décembre 10, 2022

The Gingerbread Man

11303592_1095758260437582_191733507_n

De : Robert Altman

Avec Kenneth Branagh, Embeth Davidtz, Robert Downey Jr., Daryl Hannah

Année: 1998

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Figure éminente de la ville de Savannah en Géorgie, Rick Magruder est un avocat brillant comblé par le succès et les conquêtes. Un soir d’orage qui annonce la venue d’un ouragan, Magruder raccompagne Mallory, une serveuse en détresse, à laquelle son père, Dixon Doss, vient une nouvelle fois d’emprunter la voiture. La jeune femme lui raconte que son père la harcèle depuis l’enfance. Elle le décrit comme un sauvage qui vit au fond des bois. Magruder décide de l’aider et obtient sans peine l’internement de Dixon. Mais celui-ci ne tarde pas a s’évader.

Avis:

Il y a longtemps, je suis tombé sur « Docteur T et les femmes » de Robert Altman et j’ai passé un très mauvais moment devant. Je n’ai tellement pas aimé ce film que je suis devenu hermétique au cinéma de Robert Altman, fuyant sa filmographie. Puis, depuis quelques semaines, sans vraiment savoir pourquoi, j’ai l’envie de découvrir des films de lui, histoire de ne pas rester sur une mauvaise note.

En regardant ce qui traînait chez moi, j’ai sorti de sa pile un peu poussiéreuse « The Gingerbread Man« , que j’ai préféré face à « Gosford Park« . Pour être sûr de passer à autre chose, j’ai choisi un film totalement différent, je suis parti sur un thriller et je crois bien que le choix s’est avéré payant, puisque « The Gingerbread Man » m’a fait passer un bon moment fort en rebondissements. Un moment un peu simple, mais efficace, emmené par Kenneth Branagh en grande forme.

11271373_1095758373770904_1365337451_o

Rick Magruder est un brillant avocat à la carrière fabuleuse. Talentueux, hargneux, il a toujours gagné chacune des affaires qu’il a défendues. Un soir, après avoir fêté l’une des affaires qu’il vient de remporter, Rick fait la rencontre de Mallory, une serveuse désespérée. Mallory a de gros problèmes avec son père, un homme détraqué, qui la harcèle. Rick, touché par cette femme, décide alors de la représenter et lancer une procédure pour que son père soit interné en hôpital psychiatrique, chose qu’il va réussir à faire. Mais aidé par des amis, l’homme va alors s’évader. Mallory est donc en danger, et son père n’est pas prêt de lui pardonner ce qu’elle et Rick lui ont fait.

« The Gingerbread Man » est donc un bon petit thriller. Sans révolutionner le genre, ni même faire partie des meilleurs que j’ai pu voir, ce thriller manipulateur de Robert Altman m’a quand même fait passer un moment relativement sympa et qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout. J’ai pu lire à droite et à gauche, que la fin était pourtant prévisible, moi, je me suis complètement fait avoir, alors que c’était évident quand j’y pense.

Ce que j’ai beaucoup apprécié et qui m’a beaucoup étonné aussi, c’est que le réalisateur est arrivé à me convaincre avec une histoire quelque peu banale, et qui enchaîne pas mal de clichés et d’évidences, quand on y regarde de plus près.

J’ai toujours apprécié les histoires d’avocats qui se fourrent dans une histoire sombre, alors qu’elle s’annonçait des plus simples. Et ici, on est pile dans ce cas-là, complots, trahisons et révélations sont au programme de ce film. C’est vrai que le film a des faiblesses, pas mal de faiblesses même, il manque de rythme par exemple et surtout, il manque souvent de subtilité. Le réalisateur prend souvent des raccourcis dans son intrigue pour aller à l’essentiel. Parfois, c’est bien, et d’autres fois, j’aurais aimé que le film soit plus développé dans certains de ses côtés, comme le procès du père que je trouve bien trop vite expédié. Mais bizarrement, alors que cela aurait pu me déranger à plusieurs reprises, ici, je trouve que le film fonctionne bien comme ça. Bien sûr, j’aurais apprécié bien plus, mais le minimum m’a suffi pour me faire passer un bon moment. Puis il faut dire que le film est très bien filmé, qu’il y a pas mal de scènes dans leur construction qui sont remarquables, c’est indéniable. C’est une chose que j’avais déjà remarquée devant le seul film que j’ai vu de Robert Altman. De plus, j’ai apprécié que l’intrigue évolue, alors qu’un ouragan s’apprête à s’abattre sur la ville. J’ai trouvé que ça donnait une ambiance assez particulière, ainsi qu’une petite tension bienvenue. Après, il faut dire que j’ai tant détesté « Docteur T et les femmes » que je suis donc plus indulgent envers celui-là.

Mais bon, derrière cette intrigue très simple, ce que j’ai beaucoup apprécié, ce sont les personnages que j’ai trouvés très bien écrits, puis interprétés. J’ai vraiment aimé tout le quotidien autour du personnage de Kenneth Branagh. Le réalisateur nous décrit bien le personnage, sa vie, ses problèmes, son engagement et le tout le rend assez touchant. D’ailleurs, c’est l’acteur qui fait une belle partie du film et je pense que s’il n’était pas là, le manque de subtilité et les facilités que le film peut avoir seraient certainement moins bien passées, mais là, comme le comédien assure, il arrive à nous faire un peu oublier ces petits défauts.

Robert Altman a réuni en face de sa caméra un très beau casting. Un casting impeccable, mais comme pour l’intrigue du film et son ambiance, c’est un casting qu’on aurait aimé voir plus développé. Ainsi, par exemple, Robert Duvall tient là un bon rôle, charismatique, si bien que j’aurais adoré voir son rôle bien plus développé. Robert Downey Jr trouve un petit rôle qui lui va bien, mais que j’ai trouvé sans grand intérêt pour l’histoire. On trouvera aussi Famke Janssen dans le rôle de l’ex de Branagh, Daryl Hannah en brune, Embeth Davidtz dans un rôle assez fourbe, ou encore Tom Berenger en mari détestable.

11350017_1095758350437573_1765960979_n

Voilà, ce que je pouvais dire sur ce film de Robert Altman. Sans être un grand film, je pense même qu’il doit être un oubliable dans l’immense carrière de son réalisateur, « The Gingerbread Man » m’a fait passer un bon moment et il me réconcilie avec ce grand réalisateur. Après cette séance, j’ai envie de plus, et je pense m’attaquer aux deux autres films que j’ai de lui chez moi, et qui attendent d’être visionnés depuis tellement de temps « Gosford Park » et « Short Cuts« .

Note : 12/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=JUEEOxIUOL8[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.