février 9, 2023

L’Agence Tous Risques

agence tous risques

Titre Original: The A-Team

De : Joe Carnahan

Avec Liam Neeson, Bradley Cooper, Jessica Biel, Quinton Rampage Jackson, Sharlto Copley, Patrick Wilson

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre : Action

Résumé:

Aucune équipe ne ressemble à celle de L’Agence Tous Risques. Quatre hommes, hyper qualifiés et autrefois membres respectés d’une unité d’élite de l’armée, sont chargés d’une mission classée top-secret destinée à les piéger, et qui les conduit en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis. Mais la somme de leurs talents leur permet une évasion sans accroc. Devenus des rebelles, ils décident de blanchir leurs noms et de retrouver les vrais coupables.

Avis :

L’agence tous risques, c’est vraiment, la dernière chance, au dernier moment. Les mauvais tours, des méchants… Je ne connais plus la suite, mais l’air reste bien en tête. Série culte des années 80, il était assez logique, dans l’optique de recyclage des producteurs, de voir un jour ou l’autre L’Agence Tous Risques adaptée sur grand écran. Le seul problème venait de trouver un scénario qui tienne sur plus d’une heure et surtout des acteurs capables de rappeler notre fine équipe, c’est-à-dire, Hannibal, Futé, Looping et Barracuda. Maintenant, n’est-il pas un peu tard pour faire de cette série un film, sachant que les enfants qui regardaient cela ont grandi et que les adolescents, friands de films d’action, n’ont jamais connu cette série ? Je n’en sais rien, mais dans mes souvenirs fugaces, lé série était drôle et principalement axé autour des relations entre les personnages. Le film est-il fidèle ? Les acteurs font-ils oubliés les acteurs d’origine ? Personnellement, j’adore quand un plan se déroule sans accroc !

Il est assez difficile de donner un scénario à une série qui n’en a jamais eu et qui se contentait de mettre un peu d’explosions et un peu de drôleries, notamment dans l’antagonisme entre Barracuda et Looping. Seulement, Joe Carnahan n’est pas Michael Bay et on va voir qu’une véritable va se tisser. Bon, il ne faut pas chercher bien loin au niveau de l’histoire, mais quand même, c’est un plus non négligeable. On va donc commencer le film avec la rencontre des différents protagonistes qui ne se connaissent pas encore. Sauf Futé et Hannibal. On voit donc Futé dans une situation délicate, et Hannibal doit le sauver. Il rencontre alors par le plus grand des hasards, Barracuda, et, pour s’enfuir de la merde dans laquelle ils se sont fourrés, ils doivent trouver un pilote incroyable, et il trouve Looping, un type complètement frappadingue. Quelques années plus tard, les quatre lascars deviennent la A-team, avec que des réussites. C’est alors qu’une mission leur ait donnée. Ils doivent récupérer des plaques contenant des moules pour faire de faux billets. Prévenus par une jeune agent du FBI de ne pas faire la mission, ils sont plus ou moins poussés par un mec de la CIA et par leur chef. Ils comprennent alors trop tard qu’ils sont tombés dans un piège. Ils sont alors emprisonnés dans des prisons différentes. Mais Hannibal va réussir à s’échapper et il va participer à l’évasion de ses camarades pour redorer leurs blasons. Bon, il ne faut pas trop se leurrer, le film reste fort simple et il ne doit sa durée seulement grâce à la rencontre des quatre protagonistes mais aussi aux différentes évasions. Néanmoins, le film reste un très bon divertissement qui fait passer le temps. Alors ce n’est jamais bon quand je dis cela, mais comme tout bon blockbuster, il ne faut pas chercher quelque chose d’intelligent. Le film est rythmé, parfois drôle, ça pétarade souvent ou alors ça bouge beaucoup, et grâce à cela, on ne s’ennuie pas. La réalisation est très sympathique, notamment lorsque Hannibal raconte son plan et qu’on le voit se dérouler en même temps. On reste dans l’esprit de la série, tout en y mettant plus de moyens et d’effets spéciaux, pour que cela pète plus et attire un maximum d’ados.

agence-tous-risques-film

Manuel Valls met tout en œuvre pour expulser les gitans, même en utilisant le charme !

Le plus difficile a dû être de trouver des acteurs capables de faire oublier les acteurs de la série, dont Mister T, George Peppard, Dirk Benedict et Dwight Schultz. Et pour cela, on peut dire que le casting est aux petits oignons car Liam Neeson, l’infatigable, incarne à la perfection le rôle de Hannibal. Avec les cheveux blancs et le gros cigare, il ne parvient pas à faire oublier le grand George Peppard, mais il reste dans le ton et demeure convaincant. Bradley Cooper semble être l’acteur qu’il fallait pour incarner Futé, le beau gosse de service et il le fait avec un certain plaisir, s’étant musclé pour l’occasion. Il reste convaincant. Le plus gros point faible, c’est Quinton Rampage Jackson, qui malgré sa carrure, ne parvient pas à faire oublier le très charismatique Mister T. Néanmoins, il joue juste et c’est tout ce qu’on lui demande. Par contre, la plus grosse réussite, c’est bien Sharlto Copley, la révélation de District 9, qui incarne de façon très crédible Looping. Complètement déjanté et drôle, il explose l’écran, notamment dans l’asile de fous. A côté de cette fine équipe, on a la belle Jessica Biel, qui tient un rôle mineur, mais qui le joue assez bien. L’autre surprise viendra de Patrick Wilson, le Hibou dans Watchmen ou encore le supposé pédophile dans Hard Candy, qui joue un agent de la CIA très égocentrique et plutôt déluré. Il le joue très bien et incarne un grand méchant très convaincant. Le film n’échappe pas non plus aux grosses ficelles du blockbuster avec des effets spéciaux réussis et quelques passages absolument improbables, comme le tank qui tombe du ciel et qui atterrit dans un lac ou encore le plan avec les petits airbags qui se déclenchent au bon moment pour faire flotter un gros container. C’est ce qui gâchent un peu le film et le rend un peu décevant, car il y a une surenchère de passages trop improbables et cela enlève la crédibilité de certains passages.

Au final, L’Agence Tous Risques est un divertissement comme un autre qui sent plus l’essai marketing que le véritable film intelligent. S’imposant comme un blockbuster lambda, il n’a pour but que de divertir et rien d’autre, ce qui est bien dommage. Les acteurs sont assez bons dans l’ensemble mais certaines scènes sont vraiment trop grosses et font perdre de la crédibilité au métrage. Dommage, il y avait de quoi faire. A quand un Mac Gyver au cinéma ?

Note : 12/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=dqK-iAKqB8o[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.