Fringe Saison 1

D’Après une Idée de : J.H. Wyman et Jeff Pinkner

Avec Anna Torv, Joshua Jackson, John Noble, Jasika Nicole

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 20

Genre : Science-Fiction

Résumé :

Quand un vol international arrive à l’aéroport de Boston et que les passagers et l’équipage sont retrouvés morts, l’agent du FBI Olivia Dunham se voit confier l’enquête. Lorsque son partenaire est grièvement blessé, elle trouve une aide inattendue auprès du Dr Walter Bishop, un scientifique brillant mais fou, et de son fils, Peter. Ils ne tardent pas à découvrir que le drame du vol 627 n’est qu’une infime partie d’une bien plus grande et choquante vérité…

Avis :

Fringe est une série qui rappelle souvent X-Files et qui est pourtant bien différente. L’univers de Fringe est original et fascinant. Certains épisodes frôlent le gore ou l’horreur quand d’autres s’encrent plutôt dans l’anticipation, voire dans la science-fiction. La série est intelligente dans le sens où tout peut s’expliquer par les sciences, même les plus infimes phénomènes paranormaux. Malgré toutes ces explications plus ou moins rationnelles, les mystères sont nombreux et ne font que s’accumuler. La série ne cherche même pas à les résoudre et laisse le spectateur sur sa faim. Le suspense qui finit par s’installer, notamment via toutes ces énigmes, est diablement efficace et nous donne terriblement envie de voir la suite. A tout prix !

Chaque épisode est une investigation à part entière et l’équipe de la division Fringe, chargée des évènements étranges, est appelée pour comprendre ce qui se passe. En plus de l’enquête qui prend une grande partie de l’épisode, d’autres intrigues se prolongent sur plusieurs épisodes : les relations entre les membres de l’équipe, les secrets de certains des protagonistes, la continuité d’anciennes enquêtes non encore résolues, les mystères liés à la trame de fond de la série ou encore l’apparition de personnalités malsaines qui cherchent à nuire à nos héros. Malgré tout ce qui se passe et tout ce qu’il y a à suivre, la série possède plutôt un rythme lent et il n’y a pas toujours d’action. Tout est basé sur le caché et les phénomènes inconnus.

Fringe n’est pas ce que l’on pourrait appeler une série « détente » même si l’humour est présent. L’ambiance est particulière, auréolée de secrets, et les sujets abordés ne sont pas joyeux. La mort paraît parfois un traitement doux à côté de tous les autres que l’on découvre au fur et à mesure. Certaines scènes peuvent effrayer, voire traumatiser les âmes sensibles, tant tout paraît réel. Les effets spéciaux sont de qualité et sont bluffants.

Les personnages principaux sont fantastiques et bien construits. On s’y attache vite et on prend plaisir à les retrouver à chaque épisode. Le docteur Walter Bishop est incontestablement la vedette de cette série avec son humour noir, son âme d’enfant, ses folies passagères et son instabilité. Il nous fait rire, nous effraie et nous attendrit. Tout cela à la fois. Ses réflexions scientifiques sont alambiquées et pas toujours évidentes à suivre. Ses excursions philosophiques cosmiques nous font aussi sourire tout en nous apprenant des choses. Sa façon de voir les choses et son ordre des priorités ne nous est pas familier, mais on s’y fait et cela nous plaît. Qui placerait en premier son élaboration d’une nouvelle recette de milkshake face à une enquête ayant causé la mort de plusieurs personnes ?

Interné depuis 17 ans, Walter est sorti de cet enfer grâce à l’agent Olivia Dunham du FBI et grâce à son fils Peter Bishop qu’elle est allée chercher à Bagdad, l’hôpital psychiatrique n’acceptant que les visites de proches de la famille. La relation entre le père et le fils est houleuse et très conflictuelle. Les pics envoyés par Peter sont vicieux et dérangeants, surtout lorsque l’on s’est attaché à Walter et que l’on a pitié de lui. On comprend cependant ses ressentiments et cette relation évolue au fil des épisodes, apportant une nouvelle complicité qui fait plaisir à voir.

Olivia Dunham est un personnage atypique car on a du mal à la cerner. Les premiers épisodes sont douloureux pour elle et on la voit devenir terne et quelque peu froide suite à ces évènements. Son obsession pour résoudre les enquêtes et son amour inconditionnel pour son travail sont en même temps admirables et tristes. Sa vie privée ne se résout finalement à pas grand-chose. Les épisodes qui nous font découvrir sa sœur et sa nièce apportent un peu de joie dans sa vie, comme l’arrivée de Peter avec qui elle parvient, au fil du temps, à créer une relation d’amitié sincère et basée sur la confiance.

Le trio marche du tonnerre et est vraiment complémentaire. On aime les voir réfléchir et se mettre au travail sur une nouvelle enquête. Les autres membres de la division Fringe sont également charismatiques et ont un caractère fort : Phillip Broyles, le supérieur d’Olivia, n’hésite pas à la critiquer voire à la malmener quand cela est nécessaire ; et Astrid Farnsworth est un vrai génie ainsi qu’une assistante hors-pair qui va devenir indispensable à Walter.

Les révélations faites et les phénomènes paranormaux qui sont abordés sont prenants, comme les personnalités qui viennent mettre des bâtons dans les roues à nos héros. Il n’y a pas vraiment de gentils ou de méchants dans la série, tout est bien plus subtil et c’est aussi ce qui plaît. Tous les personnages se voient alors être suspects de tout et le spectateur ne sait plus vraiment en qui donner sa confiance.

Les secrets sur Peter, Walter et Olivia sont étonnants et promettent de belles choses pour la suite de l’histoire !

Note : 16,5 / 20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net