décembre 9, 2021

Running Out of Time T.01 – La Dernière Gardienne – Eloeïz A. Leroy

Auteure : Eloeïz A. Leroy

Editeur : Alter Real

Genre : Fantastique, Historique, Romance

Résumé :

Paris, 2019. Héléna McFinigan, jeune femme au caractère bien trempé enchaîne les jobs miteux. Orpheline, elle ignore tout de ses origines, de sa famille, alors quand elle reçoit une lettre d’une prétendue parente résidant dans les Highlands, elle n’hésite pas une seconde. Elle voit là l’occasion de s’offrir une parenthèse dans sa vie de galère et d’en savoir plus sur ses ancêtres, et sur elle-même.
Écosse, 1742. Si Liam McLaren travaille dans les écuries du château de son Laird et lutte contre les Tuniques Rouges qui pullulent dans la région, il attend surtout de pouvoir récupérer ses terres des mains de son infâme beau-père.
A priori, rien n’aurait dû réunir Héléna et Liam, mais les rouages du Temps recèlent bien des secrets… Plongez dans cette épopée fantastique où Gardiennes et Mercenaires du Temps s’affrontent depuis des siècles.

Avis :

Le premier tome de Running out of time enchante par son côté historique mais aussi par sa romance émouvante, et une narration de qualité. Les amoureux des légendes celtes seront ravis de voyager en terres écossaises, d’apprendre quelques expressions et mots de gaéliques (peut-être pas à les prononcer), et d’en découvrir davantage sur les habitudes culinaires, médicinales, vestimentaires et juridiques de cette époque, où les anglais et les highlanders ne se trouvaient pas en bons termes, du tout.

L’histoire d’amour n’étonne pas, comme le combat intérieur de l’héroïne qui essaie à tout prix de ne pas tomber amoureuse pour ne pas s’éloigner de sa mission première. Pourtant, les caractères sympathiques des deux tourtereaux, leurs échanges et leurs personnalités riches atténuent le reste. Le premier opus de Running out of time constitue bien plus qu’une romance : le roman déborde d’aventures, de magie et d’Histoire !

De l’Histoire

Le tome premier de Running out of time ne démérite pas en explications historiques intéressantes et s’intégrant parfaitement dans l’intrigue. Il est plaisant de se balader dans un tel passé, dans lequel fourmillaient déjà nombre de complots et de conflits divers et variés. La patte écossaise, celte, apporte avec elle son lot d’imaginaire et de magie intrinsèques à tout ce pan de l’Histoire. Les kilts, les châteaux, la cornemuse, l’alcool, et la bonne humeur s’assemblent !

L’auteure détaille dans des proportions plaisantes, montrant ainsi qu’elle a effectué nombre de recherches, sans non plus nous abreuver de descriptions ennuyeuses. La lecture reste fluide, agréable même si le récit avance plutôt lentement. En effet, la narration se veut lente, mais assez rythmée pour que l’on ait envie d’avancer et de connaître la suite.

L’auteure en profite pour distiller des messages sur la femme et sa condition à l’époque, à travers les yeux de l’héroïne et de ses habitudes du vingt-et-unième siècle. Ces quelques évocations historiques nous permettent de nous rappeler que ce n’était pas spécialement mieux avant ! Ces passages restent assez bien construits et habilement mis en scène, pour ne pas gêner les lecteurs qui craignent des messages stéréotypés ou vides de sens.

De la magie

L’héroïne s’entraîne régulièrement pour que ses pouvoirs se développent. Ses aptitudes liées au temps se veulent multiples, et parfois difficiles à appréhender. Bien que l’on sente qu’elle parviendra à tout maîtriser, élue oblige, son apprentissage ne se fait spas ans embuches ou défaites, déconfitures ou moments de déprime. Tout ne lui tombe pas dans la main. Sa montée en puissante puise dans le réalisme et la cohérence. Bien que cette dernière soit lente, elle respecte au moins une construction intelligente, qui donne davantage de profondeur à l’héroïne.

Les caractéristiques des gardiennes du temps s’avèrent intéressantes et bien trouvées. L’auteure innove ici, grâce à ce groupe : sa création, ses membres illustres, ses faits marquants nous sont expliqués petit à petit. L’auteure instaure également nombre de règles qui permettent au lecteur de ne pas se perdre dans des paradoxes temporels étranges, ou de trouver des incohérences à tout bout de champ. Le récit a bien été pensé, si ce n’est dans la construction de son méchant diabolique.

Un méchant peu intéressant

Le méchant manque cruellement d’attrait et de complexité. Il souhaite détruire la trame temporelle pour dominer et amasser richesse et pouvoir. Certes. Des envies et ambitions de méchants classiques, donc. Et ?

Le roman offre un manichéisme banal, vu et revu, qui ne fait pas rêver. Cela est dommage, surtout quand l’héroïne cherche à s’écarter des sentiers habituels, en suivant ses principes, et en essayant de rester juste et morale, même si cela signifie ne pas tuer son ennemi quand l’occasion s’offre à elle.

De l’aventure

Les scènes de combat entre ces deux personnages restent percutantes, surtout à la fin, quand les pouvoirs de l’élue se dévoilent dans toutes leurs puissances. Quelques instants épiques en perspective ! Mais aussi des chapitres difficiles, quand la torture, la soumission et la cruauté entrent en scène.

L’utilisation de la magie est bien décrite, mise en valeur par des actions imagées et dynamiques. On s’y croit vraiment !

Encore une élue pour sauver le monde

Le premier tome de Running out of time innove, oui, mais reprend des trames déjà très (trop ?) exploitées dans la littérature de l’imaginaire. Très rapidement, et l’auteure ne s’en cache pas, l’héroïne est décrite comme l’élue qui sauvera l’ordre des gardiennes du temps, et donc le temps lui-même, rien que ça !

Quand à cela s’ajoute un méchant peu charismatique, la combinaison laisse un arrière-goût amer, heureusement atténué par de beaux passages romantiques, une héroïne attachante, des dialogues et personnages secondaires émouvants, un décor historique savoureux, de la magie, de l’action, et une histoire bien développée.

Note : 14.5/20

La chronique vous a donné envie de lire le roman ? Cliquez ici https://bit.ly/2V2Wo3k pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.