversation. Une fois sa mission accomplie, Caul écoute la bande sonore. La banalité des propos le surprend. S’agit-il d’un code secret ?

Avis:

C’est entre deux épisodes de ses célèbres films de la saga du « Parrain« , que Coppola en profite pour changer de registre et réaliser « Conversation secrète« , un petit chef-d’œuvre sur la paranoïa, où le réalisateur prend un malin plaisir à nous manipuler.

46f860f657eee

Harry Caul est un spécialiste de l’espionnage. Dans le milieu il est connu et respecté de tous. Il est capable d’enregistrer des personnes dans des situations extrêmes et il passe inaperçu.

Pour sa nouvelle mission, il doit enregistrer un couple dans un parc qui tourne en rond, pour le compte d’un homme mystérieux, nommé Le directeur. Une fois la mission accomplie, il travaille dessus pour rendre le meilleur enregistrement possible. Mais plus il travaille sur cet enregistrement, plus les propos tenus par ce couple lui paraissent dissimuler quelque chose. Peu à peu il se persuade que le jeune couple va être assassiné, mais comment le prouver ? Et surtout a-t-il raison ?

Francis Ford Coppola, rien que le nom impose le respect.

Quand on regarde un film de Coppola on sait de suite qu’on va voir un excellent film. Je n’ai pas encore vu tout de lui, mais à chaque fois c’est du très très bon cinéma (Hormis « Dracula » qui est très bon, mais je l’aime moins).

Profitant des ressorties de « Outsiders« , « Coup de cœur » et « Conversation Secrète« , je me suis rué sur les DVD. Le premier que j’ai regardé sur les trois, c’est la Palme d’Or 74 et c’est encore une fois un film terrible et c’est avec surprise que j’ai trouvé un film très moderne, presque d’anticipation, sur le sujet de l’espionnage, ses dérives et ses méfaits.

Thriller paranoïaque, Coppola livre un film parfait qui m’a fasciné. La force de ce film, c’est que le réalisateur va nous passionner peu à peu. Coppola va prendre son temps pour nous engouffrer dans la paranoïa, pour faire monter sa tension. C’est excellent, prenant, passionnant, surtout que le film est fait de telle manière qu’on se pose tout un tas de questions. Le réalisateur nous pousse à chercher et comprendre ce qui s’est passé et le twist final est pour le coup magique et m’a scotché sur place. Je me suis fait avoir comme un bleu tant le film m’a passionné.

Le film tourne à l’obsession, le réalisateur nous pousse dans la paranoïa (Est ce qu’on est sûr de la fin ? Car même si je me suis fait avoir j’ai encore des doutes et je pense qu’il va me falloir une deuxième vision pour en être sûr).

J’ai aussi adoré la mise en scène du film. Un peu comme un film sous surveillance, j’avais l’impression, à la vue des images, que le personnage principal était surveillé en permanence. Il y a de l’oppression dans ce film, on est tendu en permanence, ça faisait longtemps que je n’avais pas été pris comme ça dans un film.

Tout le film est sublimé par l’improbable et tellement belle bande originale composée au piano par David Shire (qui n’est qu’autre que le beau-frère du réalisateur), qui a travaillé sur « Brève rencontre à Paris » ou dernièrement sur « Zodiac » de Fincher.

Le grand Gene Hackman y tient le rôle de cet homme secret et seul. L’acteur qui est en pleine explosion à l’époque (« French Connection« , « Carnage« , « L’Aventure du Poséidon« , « L’épouvantail« ) est tout simplement formidable et arrive à nous faire passer ses angoisses en un regard. John Cazale est terrible lui aussi dans un tout autre rôle, tout comme Cindy Williams. Leur conversation est géniale et plus on l’écoute et plus on comprend. On notera de petits rôles pour un tout jeune Harrison Ford alors en début de carrière. C’est très sympa de le voir avant qu’il ne tourne « Star Wars« , « Indiana Jones » Et aussi pour Robert Duvall qui apparaît très peu, mais il est bon et imposant, alors que c’est une toute petite scène.

37468822

« Conversation secrète » est un grand film, un chef-d’œuvre signé d’une main de maître. C’est un film comme je les aime, un film qui a du caractère. Je suis vraiment heureux de l’avoir vu et je le conseille à tout le monde.

Note : 19/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

ServalNote de Serval: 20/20 A ne surtout pas oublier parmi les chefs d’œuvre dans la filmographie de F. F. Coppola, tournés entres deux Parrains et avant Apocalypse Now, un chef-d’œuvre totalement maîtrisé et plus méconnue qui marquera d’autres grands cinéastes Brian De Palma et Tony Scott entres autres… A (re)découvrir d’urgence.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.