décembre 4, 2021

Lyon des Cendres T.02 – Les Chants de la Sombre – H. Laymore

Auteur : H. Laymore

Editeur : Les Editions de l’Alchimiste

Genre : Fantastique, Uchronie, Historique

Résumé :

1793, Lyon, la Terreur.
Lyon a cessé de brûler sous les canons de la République. Pourtant, les cendres tombent encore, tout comme les têtes de ceux qui ont osé défier la Convention.
Laurent d’Orléac, Valentina, Claire et le Faucheux, s’enfoncent chaque jour un peu plus dans la ville et ses ténèbres. Étouffés par les complots, plongés dans l’ombre, ils n’ont pas encore conscience de tous faire partie d’un seul et même échiquier. Peu à peu, tandis que l’enquête du Hussard de la Mort piétine et que des sectes secrètes cherchent à manipuler des pouvoirs qui les dépassent, l’étau se resserre.
Qui est le pantin de qui dans cette gigue d’alchimistes, de révolutionnaires et de fous, alors que, dérangées par le vacarme d’un monde qui s’effondre, d’anciennes consciences s’éveillent pour réclamer leur part de sang ?

Avis :

Le second tome de la saga Lyon des Cendres s’avère encore mieux que son prédécesseur, et cela ne semblait pas évident étant donné la qualité déjà éprouvée par les débuts de l’aventure. Chacun des chapitres de ce tome deux a de l’importance, tant dans la poursuite des éléments de toutes les sous-intrigues possibles et imaginables, que pour notre compréhension plus profonde des personnages. Les instants de violence plutôt gratuite dépeints dans le premier tome, n’existent plus dans celui-ci, qui s’intéresse davantage à la richesse et à la complexité de toutes les histoires imbriquées entre elles.

Pour le plus grand plaisir des lecteurs, Les chants de la Sombre nous permet d’en apprendre plus sur les multiples protagonistes qui peuplent ce récit magique. En plus des anciens que l’on a appris à connaître, ce second tome en invite d’autres, mais de manière mesurée, pour ne pas nous perdre. Ceux que l’on découvre dans cette seconde partie s’avèrent aussi charismatiques que les précédents ; quelque peu pirates dans l’âme, aventuriers au fond de leur cœur, déjantés aux idées folles, encore plus énigmatiques et terrifiants, ou plus fascinants. Cette suite nous offre ainsi de nouvelles têtes, nous comble dans la poursuite des aventures des figures que l’on aimait déjà, et approfondit les personnalités de protagonistes que le tome un ne faisait qu’effleurer.

La part historique reste toute aussi présente, l’auteur en profitant pour nous détailler certains faits du passé, ou des habitudes d’une autre époque, notamment en début de chapitre. Ces explications s’intègrent parfaitement à l’intrigue qui, en plus de ses instants politiques, religieux, culturels, musicaux, poétiques ou mystérieux, appuie aussi du côté mystique. La Sombre, cette instance énigmatique, n’est pas le seul être déconcertant de ce tome deux, qui se complexifie tout en ouvrant de nouvelles portes, de nouvelles questions.

Certaines scènes du précédent tome apparaissent avec une lumière nouvelle grâce à la lecture du tome suivant, et s’avèrent plus utiles que prévu. L’auteur nous subjugue par sa créativité originale et accrocheuse, par cet imaginaire florissant, donnant au lecteur toujours plus d’éléments savoureux à dévorer. Les dialogues fascinent, tant par les mystères qu’ils dévoilent, que par ceux qu’ils amplifient ; les scènes enchantent par leur beauté, leur poésie, contrastant avec un univers sombre, glauque et une ville saturée de sang ; les révélations perturbent et poussent le lecteur dans ses retranchements, dans son envie toujours plus insatiable de comprendre, d’appréhender toutes les miettes lâchées par le récit.

Les chapitres s’enchaînent de manière efficace, nous laissant souvent sur notre faim, attisant un suspense sans fin, et alternant entre les différents personnages sans que cela ne soit frustrant, bien au contraire. Les personnages féminins ont la part aussi belle que les personnages masculins. La saga nous propose une palette de héros variée, grandiose, ainsi que des caractères prenants et de nouvelles créatures qui n’ont rien à envier aux vampires. La ville de Lyon se transforme et se dévoile, entre récit d’horreur et conte merveilleux.

Tous les personnages s’avèrent attachants à leur manière, même si Laurent, le Hussard de la mort, constitue une figure spéciale, qui est volontairement mise en avant par l’auteur et l’histoire. Son caractère, son esprit unique, ses dilemmes, ses actions, ses décisions, ses questionnements, son tempérament calme, ses doutes, ses désirs de justice, ses souffrances… tout nous touche chez lui. Valentina, comme Marjorie, nous émeuvent également, grâce à leur sensibilité et leurs facettes multiples.

L’univers de Lyon des Cendres prend de plus en plus d’envergure, et marque les esprits. Les rouages continuent leur ronde et d’autres mécanismes entrent en jeu. Bien qu’aucun des grands mystères ne soit résolu, le lecteur n’est pas frustré. Il reste dans l’impatience, la hâte de découvrir. L’auteur lui fournit assez d’informations, bien que détournées, pour le nourrir suffisamment et l’appâter. Par ailleurs, certains rebondissements n’étonnent pas, mais nous confortent dans l’idée d’un récit cohérent, d’un récit crédible, et font tout de même plaisir au lecteur, qui peut se féliciter d’avoir deviné certains secrets avant qu’ils soient dévoilés.

Ce tome deux, moins dans la violence, nous enchante par un univers riche et des intrigues complexes qui s’imbriquent les unes dans les autres. Tous les personnages ont un rôle à jouer, et aucun n’est laissé à l’écart, comme chacune des actions du roman. L’auteur contrôle parfaitement son histoire, écrit de manière fluide et efficace, fournit des descriptions travaillées qui dépeignent un univers original, et ne dévoile que le minimum d’éléments pour nous tenir en haleine, sans nous frustrer. Le lecteur en désire toujours plus, et réclame la suite, à chaque fin de chapitre.

Enfin, les dernières lignes constituent un épilogue puissant, inattendu, même si quelques graines ont été dispersées quelques pages auparavant. La révélation finale, tel un coup de tonnerre, nous achève tout en nous réjouissant. La suite promet d’être prometteuse.

Note : 20/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.