janvier 27, 2022

Un Raccourci Dans le Temps – Et Dans le Scénario…

Titre Original : A Wrinkle in Time

De: Ava DuVernay

Avec Storm Reid, Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Fantastique

Résumé:

Comme la plupart des collégiens, Meg Murry manque d’assurance et tente de trouver sa place. Très intelligente (ses parents sont des scientifiques mondialement connus), elle possède – tout comme son petit frère Charles Wallace – un don rare qu’elle ne n’a pas encore exploité. La disparition inexpliquée de son père va l’amener à faire la connaissance de trois guides – Mme Quidam, Mme Qui, Mme Quiproquo– venues sur Terre pour l’aider à le retrouver. Accompagnés de Calvin, un camarade de classe,  ils trouvent au cours de leur quête un raccourci spatiotemporel les entraînant vers des mondes insoupçonnés sur lesquels règne un personnage maléfique…

Avis:

Venu du circuit indépendant américain, Ava DuVernay n’est pas forcément très connue, mais ce n’est pas pour cela qu’elle en est à son coup d’essai. D’ailleurs, la réalisatrice de quarante-cinq ans jouit d’une jolie réputation, puisque ses précédents films ont été plus qu’appréciés. Comme ça, on pense à « Selma » qui demeure son succès qui l’a mise en lumière. Les autres, comme « Middle Of Nowhere » ou « The 13th » se sont fait bien plus discrets, voire complétement anonymes. Deux ans après son documentaire « The 13th » (disponible sur Netflix), Ava DuVernay est de retour avec ce qui est son plus gros projet. Estampillé Disney, la réalisatrice nous présente cette année « Un raccourci dans le temps« , film qui s’annonçait sympathique. Sorte de comédie familiale sur fond de fantastique, doté d’un casting pour le moins prestigieux.

Doté d’une idée et d’un concept sympa, ce « … raccourci dans le temps » va pourtant s’avérer être une affligeante déception. Ennuyeux, vide, crétin, mal fait, et franchement lourd, « Un raccourci dans le temps » est une véritable catastrophe de tous les instants.

Voilà quatre ans que le patriarche de la famille Murphy a disparu sans laisser de traces. Meg, sa jeune fille, est depuis perdue et peine à retrouver goût à quelque chose. Un jour, avec son petit frère adoptif, elle voit arriver dans sa vie Madame Quiproquo, une femme étrange, peut-être un peu folle. Cette dernière lui apprend qu’avec ses amies guerrières des galaxies, elles ont entendu un appel de détresse et que la destination de cet appel est la famille Murphy. Le père de Meg est peut-être toujours vivant. Aidé d’un ami, de son petit frère, des trois guerrières, de son courage et son amour, Meg se lance alors dans une mission de sauvetage totalement incroyable à travers à la galaxie.

La surprise de cette semaine ne vient pas forcément de là où l’on s’y attendait le plus et pas non plus dans le sens où l’on s’y attendait. Quand on parle de surprise, généralement, c’est pour évoquer du positif et là, c’est tout l’inverse qui se produit.

Disney n’a pas produit que de bons films, mais généralement, quand on découvre une production Disney, il y a peu de chance que tout, absolument tout, nous ennuie et soit mauvais. Eh bien, c’est l’exploit que vient de faire ce « … raccourci dans le temps » et ça, on va le découvrir dès les premières minutes du film.

Il est fort difficile d’aborder ce film, tant on ne sait par où commencer tant rien ne va. Le scénario est une brindille et s’il y a bien quelque chose qui a été raccourci, c’est bien ce dernier. Entre clichés épuisants, scènes qu’on a déjà trop vu, absence totale d’intrigue et personnages au-delà du supportable, « Un raccourci dans le temps » est un terrible agacement.

L’intrigue, qui partait sur une idée intéressante, n’ira jamais plus loin et dès le début, on a l’impression d’avoir déjà vu ce film cent fois et en de bien meilleures conditions. L’histoire nous martèle un message d’amour universel en boucle, insistant sur la famille, l’acceptation de soi, le bien, le mal… Des messages qui restent intéressants, mais qui sont ici tellement matraqués, convenus, et parfois même tournés au ridicule, que ça en devient aussi épuisant qu’ennuyant. De plus, cette histoire, parfois, dans son déroulement, n’a aucun sens et bien souvent, elle fait du remplissage. Si raccourcis il y a, c’est bien dans son scénario qu’on les trouve. Un scénario qui à plusieurs instants dans le film ne fait que de la démonstration, afin d’en mettre plein la vue, mais aucun charme, aucune magie n’est présente.

Ce ratage s’exporte aussi dans plusieurs autres domaines, thèmes et personnages du film. Étonnant, aucun des personnages n’est attachant. C’est même le contraire, et beaucoup trop sont très agaçants, au point qu’on se fiche royalement de ce qui peut leur arriver. Sentiment renforcé par des comédiens qui en font soit de trop, soit pas assez. Des acteurs qui sombrent dans le ridicule (Oprah Winfrey, Michael Peña) ou encore dans le terriblement surprenant, dans le mauvais sens du terme. On pense à Reese Witherspoon qui est mauvaise au possible, une première ! Et finalement au milieu d’eux, seul Mindy Kaling nous fait sourire, et Levi Miller est touchant.

Et enfin, histoire d’être raccord, ce ratage se trouve et se voit dans la mise en scène. Une mise en scène paresseuse et clientéliste, qui n’offre rien de neuf. Et qui croit que l’univers bien fade qu’elle développe va suffire. Alors même que le film vient de commencer, et alors même qu’il a un joli concept pour lui, on connaît déjà ce film par cœur et rien ne nous bouscule, si ce n’est des effets spéciaux catastrophiques.

Franchement, « Un raccourci dans le temps » est une surprenante déception. Agaçant, ennuyant, incohérent (un personnage ira même jusqu’à disparaître, pour revenir après, puisque la réalisatrice ne sait pas quoi en faire…), cette ode à l’amour et l’acceptation de soi est l’un des plus beaux ratés de l’année !

Note : 05/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=IzvyQiBjDas[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.