octobre 21, 2021

The Disaster Artist – Oh, Hi James!

De : James Franco

Avec James Franco, Dave Franco, Seth Rogen, Alison Brie

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Biopic, Drame, Comédie

Résumé :

En 2003, Tommy Wiseau, artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s’y prendre, il se lance … et signe THE ROOM, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n’y a pas qu’une seule méthode pour devenir une légende !

Avis :

Adapté du roman éponyme de Greg Sestero, The Disaster Artist raconte la genèse de The Room, le film de Tommy Wiseau. Considéré comme le pire film de l’histoire du cinéma, The Room est pour autant devenu un véritable classique. James Franco incarne cet hurluberlu et raconte son histoire dans une comédie potache récompensée par le Golden Globes de la meilleure comédie.

Une fidélité à toute épreuve

Ce qui frappe aux premiers abords, c’est avec quelle précision James Franco a recomposé le casting, l’équipe et la genèse du film de Tommy Wiseau. Dans la peau de ce dernier, James Franco excelle. Les cheveux longs, le regard plissé, et ses expressions réutilisées, l’acteur frappe dans la peau de Tommy Wiseau et ce dès son introduction, très théâtrale. James Franco tient le film sur ses épaules et interprète avec une énorme justesse le décalage du réalisateur de The Room. De même, James Franco recrée l’ambiance du film, utilise des décors similaires et s’entoure de son équipe habituelle, dont fait partie Seth Rogen, pour redonner vie à ce nanar culte. Il va même jusqu’à recréer des scènes à l’identique, des dialogues repris, et des situations racontées, dans l’envers du décor, presque comme un making of.

James Franco connaît son sujet, parle aux fans ou aux cinéphiles en reposant ses vannes sur des clins d’œil et des références au public. Ce dernier a tourné en dérision The Room, il s’est totalement approprié l’œuvre, et rigole aux blagues créées de toute pièce. C’est aussi grâce à cela que The Room est devenu culte, parce que le public a construit toute une identité autour de cette œuvre, lui apportant un ressort comique qui n’existait pas à la base. James Franco le sait et l’utilise. Par exemple, dans les traditionnels « Hey Tommy », le cheap-cheap-cheap, ou encore ces rires forcés. James Franco sait quelle scène il faut refaire, lesquelles il faut montrer à leur fabrication, etc… et ce jusque dans le grand final. Avec The Disaster Artist, James Franco consolide cet univers créé autour de The Room et lui permet encore, un peu plus, d’assoir son statut de nanar culte plus de 15 ans après sa sortie.

Un biopic efficace, drôle et rythmé

The Disaster Artist est de toute façon un film efficace, drôle et rythmé. Grâce à sa mise en scène précise, et des personnages hauts en couleurs, le film ne déçoit jamais. James Franco tente une reconstitution de Los Angeles plutôt efficace, permettant de mettre en avant un monde dirigé par des requins dans lequel il est extrêmement difficile de percer. De retour dans les années 1990, James Franco opte pour une mise en scène chaude, une bande originale pop, et des dialogues rythmés. The Disaster Artist est efficace dans sa manière d’aborder son sujet, dans son introduction de ses personnages, et même si le développement est parfois linéaire, le portrait dépeint de Tommy Wiseau est un mélange de fascination et de scepticisme. L’acteur n’oublie pas de conserver une part de mystère en abordant l’âge, l’origine et la fortune de Tommy Wiseau, encore aujourd’hui détenus secrets.

The Disaster Artist appuie un peu plus l’intérêt que le public porte à The Room et à son étonnant cinéaste Tommy Wiseau. Drôle, touchant, fidèle, le film épaissit un peu plus le mystère qui entoure cet homme, parfaitement interprété par James Franco, précis et entraîné pour porter ce rôle hors du commun.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=NXyK__ICsAo[/youtube]

Par Aubin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.