décembre 2, 2020

Aux Yeux du Monde

aux_yeux_du_monde

De : Eric Rochant

Avec Yvan Attal, Kristin Scott Thomas, Marc Berman, Charlotte Gainsbourg

Année: 1990

Pays: France

Genre: Drame, Thriller

Résumé :

Bruno, un jeune homme de 22 ans, veut prouver au monde qu’il existe. Il détourne ainsi un car scolaire pour rejoindre sa petite amie qui habite a des centaines de kilomètres de chez lui. Inoffensif, il n’en court pas moins le risque de devenir dangereux. C’est un coup de bluff romantique qui peut lui être fatal…

Avis :

D’Éric Rochant, je ne connais que « Total Western« , qui est déjà un film que j’aime bien, voir plus même.

J’ai souvent entendu parler d »Aux yeux du monde« , mais j’avais du mal à le trouver en DVD, alors quand enfin je suis tombé dessus, je n’ai pas perdu un instant pour le regarder et là ce fut une vraie belle révélation. J’ai adoré ce film de bout en bout, très simple dans son histoire et pourtant énorme et passionnant.

aux-yeux-du-monde-1991-02-g

Bruno à 22 ans. Il est inconscient et amoureux de Juliette, une jeune femme avec qui il correspond par courrier et téléphone. Un matin comme un autre, il décide de lui prouver son amour et de la rejoindre. La seule façon qu’il trouve est de prendre le bus scolaire de la région en otage et de forcer le chauffeur à l’emmener là où il veut. S’il ne fait pas ce qu’il demande, il tuera alors les enfants du bus. Menaçant et excité, il est le seul à savoir qu’il est incapable de faire du mal aux enfants. Cette folie amoureuse va alors lui coûter cher.

« Aux yeux du monde » rien qu’au titre, j’avais envie de l’aimer. Je m’attendais à un petit film français sympathique, mais j’étais loin d’imaginer la belle claque que j’allais me prendre, car ce film m’a passionné et ça faisait bien longtemps que je n’avais eu un tel coup de cœur pour un film français.

Sur un scénario des plus simples, Eric Rochant nous offre un film terrible, sorte de Road Trip sur fond de kidnapping.

Le film est très attachant, léger, et même divertissant, malgré un sujet et un contexte grave, parce que derrière le fait que son personnage principal prenne un bus, une enseignante et menace des enfants de son arme, on sent qu’il bien incapable de faire du mal à quelqu’un et que c’est tout simplement un jeune con qui est en train de faire la plus belle bêtise de sa vie. Et le film va tenir un suspens des plus magnifiques, car plus on avance dans le film, plus on s’attache au personnage et plus on espère qu’il va pouvoir s’en sortir, et même aller au bout de son voyage, de son coup de romance. Ce qui est un comble quand même, car le danger et le suspens dans ce film ne viennent pas du kidnappeur, mais des autres, « les gens de bien », les fils, le chauffeur de bus ou des témoins qui pourraient reconnaître le bus en question et le dénoncer, sa petite amie même. C’est génial comme ressenti, c’est déroutant et en même temps trop bon, notre morale est mise à mal avec ça et du coup, je suis resté à guetter le moins petit coup fourré qu’on aurait plus lui tendre.

Le film n’est pas ennuyant du tout et pourtant, tout le film ou presque se passe dans un bus. Mais le réalisateur rythme parfaitement son film. L’intrigue tient tout le long et ce voyage en bus, au fur et à mesure des kilomètres parcourus, se transforme peu à peu en voyage scolaire avec bonne ambiance, des rires et des histoires mystiques, sur le Martien qui pue, le soir pour endormir les enfants, c’est super. Et en même temps, le réalisateur, même s’il relâche un peu le tout, garde toujours une certaine tension dans le fond.

Le film doit beaucoup aussi à Yvan Attal qui est parfait dans la peau de ce jeune con. L’acteur est plein de vie, c’est une petite boule de nerf, il joue très bien le mec qui essaie de se faire passer pour quelqu’un qu’il n’est pas. D’ailleurs, en dehors qu’il soit très attachant, il a un côté amusant quand il profère des menaces, car très vite les personnages comprennent qu’il n’y a que lui qui y croit, même les enfants finissent par l’aimer et ne plus le craindre.

aux-yeux-du-monde-1991-06-g

Kristin Scott Thomas joue quant à elle une jeune institutrice. L’actrice est touchante et nous fait bien ressentir qu’elle est là pour veiller au bien des enfants. D’ailleurs, son personnage a des réactions surprenantes pendant le film. On trouvera aussi la belle et toute jeune Charlotte Gainsbourg qui joue la petite amie d’Yvan. Même si l’actrice à peu de scènes, c’est toujours plaisant de la voir à l’écran. Puis Marc Berman n’est pas en reste et est bon, avec un personnage intriguant, on n’arrive pas à lui faire confiance. C’est dingue ça, ça devrait être l’inverse et l’on ne devrait pas faire confiance au personnage d’Yvan Attal, car c’est quand même le chauffeur de bus qui est pris en otage.

C’est donc un très beau coup de cœur que j’ai eu pour ce film. Je m’attendais à apprécier, mais pas à ce point-là. Décidément, il va falloir que je me fasse la filmographie d’Eric Rochant, en espérant que les autres soient tout aussi bons que les deux films que j’ai vu de lui.

Note : 18/20

http://www.dailymotion.com/video/xwy0uw

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.