janvier 19, 2021

Profiler Saison 4

11720633_1122930141053727_1147628397_n

D’Après une Idée de : Cynthia Saunders

Avec Ally Walker, Robert Davi, Julian McMahon, Roma Maffia

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Nombre d’Episodes: 22

Résumé:

Profiler au FBI, Samantha Waters est capable de visualiser un crime à travers les yeux du tueur et de sa victime, à partir de ce qu’elle relève sur la scène du meurtre. Grâce à ce don, elle traque l’assassin de son mari.

Avis:

Dans les années 90, la série « Profiler » avait trouvé son public et elle a réussi à tenir quatre saisons. Des saisons faites de mystères dans son fil rouge, puisque l’héroïne de la série, Samantha Waters, divinement jouée par Ally Walker, était « pourchassée » par un tueur en série « Jack de tous les coups ». « Profiler » était aussi une très bonne série qui dans ses enquêtes et la manière de filmer certaines choses, fait penser aux « Experts » et quand on regarde cette série, on se dit que la série produite par Jerry Bruckheimer n’a rien inventée.

Et voilà, après trois saisons, « Profiler » tire sa révérence avec cette dernière saison qui promet pas mal de mystères. Cette quatrième saison, j’avais autant envie de la voir que je la redoutais. Le final de la précédente était bien vu, même si la saison avait été en dents de scie, les producteurs avaient réussi à rattraper le coup et surprendre, ce qui amenait un nouveau souffle à la série. Mais c’est aussi la saison qui allait couper la tête à la série et finalement l’amener à sa perte et son arrêt. Pourquoi ? Que se passe-t-il ? Cette saison sans Ally Walker est-elle un désastre ? Jamie Luner a-t-elle les épaules pour succéder à Ally Walker, qui est un peu l’âme de « Profiler » ?

11724829_1122930567720351_677557098_o

Le FBI est en émoi car Jack de tous les coups n’est pas celui que l’on pensait et la section de Bailey Malone en a payé le prix fort. Samantha a été enlevée par Jack et on ne sait si ce dernier veut la retenir en otage ou alors la tuer. Bailey doit donc faire appel à un nouveau Profiler, Rachel Burke, pour essayer de sortir Sam des griffes de ce malade.

Je m’y attendais un peu, mais je dois dire que cette dernière saison de « Profiler » est une bien belle déception et la série se conclut de façon terriblement agaçante. Et pourtant, malgré une saison précédente en dents de scie, la série avait retrouvé un souffle qu’elle a su conserver durant les premiers épisodes de cette nouvelle saison. L’intrigue autour de Sam et Jack est excellente et enfin, après tant d’épisodes, « Profiler » nous offre enfin le face-à-face qu’on attendait entre les deux personnages. Enfin, on découvre le vrai visage de Jack et la série va répondre aux moindres questions qu’on a pu se poser en la regardant. C’est vraiment excellent de se dire que les producteurs n’ont pas négligé ce côté-là de l’intrigue et ils l’ont même emporté jusqu’au bout. Ainsi, le départ tant redouté de l’actrice principal de la série est donc logique. La série passe à autre chose, repart sur de nouvelles bases et laisse enfin Samantha tranquille.

Mais voilà, ces nouvelles bases sont aussi celles qui vont tuer petit à petit la série. La nouvelle profiler de la section de Malone a bien du mal à s’imposer face au fantôme permanent d’Ally Walker. Il faut dire que l’actrice était l’âme et la tendresse de la série et Jamie Luner a bien du mal à rivaliser. D’ailleurs, personnellement, je trouve qu’elle n’y arrivera jamais. Trop sûre d’elle, prétentieuse, elle agace et les profils qu’elle montre au cours des enquêtes sont faits à la va-vite. La série perd en charme, en charisme, en déduction. Le tout se regarde, peut divertir, certains épisodes restent bons et rappellent de temps à autre que la série peut offrir de belles enquêtes, mais pour le reste, elle est assez fade. Bien souvent, les assassins seront terriblement clichés. La saison part dans les extrêmes et beaucoup sont si hystériques qu’on a bien du mal à y croire et c’est tellement dommage. Et plus on avance dans la saison et plus on se dit que la série fait de mauvais choix. Dépassée par elle-même, elle ne sait pas trop comment dépasser l’absence de Samantha et ce tueur qui en avait après elle, et c’est dramatiquement qu’elle va faire le choix d’inventer une pseudo intrigue qui ressemblera à celle de Samantha et Jack. Ainsi, par un stratagème qui prête à sourire, la nouvelle profiler va s’attirer les foudres d’un cinglé qui va la prendre pour cible. Et la seconde partie de la série va introduire cette tension dans son intrigue. Ça ne marchera qu’à moitié et on sait comment prendre en compte ce nouvel élément. Il aura du mal à s’imposer et c’est une fois que la série aura réussi à presque nous reconquérir, qu’elle s’achèvera sur un cliffanger énervant au possible. N’ayant pas été renouvelée, et on comprend pourquoi, c’est avec tristesse qu’on découvre que « Profiler » n’a pas de fin.

11737109_1122930587720349_1604385955_n

Je reste donc déçu par cette saison quatre, qui est bien la plus faible de la série. Cette dernière saison a de bons côtés (surtout les épisodes crossover entre la série et « Le caméléon« ), mais elle se regarde sans vraiment de passion. Elle se suit tout de même, mais comparer à ce qu’a été la série en début de show, on ne peut qu’être attristé de voir cette chute de qualité. Et puis il y a cette frustration de ne pas voir de fin.

Note : 07/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.