octobre 28, 2020

Identité Secrète

identite-secr-te

Titre Original: Abduction

De : John Singleton

Avec Taylor Lautner, Lily Collins, Alfred Molina, Jason Isaacs, Sigourney Weaver

Année: 2011

Pays: Etats-Unis

Genre: Action

Résumé:

Nathan Harper a toujours éprouvé la désagréable impression de mener une vie qui n’est pas la sienne. Lorsqu’il tombe par hasard sur une photo de lui, enfant, sur un site de personnes disparues, ses peurs les plus sombres deviennent brusquement réalité. Ses parents ne sont pas les siens, sa vie n’est qu’un mensonge soigneusement fabriqué pour cacher une vérité aussi mystérieuse que dangereuse… Alors qu’il commence à rassembler les pièces du puzzle, Nathan est pris pour cible par des tueurs. Il est obligé de fuir en compagnie de la seule personne en qui il ait confiance, sa voisine, Karen. Tandis que les deux jeunes gens s’efforcent d’échapper à une armée de tueurs et d’agents gouvernementaux, Nathan réalise que sa seule chance de survivre – et de résoudre le mystère de sa véritable identité – est d’affronter la situation à sa façon…

Avis:

Alors que tout le monde croit que Twilight est terminé, nous voilà confronté à deux problèmes de taille. Le premier problème, c’est que même si Twilight est fini, nous allons avoir une pléthore de films dans le même genre et cela fait forcément peur et gémir. Entre Warm Bodies et son histoire d’amour entre une humaine et un zombie, Sublimes Créatures et son histoire d’amour entre une humaine et un démon et Les Ames Vagabondes, et son histoire d’amour entre une extraterrestre et un humain, on n’est pas dans la merde! Mais le deuxième problème, c’est que les médiocres acteurs de Twilight doivent maintenant bouffer et donc travailler, et par conséquent trouver des films pour jouer dedans et toucher un salaire. Taylor Lautner, le loup-garou de la saga vampirique revient sur le devant de la scène avec Identité Secrète, un film d’action, bien loin du fantastique. Mais y-a-t-il quelque chose de bon à en tirer? La réponse est négative bien entendu. Non mais vous vous attendiez à quoi?

L’histoire de ce film reprend toutes les ficelles du film de suspense et d’action de ses dernières années, à commencer par La trilogie des Jason Bourne. On retrouve donc un jeune homme, qui aime faire la fête et se friter avec son père dans le jardin, histoire de maintenir la forme (et faire tomber les charmantes voisines, aussi épaisse que des porte-manteaux en été). Sauf que lors d’une recherche pour un exposé en sociologie, le jeune homme tombe sur sa photo jeune dans les archives des personnes disparues, vous savez, les affiches que l’on voyait dans les années 90 à la poste, et bien là, c’est pareil, sauf que nous sommes en 2011 et que donc, c’est sur le net. Bref, il se pose des questions, appelle le numéro et demande des explications à ses prétendus parents. Et là, une tuerie fait rage, faisant exploser la baraque. Il s’en sort avec la voisine, mais il est pris en chasse par la CIA et aussi par des mafieux russes ou serbes, ou tchétchène, ou hongrois, enfin, ce qui est sûr, c’est que ce n’était pas des roumains, ils roulaient en Mercedes et pas en roulotte… Bref, nous voilà plongé dans une course-poursuite où le jeune homme détient un téléphone crypté détenant des secrets confidentiels. Voilà en gros, le début de l’histoire, qui nous plonge dans quelque chose de bateau et de déjà vu. La seule nouveauté, c’est que cette fois, nous avons droit à deux adolescents en cavale et que niveau crédibilité, on repassera.

Film impersonnel au possible, on ne prend aucun risque, en faisant une narration classique, expliquant tout à chaque passage et avec une mise en scène fade et pas inventive. Formaté pour un large public adolescent fana de Taylor Lautner et de Twilight, le film se vautre lamentablement, proposant le strict minimum, voulant s’assurer l’adhérence immédiate des adolescentes aux hormones en feu.

mod_article48517330_5023df5538f57

Écoute-moi garçon. J’ai de grosses factures à payer et là je cachetonne, alors ne me fais pas chier et fais ce que je te dis!

Après un tel scénario mélangeant historiette d’amour platonique entre jeunes adolescents et action qui oscille entre bagarre de deux minutes et course poursuite, on peut se dire que les acteurs sont bons, parce que sinon, c’est la purge assurée. Et bien il faudra résolument passer par la case toilette, parce que même au niveau des acteurs, c’est du lourd, mais dans le mauvais sens du terme. Taylor Lautner assure la tête d’affiche afin de s’octroyer les entrées de jeunes demoiselles. Le problème, c’est que c’est un mauvais acteur. Lourd, laid, pataud, il prend des poses de porno star sur chaque plan, essayant vainement d’exhiber sa musculature et son peu de virilité. Cela en devient affligeant et peu crédible. Pour l’accompagner dans cette galère, nous avons Lily Collins, dont la maigreur ferait pâlir Keira Knightley et qui joue aussi mal que son homologue masculin. A coté, Kristen Stewart est expressive, c’est pour dire! Mais ce qui fait le plus de mal, c’est bien la présence de Sigourney Weaver, qui après La Cabane dans les Bois, cachetonne une nouvelle fois dans un film sans intérêt. Comment une actrice comme elle peut-elle se laisser embringuer dans des métrages aussi médiocres? Bref, le reste du casting est du même acabit, jusqu’à Maria Bello, sublime dans A History of Violence et qui joue ici une mère se faisant dessouder dès le premier quart d’heure. Quel honte de proposer des personnages aussi peu travaillés!

Et puis, au niveau action, on est loin du compte. Quelques bagarres, dont une dans un train, mais qui tournent court et surtout une longue galopade dans divers endroit, endroit forêt et stade de baseball. Bref, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent et on retiendra plus facilement l’aspect guimauve et teenager qui se dégage de ce film nauséabond, aux relents faisandés d’arnaque pour parents d’adolescentes.

Au final, Identité Secrète est un faux film d’action. Lent et mal joué, il entre dans une catégorie bien précise, qui est celle des films opportunistes, se servant d’un nom pour s’assurer des entrées dans les salles obscures. Au moins, on a la preuve que Taylor Lautner n’est pas un bon acteur et que romance et action avec des adolescents ne marchent pas, tout du moins pour une personne adulte loin des cris hystériques de fans en chaleur. Bref, je déconseille.

Note: 03/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.