juin 24, 2024

This Changes Everything

De : Avi Lewis

Année : 2016

Pays : Etats-Unis, Canada

Genre : Documentaire

Résumé :

Et si lutter contre la crise climatique est la meilleure chance que nous n’aurons jamais de construire un monde meilleur ? Filmé sur 211 journées de tournage dans 9 pays et 5 continents sur 4 ans, This Change Everything, est une tentative épique pour ré-imaginer l’immense défi du réchauffement climatique.
Sept portraits de communautés sur les lignes de front, du bassin de la Powder River au Montana jusqu’aux sables bitumineux de l’Alberta, de la côte sud de l’Inde à Pékin et au-delà : la narration de Naomi Klein entremêle ces histoires de lutte, reliant la présence du carbone dans l’air et le système économique qui l’a engendré.
Naomi Klein construit son idée la plus controversée et la plus passionnante : que nous pouvons saisir la crise existentielle du changement climatique pour transformer notre système économique défaillant en un nouveau système radicalement meilleur.

Avis :

À l’instar d’Une vérité qui dérange ou Avant le déluge, les documentaires ayant pour sujet le réchauffement climatique ont pour vocation de sensibiliser le public et d’interpeller les politiques. Si les propos sont alarmistes, ils démontrent l’état d’urgence d’une situation intenable et passablement absurde au regard de la surexploitation des ressources naturelles. À constater le pessimisme ambiant et l’inconscience des multinationales, est-il encore temps de changer les choses, à tout le moins d’atténuer les conséquences de l’activité humaine ? This Changes Everything tente d’y répondre avec engagement et conviction. Pour autant, l’impact du message est-il réellement probant ?

Produit par Alfonso Cuarón et réalisé par Avi Lewis, le présent documentaire a pour figure de proue Naomi Klein, journaliste connue pour ses positions altermondialistes. D’emblée, elle évite toute comparaison avec ce qui a pu être effectué auparavant. Elle n’hésite pas à dénigrer la fonte des glaces et la survie des ours polaires qui sont assimilées à un cliché dénué de toute portée émotionnelle pour elle, comme pour le spectateur. L’approche a de quoi surprendre et, à certains égards, peut paraître contradictoire par rapport au message véhiculé. En d’autres termes, ce qui ne sert pas sa cause est à ignorer. Un point de vue sujet à controverse qui fait uniquement le lien entre l’introduction et l’épilogue.

Le premier a priori n’est donc pas forcément encenseur. Pourtant, ses investigations l’amènent à exposer des cas peu (ou pas du tout) médiatisés, comme les sables bitumineux dans la région de l’Alberta, au Canada. Cette forme d’extraction pétrolifère est représentative d’un massacre de l’environnement par une surexploitation insensée. Traitement intéressant, le documentaire donne la parole aux responsables, ainsi qu’à leurs sous-fifres. Entre déni, illogisme et vision à court terme, les arguments présentés pour justifier leurs actions peuvent être démontés par un enfant de 5 ans ! En parallèle de la lutte des Amérindiens, on se rend compte qu’un problème démesuré à l’échelle locale est l’affaire de tous.

En cela, This Changes Everything se révèle assez habile pour exposer l’impact à divers degrés. Chaque exemple est l’occasion d’appuyer l’opposition entre la masse et les multinationales. Les politiques sont ici remisés à des pions manipulables et influençables. Que l’on se situe en Amérique du Nord, en Inde, en Chine ou même en Grèce, le schéma se répète inlassablement avec une cause commune : l’argent. On dénote alors des remarques et des notions intéressantes. Sans sombrer dans des considérations marxistes, le capitalisme est avancé comme le cœur du problème. Le surendettement de la Grèce est assez éloquent pour solder les ressources naturelles aux plus offrants.

Mais l’on retient surtout un concept accessible à tous et que, pourtant, personne n’assimile vraiment. Comment peut-on espérer croître indéfiniment sur une planète aux ressources finies ? La question est d’une simplicité confondante, mais personne ne semble l’entendre. Au-delà des impératifs économiques et des responsabilités politiques, il s’agit d’une question de bon sens. Toujours est-il que la teneur des propos se radicalise pour mieux se tourner vers la révolte populaire et s’ériger en tant que contre-pouvoir. Or, la tonalité suggère davantage une opposition séditieuse plutôt qu’une véritable solution. Pour reprendre l’idée de la narratrice, les masses ont le pouvoir de dire non. Quant au « oui » pour disposer d’une réelle alternative, les allégations sont plus nuancées, voire inexistantes, dans la force de proposition.

Au final, This Changes Everything est un documentaire intéressant pour dénoncer les dérives capitalistes à travers le globe. Sur la base de faits et de témoignages de première main, l’interpellation fonctionne sur une société incapable de se projeter à moyen ou long terme. Les propos tenus sont également judicieux pour démontrer que des actions isolées peuvent déboucher sur une mobilisation générale. Pour autant, le film d’Avi Lewis n’est pas dénué de reproches. Progressivement, l’écologie semble reléguée au second plan ou utilisée comme simple prétexte pour se révolter face au pouvoir. En somme, on a droit à une analyse objective et travaillée sur les causes et les faits. Pour ce qui est des moyens employés afin d’y remédier, et de la finalité qui en découle, il n’est pas sûr que l’ensemble se révèle aussi pertinent.

Note : 13/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.