décembre 7, 2021

Le Scénar – Philippe Pratx

Auteur : Philippe Pratx

Editeur : Editions L’Harmattan

Genre : Fantastique, Drame, Philosophie

Résumé :

Le Scénar, c’est l’histoire – mais est-ce bien une histoire? – de quelques personnages qui ont découvert le texte anonyme d’un scénario de cinéma. Quand on découvre un trésor, quand on découvre un secret… cela peut changer une vie. Mais quand on découvre le manuscrit d’un «scénar», que peut-il se passer ?

Emo, le jeune chat peut-être un peu étrange sur les bords, serait-il le mieux placé pour le savoir ? « … un chaton minuscule et craintif devant un monde qui se dérobe comme dans un roman de Stephen King, shooté à l’Apocalypse. Que nul n’entre ici s’il n’est cinéphile, pour paraphraser la célèbre Académie », selon les mots du préfacier Jean-Max Méjean.

Avis :

Entre roman de vie, scénario de film engagé et essai philosophique sur le genre humain, Le scénar étonne par la variété de ses genres, le rythme de ses différents passages et surtout par la profondeur de ses réflexions. Le point de vue du narrateur perturbe également. Personnage central de l’histoire, il ne fait pas que nous décrire ce qu’il perçoit. Loin de là.

Il s’invite à l’intrigue et s’adresse régulièrement aux lecteurs, brisant le fameux mur qui nous sépare habituellement. Ici, l’auteur s’amuse, tout en mettant en lumière l’importance de tous ces rôles qui parsèment les récits ou les scénarios, de tous ces ingrédients qui aident une histoire à prendre forme et à devenir réalité. Du moins, dans nos imaginaires bouillonnants.

Un mixte entre deux genres

Le titre de l’œuvre le laissait sans doute deviner : Le scénar s’avère un savoureux mélange entre roman d’aventure, scénario de film engagé et narration atypique. Dans ce texte, les chapitres se mélangent et s’enchaînent ; les uns seront mis en page comme un véritable scénario, les autres resteront présentés comme les romans le prévoient. Cette alternance amène du suspens et donne vie à la lecture faite par l’une des protagonistes, qui se plonge dans un scénario trouvé par hasard par deux de ses camarades.

Il est intéressant de constater que les deux styles diffèrent par leur manière de décrire une scène (un scénario ne détaille pas les pensées des personnages par exemple, et se concentre sur les dialogues et l’essentiel), mais se ressemblent quand il s’agit d’offrir du rêve et de la réflexion. L’art créatif reste en fait le même, bien que la forme change.

Une mise en abîme bien orchestrée, pour un texte qui se lit à cent à l’heure, qui se vit et qui se décortique avec minutie. Rien n’est laissé au hasard ; la construction des phrases, le choix des mots, le rythme, tout a été choisi avec précision.

Un ton vivifiant

Le narrateur nous porte par sa voix tantôt sardonique, tantôt moqueuse, parfois ironique ou sarcastique, ou encore passionnée. Par ces tons différents, il nous intrigue et nous embarque avec lui dans une aventure peu commune. De l’humour se glisse dans tous les chapitres ; l’auteur ne se prend pas au sérieux et sert avant tout son histoire.

Le lecteur est captivé par cette voix spéciale, qui peut être amenée à lui parler, à lui donner des détails inutiles, à ralentir volontairement le récit par des absurdités, ou à l’accélérer pour ne plus ennuyer. Le scénar fait partie de ces œuvres à part, qu’un public habitué à des récits logiques pourrait ne pas apprécier. Il faut se laisser porter, s’évader et ne finalement retenir que ce qui nous intéresse vraiment. Certains y verront une histoire un peu folle, d’autres une ode à la liberté ou un hommage à ceux dont le métier, ou la passion, est de créer.

Des créations vivantes

Même des personnages imaginaires peuvent impacter notre vie. D’ailleurs, c’est bien cela que ressentent de nombreux lecteurs attachés à leurs héros fétiches ; ils pleurent avec lui quand de terribles injustices le poussent dans ses retranchements, ou exultent de joie quand tout leur sourit.

Le scénar met cela en avant, via l’une des héroïnes, si l’on peut ainsi dire, de ce texte. L’imaginaire prend littéralement réalité ! La jeune fille s’attache aux personnages qu’elle rencontre dans le scénario, comme s’ils étaient véritablement en vie. Le talent des écrivains réside en cela : rendre palpable, réel, ce que leur plume met en scène.

Une histoire un peu folle

L’histoire du scénario, comme celle du reste du roman, constitue des intrigues alambiquées, un peu folles, et même engagées, souvent politiques et philosophiques. On ne comprend pas forcément tout précisément, comme les héros du roman qui lisent le scénario en même temps que nous, et qui le dissèquent de leur côté. Certaines références leur sont inconnues, tout comme à nous. Heureusement, leur curiosité va les pousser à se renseigner et éclaircir ainsi notre lanterne.

L’histoire du scénario n’enchante pas spécialement, et perturbe même via certains côtés. Cependant, les messages qu’elle renvoie importent et intriguent. La musique s’invite aussi dans la partie, et trouve du sens.

Le scénar est avant tout une création dingue d’un auteur qui aime créer et mettre son imagination au service du rêve, une activité dont nous avons tous bien besoin en ces temps troubles.

Note : 15/20

La chronique vous a donné envie de lire le roman ? Cliquez ici https://bit.ly/34paakX pour l’acheter et soutenir ainsi vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.