janvier 29, 2022

Nous ne Sommes pas des Anges

11780400_1132261350120606_1467075689_n

Titre Original : We’re No Angels

De : Neil Jordan

Avec Robert De Niro, Sean Penn, Demi Moore, Hoyt Axton

Année : 1989

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie Dramatique

Résumé :

Deux petits voyous se voient obligés de participer par hasard à une évasion. Poursuivis par les autorités, ils se réfugient dans un petit village, déguisés en prêtres.

Avis :

Quand on me parle de Neil Jordan, j’ai tout de suite tendance à penser à « Entretien avec un vampire » qui reste l’un de mes films préférés sur les vampires, et même l’un de mes films préférés tout court. Mais Jordan n’a pas fait que ça et c’est un excellent réalisateur, « Michael Collins« , « A vif« , « Breakfast on Pluto » sont de lui. Malgré tout, je trouve que c’est un réalisateur qui est quelque peu oublié ces dernières années. Son dernier film en date, « Byzantium« , est sorti directement en DVD chez nous.

C’est surement à cause de son affiche et les années 80 (même si le film est sorti en 90), ou encore le duo qui me faisait rêver, mais j’avais toujours voulu voir ce film, et j’étais certain de trouver une comédie totalement fendarde, qui allait m’éclater du début à la fin. Rien que le fait d’imaginer Penn et De Niro en moines me faisait marrer et même si j’ai passé un bon moment devant ce « Nous ne sommes pas des anges« , je dois dire que j’en sors quelque peu déçu de par le fait que le film m’a beaucoup moins amusé que je l’aurais aimé et finalement, au milieu de la belle filmographie de son réalisateur, on peut dire que c’est une œuvre mineure et peut être oubliable.

11783979_1132261423453932_282689139_o

1935, dans une prison proche de la frontière canadienne. Ned et Jim sont deux brigands qui attendent leur libération. Un soir, ils doivent assister de force à l’exécution de l’un des prisonniers. Ne sachant pas trop pourquoi ils sont là, ils vont vite comprendre qu’ils sont pris contre leur grès dans un plan d’évasion. Une évasion parfaitement orchestrée et réussie, mais ce n’était que le début des emmerdes, car une fois dehors, les voilà traqués par la police du comté et les forces de l’ordre sont bien décidées à abattre les trois fugitifs. Ned et Jim ont perdu la trace de Bobby. Les deux fugitifs décident de passer la frontière canadienne. Mais le problème, c’est qu’elle est doublement protégée. Par « chance », une confrérie de moines est réunie pour célébrer les larmes de la vierge de l’église. La célébration se passe au Canada, alors les deux malfrats vont se faire passer pour des moines.

L’idée est excellente, hilarante même, deux bagnards qui se retrouvent à se planquer chez des moines et se retrouvent dans la peau de deux célèbres moines attendus. Je pensais vraiment trouver de quoi m’amuser devant ce film, surtout que ces deux faux moines vont se retrouver confrontés à de drôles d’épreuves. Avec Neil Jordan, qui m’a rarement déçu derrière la caméra, et ce casting aussi alléchant qu’improbable, « Nous ne sommes pas des anges » avait beaucoup d’éléments qui jouaient en sa faveur. Mais voilà, même si je me suis quand même amusé devant les deux ou trois situations totalement absurdes dans lesquelles les deux fuyards se retrouvent, je dois dire que le film de Neil Jordan a eu tendance à me laisser sur ma faim et il s’est avéré assez fade.

L’intrigue est drôle, du moins l’idée de départ, mais très vite, j’ai trouvé que le film tournait un peu en rond et cherchait la péripétie fun pour tenir le spectateur en alerte. Le scénario est plutôt facile et convenu et c’est sans grande surprise qu’il nous emporte vers son final, que j’ai aussi trouvé trop simple et convenu. Le film apporte quand même plusieurs moments assez funs et improbables qui m’ont fait sourire mais il ne va jamais plus loin et reste toujours très propre sur lui. Alors qu’on a à faire à deux taulards qui se retrouve à se plaquer, à mentir, tromper, duper, ça reste très gentil. Les personnages sont trop gentils, et au final, on se demande même pourquoi ils sont en prison. Non pas que j’aurais voulu des tueurs sanguinaires, mais j’aurais apprécié que les personnages soient plus profonds et plus durs, surtout en ce qui concerne celui tenu par Sean Penn. Le film comporte aussi plusieurs facilités ou raccourcis scénaristiques, comme le fait que les deux évadés prennent la place de deux moines très connus, qui n’arriveront jamais et dont on entendra parler tout le film, tant ils sont reconnus, mais jamais on ira plus loin. Pourquoi ne sont-ils jamais arrivés par exemple ? Mystère.

Après le tout est quand même agréable et le film a son petit charme. Même si les personnages ne sont pas assez profonds, le duo Robert De Niro et Sean Penn fonctionne bien et se paye quelques moments franchement amusants, la scène dans le confessionnal entre autre, De Niro en curé qui entend les confessions de Bruno Kirby en flic adultère est assez énorme, je pense même que c’est le meilleur moment du film et pour le coup De Niro est hilarant. La mise en scène est bonne et Neil Jordan insuffle un bon rythme à son film.

Je pense aussi que le film gagne en sympathie grâce à l’excellente composition de ce duo aussi improbable que bien assortie, particulièrement Robert De Niro, qui est franchement bon et drôle et Sean Penn à côté de lui reste sympa, mais clairement en dessous. Mais je pense que ça vient du personnage, qui est plus fade et moins développé que du jeu de l’acteur lui-même qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Dans un petit rôle d’ »emmerdeuse », on trouve la belle et toute jeune Demi Moore. Bruno Kirby est parfait en adjoint perdu, d’ailleurs avec De Niro, c’est celui qui m’a le plus amusé. On trouvera un tout débutant John C. Reilly en moine et Hoyt Axton en évêque.

11787506_1132261433453931_2101526743_n

« Nous ne sommes pas des anges » m’a fait passer un petit moment sympa. J’ai souri plus que j’ai ri. Je reste un peu déçu, car j’en attendais trop de ce film, mais au final, même si c’est un film oubliable dans la filmographie de Neil Jordan, « Nous ne sommes pas des anges » reste un film amusant et divertissant à voir au moins une fois.

Note : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=m3PzhEpA1Is[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.