février 28, 2024

Uncharted 4 – A Thief’s End

Résumé :

Le célèbre explorateur devra révéler le complot qui se cache derrière un légendaire trésor de pirates.

Avis :

On dit que le cinéma s’inspire de plus en plus du jeu vidéo pour trouver de nouvelles idées. Et on ne peut pas renier cet état de fait quand on voit des films tournés à la première personne comme Pandemic ou encore Hardcore Henry. On ne compte pas non plus les films issus de licences vidéoludiques à l’instar de Doom ou encore de la saga Resident Evil. Mais il faut aussi savoir que l’inverse est vrai et que depuis l’avènement des consoles nouvelles générations ainsi que de graphismes plus léchés, on se retrouve face à des jeux qui ressemblent de plus en plus à des films. Et la saga Uncharted n’échappe pas à cette règle empirique. Mélange ingénieux de Prince of Persia et Assassin’s Creed dans sa mécanique de déplacement et d’Indiana Jones dans l’esprit, la franchise des Uncharted a su combler un vide et remplir le cœur de joueurs avides de sensations fortes et de chasses au trésor endiablées. Avec ce quatrième opus, Naughty Dog signe un énorme blockbuster dans la lignée des précédents, mais jouant encore plus sur l’écriture du script et profitant de la puissance de la Playstation 4 pour proposer des graphismes hallucinants de beauté.

Le début du jeu est relativement déroutant, car il détient tous les codes d’une œuvre de cinéma. On commence  le jeu avant les trois premiers épisodes, alors de Nathan est en prison avec son frère et ensemble, ils recherchent un trésor de pirates. Malheureusement, la sortie se termine en drame puisque le frère de Nathan, Samuel, meurt criblé de balles. On repart alors encore en arrière, alors que les deux frères sont dans un orphelinat et on devine rapidement que ce chapitre flashback sera là pour assoir une belle complicité entre les deux hommes et aussi permettre au néophyte de se familiariser avec les touches. Sauf qu’après quelques passages obligatoires de narration pour bien appuyer le nouveau train-train quotidien de Drake, son frère revient et lui propose une nouvelle chasse au trésor. Et après les vestiges de l’Amérique du Sud et Eldorado, la cité de Shambala ou encore l’Atlantis des sables, Nathan Drake embarque pour retrouver le trésor du pirate Avery.

Si le jeu ne devait avoir qu’un seul défaut, c’est son tout début. Afin d’appuyer sa ligne de conduite et sa volonté de faire une œuvre avec un véritable scénario, Uncharted 4 en oublie le fun et surtout le joueur. En effet, à force de cinématiques et de passages où le joueur ne fait rien, on commencera réellement à prendre la manette à partir du sixième chapitre, ce qui fait un peu long. Alors certes, on ne s’ennuie jamais, car le scénario est malin et relativement intelligent pour construire un lien fort entre Nathan et son frère ou encore sa femme, mais Naughty Dog semble avoir oublié le joueur pendant le tout début. Fort heureusement, en matière de divertissement, le soft n’oublie plus personne par la suite. Réussissant le tour de force d’un juste équilibre entre plateforme et gunfights, le jeu devient un véritable plaisir malgré quelques passages difficiles et parfois frustrants, notamment lorsqu’une horde d’ennemis s’abat sur nous et que le checkpoint se fait face à un ennemi armé d’un fusil à pompe. Cependant, on trouvera toujours la parade grâce à un gameplay revisité et très malin.

En effaçant les scories des précédents opus, cet Uncharted possède quelque chose d’intuitif et de particulièrement fluide. On notera la venue d’une corde pour s’accrocher et on prendra un énorme plaisir à atteindre des plateformes inaccessibles grâce à ce moyen ou encore de sauter au dernier moment pour éviter une mort certaine. Parmi les nouveautés et pas des moindres, on pourra aussi conduire une voiture et s’éclater grâce à une jouabilité parfaite et très agréable. Le jeu gagne réellement en fluidité, surtout dans les déplacements de son personnage. Plus souple, il répond aussi rapidement à n’importe quelle touche pour un effet immédiat. Ce qui n’est pas tellement vrai sur le combat final qui aime user des QTE, mais c’est une chiquenaude sans importance.

Mais ce qui frappe le plus quand on joue à Uncharted 4, c’est la qualité des graphismes. Car en plus d’être jouable et de gommer les imperfections des opus précédents, ce jeu offre des décors d’une beauté à couper le souffle, surtout sur la fin, au milieu des îles pour retrouver le bateau pirate. Mais ce n’est pas tout, la découverte de Libertalia est splendide, comme la fin avec le bateau d’Avery, véritable image d’Epinal du bateau pirate. Ces graphismes ne changent pas en plus entre le moment joué et la cinématique, ce qui renforce l’implication du joueur. On notera aussi des passages ultra nerveux, comme cette course-poursuite à moto avec un camion aux trousses et sur lequel il faudra tirer pour le faire exploser. Et des passages comme celui-ci, il y en a plusieurs, marquant la rétine à tout jamais. La seule chose que l’on peut reprocher à ce jeu, c’est son manque de rejouabilité, puisqu’une fois l’aventure principale terminée, il n’y a pas grand-chose à faire, hormis trouver des trésors non découverts ou encore un multijoueur dans lequel il faut survivre. Rien de bien transcendant donc, mais la durée de vie de cet opus est supérieure aux trois précédents, proposant quelque chose de plus long et de plus complet en termes de scénario.

Au final, Uncharted 4 – A Thief’s End est un excellent jeu doublé d’un scénario solide et prenant. Jouant à fond sur le travail d’équipe et la valeur d’une famille, le jeu trouve un juste équilibre entre action non-stop et moments plus calmes pour développer non pas une intrigue mais des relations fortes entre les personnages. Il en résulte un jeu à tendance cinématographique puissant et d’une grande richesse. Il est juste dommage que la rejouabilité ne soit pas au rendez-vous.

Note : 18/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=hh5HV4iic1Y[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.