décembre 3, 2021

George R.R. Martin – Le Trône de Fer

9782290302866

Résumé :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ? Dans la lignée des Rois Maudits et d’Excalibur, Le Trône de Fer plonge le lecteur, sans lui laisser reprendre souffle, dans un univers de délices et de feu. L’épique et le chevaleresque côtoient sans cesse le vil et le démoniaque. La bravoure et la loyauté se heurtent à la duplicité et à la fourberie. Mais dans ce tourbillon d’aventures cruelles, ce sont finalement l’amour, la tendresse, l’indestructible force de l’amitié qui rayonnent au-dessus des ténèbres.

Avis :

George R. R. Martin est un auteur contemporain de Tolkien ou de C.S Lewis, mais il a parcours assez atypique et au départ, rien ne le cantonnait à la fantasy. D’abord journaliste puis professeur, il va s’essayer tout d’abord à la science-fiction puis à l’horreur. Durant les années 80, il va écrire des scénarii pour des séries télévisées comme la cinquième dimension ou encore la belle et la bête. C’est dans les années 90, las de se formater au format télévisuel qu’il va recommencer à écrire et que le trône de fer va naître (a song of ice and fire en anglais). Le premier tome est sorti en 1996 et va être suivi par de nombreux autres tomes puisqu’aujourd’hui, nous en sommes à 13 tomes et l’écrivain pense arriver à la fin dans 10 ans ! Récemment adapté en série télé avec brio, je me suis donc lancé dans la lecture du premier avec une grande envie. Alors au final, ça donne quoi ?

Amateur du seigneur des anneaux et d’univers fantasy particuliers, la saga du trône de fer, tout comme la saga de l’épée de vérité de Goodking, me semblait incontournable. Il faut dire que Martin a un certain talent pour l’écriture, car tout cela est fluide et la lecture, malgré quelques mots assez complexes et techniques qui nécessiteront peut être une recherche dans le dictionnaire, reste très agréable. Mais l’histoire dans tout cela. Plutôt que de copier Tolkien, très manichéen dans sa structure, Martin va se concentrer sur un complot visant le grand roi par sa femme issue d’une grande famille un peu dégénérée sur les bords, et il va montrer des facettes différentes pour chaque personnage. Et il faut dire que certains personnages sont vraiment à croquer. Bien entendu, le plus charismatique est un nain difforme, mais qui compense son handicap par un talent verbal et sarcastique incroyable. D’ailleurs, sa difformité est en complète contradiction avec ses opinions et sa famille et il reste le personnage le plus sympathique. Il faut dire aussi que Martin est le genre d’écrivain à faire mourir assez facilement ses héros, et on se rend compte au fil de la lecture qu’il n’y a pas de héro, mais une multitude de héros. Et chaque personnage a une importance capitale dans l’histoire. Il faut dire que de plutôt s’appesantir sur des batailles ou des descriptions interminables, l’écrivain va se concentrer sur les différentes relations entre les personnages, tirant parfois vers l’abominable comme l’inceste ou la consanguinité, mais essayant aussi de voir l’évolution sur le long terme les relations que peuvent nouer certains personnages les uns envers les autres. Ainsi, même dans le premier tome, on peut voir des amitiés se former, se perdre, mais aussi de fortes animosités se créer.

Au final, le premier tome du trône de fer est une réelle réussite, se basant sur des complots, de la vengeance et surtout sur une galerie de portraits très travaillés et franchement complexe. De plus, on sent que c’est une littérature adulte, car certains termes ou vocabulaire sont difficiles et les personnages, enfants comme jeunes vierges, ne sont pas épargnés. Bref, un livre que je conseille pleinement. Il faut tout de même ajouter que la série télévisée est très fidèle et que la première saison prend en compte les deux premiers tomes.

Note :16/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.