octobre 20, 2021

La Famille Fang

Titre Original : The Family Fang

De : Jason Bateman

Avec Jason Bateman, Nicole Kidman, Christopher Walken, Kathryn Hahn

Année: 2017

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Drame

Résumé :

De retour dans la maison familiale, Baxter et Annie Fang soignent les cicatrices d’une éducation qui a toujours échappé aux conventions. Lorsque leurs parents, des artistes célèbres pour élaborer des canulars en public, disparaissent dans des circonstances troublantes, le frère et la sœur mènent l’enquête, indécis quant à la raison de cette étrange disparition : est-ce un jeu stupide ou une ruse élaborée ? Rien ne peut les préparer à ce qu’ils vont finir par découvrir.

Avis :

Jason Bateman fait partie des acteurs que j’aime le plus, parce que je lui trouve une sensibilité très touchante qu’il arrive à insuffler dans tous ses personnages et ça, même si les films dans lesquels il peut jouer ne sont pas toujours des chefs-d’œuvre. Comme beaucoup d’acteurs avant lui et beaucoup après lui, Jason Bateman s’est laissé tenter par la réalisation. Il a tout d’abord commencé à la télévision, notamment sur les séries dans lesquelles il joue. Puis en 2014, il livre un premier long-métrage passé inaperçu et sorti directement en DVD « Bad Words« .

Aujourd’hui, on s’arrête sur son second long-métrage, lui aussi passé inaperçu et directement sorti en DVD. Loin des comédies qu’on lui aurait imaginées d’emblée, c’est vers le drame que s’est dirigé Jason Bateman. Doté d’un très beau sujet, le poids du passé et surtout l’influence des parents sur la vie des enfants, « La famille Fang » est pourtant une déception. Alors que le réalisateur avait de l’or entre les mains, il n’arrive jamais vraiment à nous embarquer dans cette thérapie familiale dépressive. On en ressort ennuyé, fortement ennuyé, car derrière les passages à vide, derrière les problèmes de rythme, je le répète, « La famille Fang » a un sujet des plus intéressants. Dommage.

Annie et Baxter, la quarantaine bien passée, reviennent dans la maison familiale pour quelques jours. Elle est actrice, lui écrivain et ils viennent d’une famille d’artistes, des artistes assez particuliers, puisque cela fait plus de quarante ans que leurs parents font des canulars à travers le pays. Si enfants, Annie et Baxter appréciaient prendre part à ces canulars, adultes, ils n’ont jamais vraiment compris le mode vie et le monde de leurs parents. Alors qu’une dispute vient d’éclater, leurs parents disparaissent et leur voiture est retrouvée par la police dans des circonstances troubles. Si la police s’engage sur la route du double meurtre, Baxter et surtout Annie n’y croit pas et imaginent un nouveau canular… Les deux frères et sœurs commencent alors une enquête pour retrouver leurs parents…

« La famille Fang » est donc une déception et une déception agaçante, car quand on jette un rapide coup d’œil sur le projet de Jason Bateman, il ne faut pas chercher longtemps pour y voir qu’il y a là bien des ingrédients pour livrer un bon et beau drame.

On commence par le scénario, ou du moins l’idée de base, des parents qui mènent une vie d’artiste qui prend bien trop de place et casse bien des choses au sein de cette famille. La réflexion qu’apporte le film est intéressante, et au-delà de tout cet aspect artistique, le film de Bateman explore les blessures de l’enfance et le manque d’amour des parents et comment cela influe sur la vie des adultes que sont devenus les enfants Fang. Il y a quelque chose de l’ordre de la psychothérapie avec ce film, et sur bien des instants, le film de Jason Bateman se fait touchant.

Derrière tout le drame lourd qui se met en place, il faut saluer les petits moments de comédie qui sont pour le coup vraiment adorables. Ces moments de comédie savoureusement dispatchés dans le film se trouvent être mis dans des flashbacks qui nous montrent avec drôlerie et un soupçon de malaise les délires artistiques et autres canulars des parents Fang. Certains d’entre eux valent leur petit pesant d’or.

Toujours dans les bons côtés, « La famille Fang« , c’est un très beau casting, Jason Bateman, réalisateur, mais aussi acteur de son film, a réuni devant sa caméra Nicole Kidman, Christopher Walker, Kathryn Hahn, Jason Butler Harner, ou encore Marin Ireland. Tout ce casting fonctionne bien, les comédiens sont bons, même si on regrettera que beaucoup des personnages ne sont pas vraiment développés et servent de stéréotypes.

Mais voilà, malheureusement pour cette « … famille Fang« , ça s’arrête là, car pour le reste, on ne peut pas dire que Jason Bateman arrive à nous passionner et nous convaincre. Si le réalisateur tient de bons sujets, bien souvent, il ne fait qu’évoquer ces sujets et l’on se demande très souvent où il veut en venir avec cette enquête par exemple et qui dans un sens plombe son film et au-delà de ça, finit par vraiment agacer avec ce final tiré par les cheveux, qu’on finit par rejeter en bloc. Le tout est aussi tenu par une mise en scène qui a tendance à traîner en longueur et surtout livrer un film dépressif. « La famille Fang« , c’est un drame lourd, qui enchaîne bien souvent des passages à vide et nous, spectateurs, finalement, restons dans l’attente que le film commence vraiment, on attend que Jason Bateman nous entraîne dans cette histoire qui, je le répète, a bien des arguments pour être un excellent film. Malheureusement, on comprend vite que ceci est le choix du cinéaste, que le film sera ainsi et entre jolis moments et agacement, on s’ennuie et la déception s’impose.

Cette sortie directement en DVD est donc compréhensible à la découverte de ce second métrage signé Jason Bateman. Long, lourd, dépressif, malgré des sujets intéressants, et même quelques bonnes réflexions sur le poids des parents, « La famille Fang » n’arrive malheureusement pas à convaincre et l’on s’ennuie et ça, c’est bien dommage…

Note : 08/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.